Jambes lourdes : ne les prenez pas à la légère !

Jambes lourdes : ne les prenez pas à la légère !

Publié par Magazine Bien-Etre Santé le Mardi 26 Mars 2013 : 10h34
Mis à jour le Vendredi 05 Mai 2017 : 15h37
-A +A

Chevilles gonflées, jambes pesantes, picotements, sensation de chaleur, marbrures, varices…

La mauvaise circulation est banale et fréquente, mais elle fait souffrir et peut s’aggraver.

Les complications en cas d'insuffisance veineuse

  • Les varices.

    Elles s’aggravent, différemment selon les personnes, en l’absence de traitements adaptés.

  • Dermite ocre.

    La peau mal oxygénée s’asphyxie peu à peu et devient brunâtre.

  • Hypodermite scléreuse.

    Les plaques évoluent vers une inflammation des tissus sous-cutanés et prennent un aspect cartonné.

    La peau est si fine qu’au moindre choc, l’ulcère peut survenir.

  • Eczéma variqueux.

    Il provoque démangeaisons, desquamation et suintement qui peuvent, sans traitement (crème corticoïde), donner un ulcère.

  • Ulcère variqueux.

    Il faut réagir vite pour éviter qu’il ne se creuse.

    Le traitement cicatrisant est long (pansements hydrocolloïdes). Quand la plaie fait mal, car infectée, antibiotiques et corticoïdes sont indispensables.

  • Thrombose veineuse, ou phlébite.

    Autre conséquence grave du ralentissement du flux veineux.

    Toutes les varices ne provoquent pas de phlébite, mais elles la favorisent.

  • Phlébite.

    Le sang coagule, bouche la veine et forme un caillot.

    La veine est dure, rouge, chaude et la jambe douloureuse.

    Consulter rapidement pour mettre en route un traitement et éviter que le caillot migre, remonte vers le cœur et bouche une artère pulmonaire.

  • Embolie pulmonaire.

    C’est une complication gravissime.

    Au moindre doute, allez à l’hôpital.

Insuffisance veineuse : soulager et éviter les complications

Même si vous n’avez pas encore de signes visibles sur les jambes, inutile de souffrir et de risquer une aggravation. Prenez-les en mains.

  • Les vertus des plantes.

    Petit houx, marronnier d’Inde, fragon, hamamélis, vigne rouge, cassis, ginkgo biloba, myrtille…

    Ces plantes sont reconnues de longue date pour leurs effets bénéfiques sur la circulation sanguine.

  • Veinotoniques en gélules, comprimés, ampoules, solutions buvables.

    Appelés aussi phlébotoniques, ils sont utiles l’été en cures de 2 à 3 mois voire plus longtemps.

    Ils soulagent en stimulant le tonus veineux et peuvent aussi avoir une action locale sur l’inflammation, responsable de douleur et d’œdème.

    Ils associent le plus souvent plusieurs plantes, aux actions complémentaires.

  • Gels et crèmes.

    Ils contiennent les mêmes composants issus de plantes et en plus, menthol, menthe poivrée ou camphre.

    A appliquer 2 ou 3 fois par jour en massages circulaires, en remontant du bas vers le haut de la jambe.

    Ils apportent un soulagement et une sensation de fraîcheur, appréciée l’été.

    Les conserver au réfrigérateur renforce l’effet froid.

  • Indispensable compression.

    Elle consiste à appliquer sur les jambes ou segments de jambe, chaussettes, bas jarret ou autofixants, collants, au­­jourd’hui esthétiques, voire bandes, constitués d’un tissu ou d’un tricot élastique.

    Contrairement aux veinotoniques, la compression, dégressive de la cheville vers la cuisse, ne soulage pas seulement les symptômes, mais prévient aussi les complications ou les traite. À ce titre, elle est prise en charge par l’Assurance maladie sur prescription.

    À chaque stade de la maladie correspond une classe, de la classe 1 à la classe 4, compression extra-forte.

    Le médecin choisit celle qui est la plus adaptée à votre cas, mais c’est au pharmacien que revient de prendre vos mesures : tour de cheville, de mollet, de cuisse, de hanches, hauteur.

    Certaines gammes sont plus perfectionnées et plus élégantes (coloris, matière, motif).

    Si l’enfilage est difficile, superposez 2 articles de classe inférieure ou utilisez un enfile-bas, en pharmacie également.

    Les modèles dits de confort (classe 0), également en pharmacie, ne sont pas remboursés, mais sont utiles dans l’insuffisance veineuse légère.

#E# Compléter avec le thermalisme :

Les eaux thermales ont des effets bénéfiques à tous les stades de la maladie veineuse, au stade prévariqueux, dans les complications cutanées, hypodermite, ulcère, séquelles d’ulcère, et les séquelles de phlébite. Elles améliorent le retour veineux, réduisent œdèmes et douleurs, favorisent la cicatrisation. Les soins sont répartis en cure d’hydrothérapie interne, cures de boissons à base d’eau thermale, et externe, bains, jets hydromassants en immersion, couloirs de marche, massages sous affusion…

Principales stations spécialisées en phlébologie : Rochefort-sur-Mer et Jonzac (Charente-Maritime), Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées), La Léchère-les-Bains (Savoie), Bagnoles-de-l’Orne (Orne), Dax (Landes).#E#

Publié par Magazine Bien-Etre Santé le Mardi 26 Mars 2013 : 10h34
Mis à jour le Vendredi 05 Mai 2017 : 15h37
Source : Magazine Bien-Etre & Santé
A lire aussi
Veines : ne les accablez pas ! Publié le 22/07/2013 - 11h00

L’été n’est pas la bonne saison quand on souffre d’insuffisance veineuse… Quelques conseils pour voyager sans encombre et profiter des vacances malgré soleil et chaleur.

Jambes légères : un programme qui marche ! Publié le 16/06/2008 - 00h00

Un Français sur quatre souffre de jambes lourdes. Et un sur neuf a un problème de pied chaque année. Pour y mettre fin, il est grand temps de les reprendre en main et de leur offrir le meilleur des soins afin d'en faire des alliés tout l'été.

Varices : mais pourquoi moi ? Publié le 24/06/2012 - 22h00

Les varices sont des veines altérées, dilatées et sinueuses.Inesthétiques, elles touchent plus souvent les jambes des femmes.Il faut savoir que les varices sont le reflet d’une insuffisance veineuse, exposant à des complications.Mais quels sont les facteurs qui favorisent l’apparition de...

Plus d'articles