ASAVOIR
Portrait de cgelitti
Bonsoir à toutes et tous,

j'ai besoin de votre aide....il y a qques années j'étais une alcoolique épisodique.....suivi par un alcoologue et médeçin sans médicament. Pendant 5 ans je réussissais à consommer de l'alcool raisonnablement et de temps en temps.....comme tous les gens qui n'ont pas de problème avec l'alcool.

Après plusieurs chocs émotionnels récents je me suis remise à boire....uniquement le soir et régulièrement.....je peux passer plusieurs jours sans boire et tout d'un coup j'ai comme une pulsion.....j'ai besoin de boire.....pluseurs verres...je me dégoute, j'ai honte.....je pense que vos témoignagnes pourraient m'aider, merci de me lire cordialement à vous tous

JO
Portrait de cgelitti
Bonjour Alain 13:Oui comme tu dis dommage que ce soit pollué par asavoir mais il n'y a pas que lui malheureusement
Je pense que je vais arrêter à regret de discuter sur ce forum,ce n'est pas parce que je suis à cours d'arguments pour converser avec les personnes venant perturber ce forum avec des raisonnements à deux balles et surtout ne connaissant rien à cette maladie car ils ou elles sont co-dépendant (s)(es) et ne font que répéter comme une récitation toutes les infos sans fondement qu'elles peuvent glaner
Je reviendrai tout à l'heure sur ce forum pour vous saluer
Amitiés à tous
jeanne
Portrait de cgelitti
Je ne critique pas non plus les gens qui ne boivent pas: que ce soit parcequ' ils n' aiment pas l' alcool (comme moi) ou abstinents, c' est leur choix....Le problème, c' est que l' alcool a l' image de la fête, de la gaité, de la "modernité", c' est "in" de boire pour faire la fête, on le voit actuellement avec les apéros géants où des milliers de personnes se retrouvent et boivent plus que de raison pour beaucoup....mais la fête, c e n' est pas se "péter la g.....", trop de jeunes se mettent à boire de plus en plus tôt: que vont-ils devenir? combien seront capables d'arrêter?
Refuser un verre n' a rien d' anormal, et il n' y a aucune explication à donner, et tu as raison, peu importe ce que peuvent en penser certains.
Quant à prendre le volant après avoir bu plus qu' il ne fallait, malheureusement tous les alcoolo-dépendants l' ont fait, car l' alcool donne une assurance en soi, et ils ne peuvent plus juger sainement de la situation, car l' alcool anihile leur capacité de jugement.
Mon fils a eu un accident après avoir pris le volant en sortant de boîte de nuit où, évidemment, il avait bien trop bu....heureusement personne en face cette nuit là, son passager et lui n' ont pas été blessés, et ils ont eu beaucoup de chance, car la voiture était complètement laminée. Mais ça ne l' a pas empêché de reprendre le volant avec une alcoolémie élevée quelques mois après.
Maintenant qu' il ne boit plus, il réalise combien il était dangereux: il m' a dit "j' étais un assassin en puissance"et a ajouté "si j' avais dû tuer ou blesser gravement quelqu' un, je me serais foutu en l' air".
Tu as raison, nul n' est à l' abri du dérapage, quand il a bu.
jO
Portrait de cgelitti
bONSOIR cARLA:La maladie alcoolique tu n'as pas à en avoir honte.Dis toi bien une chose Carla, on ne boit jamais par hasard.Le fait de consommer quand nous ne sommes pas bien c'est parce que ce produit nous aide à oublier.C'est vrai que c'est éphémère mais l'alcool dans l'instanté nous soutien
L'alcoolisme est avant tout un problème psychologique.
Et pour répondre à ton intérrogation en disant "je bois épisodiquement", c'est possible,mais la vrai question qu'il faut se poser
Pourquoi dans mes moments de solitude ou quand il m'arrive un problème,j'ai recours à l'alccol?
En sachant que de toute façon au bout du compte ça ne va rien solutionner
Saches que la dépendance peut être physique psychique ou psychologique
Bon courage
JO
Portrait de cgelitti
asavoir:si ton sujet est porté sur le baclo,ce n'est pas le bon forum.
Ce n'est pas sur celui-ci que tu vas l'imposer
luccky
Portrait de cgelitti
Ces données sont très encourageantes car elles suggèrent la possible utilisation d´un traitement contre l´alcoolodépendance, même à un stade avancé d´hépatopathie cirrhotique -"encourageante?"-"suggerent?"-
-"possibles?"que de questions .par curiosites ,j'ai demande a mon dr(n'en dite pas du mal ,je l'adore).bien pour la sclerose en plaque ,la spacite musculaire soit,mais j'ai compris que je ne devait parler du baclo comme 'possible'-'encouragente'-a mon avis bcp plus de med connaissent le baclo(bien evidement)et ne pense pas qu'il puisse avoir un role benefique contre l'alcoolisme,le tabac la drogues l'autisme etc etc etc etc...et sincerement je ne le pense pas non plus(car vous n'etes que des malades alcooliques comme moi et vous ne pouvez en dire plus) ....comme moi
carla
Portrait de cgelitti
autre chose importante.....il est possible qu'un verre ou deux de vin aurait un effet protecteur vis à vis des maladies cardio-vasculaires.... mais quand on est malade alcoolique on ne pense pas à cela on pense a limiter ou a s'abstenir de tout boisson alcoolisée.
carla
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,
oui Jo, je tiens bon....vous m'aidez vous le savez et c'est super merci encore.
Moi,c'est sensiblement comme lorsque j'ai fait un régime....un petit écart de temps en temps....un carré de chocolat..pas la tablette entière !!!!!(je pense que tu as lu mon long message de l'autre soir)
je fonctionne ainsi.....c'est ainsi que cela a marché la première fois (les médeçins m'ont aidés sans médicament...)
J'avais décidé comme vous l'abstinence totale il y a qques années.....cela n'a pas marché.....pire une horreur
Par exemple nous avions des amis à déjeuner le midi....pas un verre alors que tout le monde buvait... et le soir je craquais !!!!! je me sentais diffèrente, exclue, voire frustée
A ce jour, c'est diffèrent....je prend un verre le midi (comme hier) si j'en ai envie, si pas envie je n'en prends pas....je ne justifie pas mon refus ça c'est déjà un point de marqué.....il faut que l'expèrience (mauvaise) que j'ai eue me serve en positif...
Par contre hier nous avions un déjeuner avec des amis.....c'est fou ce que les gens boivent.....surtout les femmes (de qques milieux sociaux que ce soit....) quand je voyais tous les verres qu'elles ont pu boire.....sans bafouiller....comme si elles n'avaient rien bu !!!!!je suis effarée.....attention ce n'est pas l'hopital qui se fout de la charité....mais une réflexion.
Voilà les petites nouvelles de milieu de journée;
Biz à tous
jeanne
Portrait de cgelitti
Carla, tu fais du chemin dans ta tête.....
Tu dis"...imaginez que votre enfant..."
tu vois, c' est exactement ce que j' ai fait pour mon fils, j' ai acheté le livre d' O.Ameisen, lui ai donné à lire....il a décidé à ce moment là de prendre du baclo, car tout ce qu' il avait tenté jusque là avait échoué....
Il va bien et a repris sa vie en mains....

à luccky,

Le baclo est prescrit depuis 40 ans maintenant, donc assez de recul pour savoir qu' il n' y a pas d' effets nocifs à long terme; des neurologues prescrivent même des doses allant jusqu' à 300mg/jour.

Et le baclo est le seul traitement pouvant être administré aux malades atteints de cirrhose...
jeanne
Portrait de cgelitti
à carla,

Sinon, comme te l' a dit MERLIN, il existe le baclofène.....
merlin
Portrait de cgelitti
Bonjour il y a un moment que je ne suis pas venue parler avec vous tous, je finis bientôt mon 9ème mois sous baclo, avec 2 rechutes pendant ces 9 mois, suis montée jusqu'à 120, 100, 90, 80 75, et maintenant 70, mon objectif à moi zéro alcool, je ne veux plus jamais toucher ce poison, c'est mon choix, je peux vous dire que je me sens mieux que l'année dernière, physiquement et mentalement, donc carla accroche toi, tu as le temps, combien prends tu de baclo, il faut bien se dire que même boire occasionnellement tout cela ne peut pas marcher à terme, du moins c'est mon avis à moi, maintenant chacun est libre de faire et de penser ce qu'il veut vraiment, voilà à bientôt.

Pages

Sujet vérouillé