Je ballonne, est-ce le lactose ?

Je ballonne, est-ce le lactose ?

On a, hélas, des tas de raisons pour ballonner, gargouiller, flatuler, émettre des gaz et des rots, avoir des crampes, autrement dit avoir les intestins en bataille. Souvent ou quelques fois. L'une d'elles est l'intolérance au lactose. Décryptage.

Le lactose, c'est quoi ?

Le lactose, c'est le glucide du lait, d'où son nom. Même si on ne boit pas de lait, il est difficile d'y échapper car il se trouve en quantités plus ou moins importantes non seulement dans tous les produits issus du lait - et ils sont nombreux - mais aussi dans d'autres qui n'ont rien à voir avec le lait, biscuits, jus de fruits, confiseries et mêmes médicaments (dont certains contre la constipation) car il sert alors d'additif ou d'excipient.

Le lactose est composé de deux molécules : une de glucose, le glucide de base, le seul à être utilisé par nos cellules pour fournir de l'énergie, et une de galactose. Pour qu'il soit scindé en ces deux molécules, il faut une enzyme appelée lactase.

La lactase, une affaire de gène

Cette lactase est fabriquée par des cellules très spécifiques de la membrane intestinale. Et, comme pour tout dans notre corps, y compris les enzymes, il faut un gène pour commander cette fabrication.

Quand on a décodé le génome d'un Néandertalien, on a découvert qu'il possédait un gène d'intolérance au lactose. Autrement dit, il ne pouvait digérer le lait : normal puisqu'il n'en consommait pas.

Mais les descendants du Néandertalien se sont mis à l'agriculture et à l'élevage et, conséquence normale, se sont nourris du lait des animaux qu'ils élevaient.

On suppose que, au fil des siècles, ce gène a subi une mutation et s'est transformé en son contraire, c'est-à-dire en gène de tolérance au lactose qui s'est ensuite transmis de génération en génération.

Maintenant et depuis des siècles, quand Bébé ronronne dans le ventre de Maman, l'activité de sa lactase ne cesse d'augmenter. Elle est à son maximum quand il en sort. Il peut donc téter ou biberonner son lait tranquille.

Puis à partir du sevrage et au fil des ans, il fabrique de moins en moins de lactase. On appelle cette situation "hypolactasie". Mais cette hypolactasie ne s'installe pas définitivement au même âge chez tous les enfants. En Asie et en Afrique, elle l'est déjà quand ils ont 2 ans ; au Japon, c'est vers 6-8 ans et en Finlande, c'est lorsqu'ils sont ados, vers 10-15 ans.

La diminution de la production de lactase semble donc génétiquement programmée mais pas de la même façon chez tout le monde. Plus on vit au nord de la planète, plus on fabrique de lactase, plus on vit au sud, moins on en secrète.

Mais très rare, heureusement, est le Déficit Congénital en lactase.

Article publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 13/05/2011
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : www.newscientist.comhttp://gene-abc.ch/frhttp://www.ploscompbiol.org; University Of California - Los Angeles (2002, January 15). UCLA And Finnish Scientists Identify Genetic Mutation That Causes Lactose ; Cornell University (2005, June 2). Lactose Intolerance Linked To Ancestral Environment.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Ventre gonflé, ballonnements, aérophagie : est-ce vraiment un problème de digestion ?

Les problèmes digestifs peuvent avoir de nombreuses origines. Pour les identifier, décrivez vos symptômes sur e-docteur et bénéficiez de conseils personnalisés.
C'est gratuit et anonyme.

Accédez à e-docteur

Partenaire média

Ecoutez la chronique sur le ballonnement de Public Santé :

Ventre et digestion : comment dégonfler ?

en savoir plus