• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    65 avis
  • Commentaires (0)

Je manque de fer, que faire ?

Je manque de fer, que faire ?

La meilleure facon de faire le plein en fer est de manger du boudin noir, idéalement une fois tous les quinze jours. Pour celles qui n'apprécient pas cet aliment considéré de loin comme le plus intéressant pour sa teneur en fer, d'autres solutions existent...

Fatigue, pâleur, diminution de l'appétit, maux de tête… Vous manquez peut-être de fer. La carence en fer ou anémie est très fréquente, particulièrement chez les jeunes femmes en raison des règles mensuelles (le fer transite par le sang) et d'une alimentation généralement moins riche en viande. Plus de 10% des Françaises sont anémiées.

Que manger pour augmenter vos apports en fer ?

Le boudin noir n'est pas le seul à apporter du fer. Certes, il s'agit d'un aliment très riche en fer, mais en multipliant et surtout en variant les autres sources, on peut très bien combler nos besoins au quotidien.

Attention toutefois, il ne suffit pas de mettre au menu les aliments les plus riches en fer. Encore faut-il que le fer soit bien absorbé par l'organisme. Autrement dit, il faut différencier le fer non héminique, peu ou mal absorbé, du fer héminique, facilement assimilé par l'organisme. Le premier se trouve dans les aliments d'origine végétale (légumineuses, tofu, céréales, cacao, fruits et légumes) qui représentent la part la plus importante de notre alimentation, tandis que le deuxième est présent dans les aliments d'origine animale (boudin noir, foie de veau, rognons de porcs, viandes, volailles, poissons, fruits de mer).

Autrement dit, pour accroître les apports en fer, il faut augmenter ces produits animaux, tout en respectant un bon équilibre alimentaire.

En effet, pas question non plus de manger plus de viande que de légumes. Mais idéalement, agrémentez vos légumes et féculents d'une petite portion de viande, poisson ou fruits de mer car ces derniers favorisent l'absorption du fer non-héminique.

Enfin, mangez aussi des aliments riches en vitamine C car cette vitamine est connue, elle aussi, pour augmenter fortement l'absorption du fer non-héminique.

Attention, le thé, c'est à distance des repas !

Si certains aliments favorisent l'absorption du fer non-héminique par l'organisme, sachez que d'autres ont l'effet inverse.

C'est le cas par exemple du thé. Plus précisément, ce sont les tanins contenus dans le thé, qui, en se liant à l'élément fer, réduisent son absorption lors de la digestion.

Il est donc important, surtout lorsque l'on manque de fer, de boire son thé à distance des repas : au moins une heure avant et une heure après les repas. Mais le petit-déjeuner peut faire exception pour des raisons traditionnelles.

Article publié par Isabelle Eustache le 16/02/2009
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus