Jambes légères : un programme qui marche !

Publié par Anne-Laure Guiot le Lundi 16 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Juin 2016 : 12h05
-A +A
Un Français sur quatre souffre de jambes lourdes. Et un sur neuf a un problème de pied chaque année. Pour y mettre fin, il est grand temps de les reprendre en main et de leur offrir le meilleur des soins afin d'en faire des alliés tout l'été.

Été rime souvent avec jambes et pieds échauffés. En cause ? La chaleur, grande ennemie de vos extrémités, mais aussi un mode de vie sédentaire, les stations debout ou assises prolongées, des vêtements et chaussures trop étroits... Au sein de votre système circulatoire, vos artères transportent le sang vers vos organes et tissus. Les veines font le chemin inverse en remontant sur 1,5 mètre, des pieds vers le coeur, grâce à un système de pompes (pompe diaphragmatique, muscle de la respiration ; pompe plantaire ; pompe musculaire des mollets). C'est ce qu'on appelle le retour veineux au cours duquel les veines doivent sans cesse lutter contre la pesanteur. Si la circulation veineuse de retour est entravée, des sensations de lourdeurs, de gêne et d'inconfort s'installent sur le trajet de la veine dans les jambes.

L'insuffisance veineuse

Fourmillements, picotements, impatiences, chevilles gonflées en fin de journée donnant l'impression que les jambes pèsent des tonnes... Ces troubles de la circulation sont difficiles à supporter. Près d'une femme enceinte sur deux souffre aussi de ces sensations de pesanteur et lassitude au niveau des jambes. Celles-ci sont dues à un drainage veineux et lymphatique insuffisant. Les variations hormonales, la prise de poids et l'augmentation du volume de l'utérus empêchent la bonne circulation du sang : il a du mal à remonter jusqu'au coeur. Le mode de vie sédentaire fait que vous ne sollicitez plus suffisamment vos muscles du mollet. Lorsque le retour du sang se fait peu ou mal, celui-ci s'accumule dans les membres inférieurs et entraîne une inflammation des tissus, créant ainsi une stase sanguine (sang stagnant dans les jambes). On parle alors d'insuffisance ou de maladie veineuse. Cette maladie chronique évolue parfois avec le temps. Il est essentiel de surveiller régulièrement l'état de ses jambes, surtout lors des périodes à risque veineux (grossesse, ménopause), et de consulter un phlébologue au moindre doute ou en cas de problème.

Diverses évolutions

Les troubles veineux se caractérisent par des lourdeurs et douleurs dans les jambes associées ou non à des varicosités, fins réseaux de petites veines. Plus tard, des veines bleues légèrement dilatées ou des varices (veines superficielles dilatées et tortueuses dans lesquelles le sang circule à contre-courant), puis des troubles trophiques dus à l'engorgement des tissus sous-cutanés par les liquides veineux chargés de toxines, peuvent faire leur apparition. Asphyxiés, ils sont ponctués de taches brunâtres et d'inflammations donnant un aspect capitonné à la peau, au niveau des chevilles. La maladie veineuse est susceptible d'engendrer de graves complications (ulcère variqueux, phlébite, embolie pulmonaire) qui peuvent cependant être prévenues grâce à une prise en charge précoce. De simples règles d'hygiène de vie peuvent ralentir voire éviter leur installation. Par exemple, le simple fait de surélever les jambes soulage immédiatement la sensation de lourdeurs car le retour du sang vers le coeur est facilité. On recommande également de privilégier les douches tièdes à froides avec un massage des jambes, des chevilles vers les cuisses.

Publié par Anne-Laure Guiot le Lundi 16 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Juin 2016 : 12h05
Source : Côté santé, juin 2008.
A lire aussi
Veines : ne les accablez pas ! Publié le 22/07/2013 - 11h00

L’été n’est pas la bonne saison quand on souffre d’insuffisance veineuse… Quelques conseils pour voyager sans encombre et profiter des vacances malgré soleil et chaleur.

La fin des varices ? Publié le 28/01/2011 - 10h04

Dernier cri en matière d’ablation des varices : la phlébectomie ambulatoire, sans incision, donc sans cicatrices. On s’en retourne chez soi le jour même en marchant normalement, avec un pansement et une contention de quelques jours sur la jambe.

Varices Publié le 07/09/2001 - 00h00

Les veines sont constituées d'une paroi musculaire et de valvules qui ramènent le sang vers le cœur.Lorsque ce système devient défaillant, le flux sanguin ne se fait plus correctement. Ce dernier stagne alors dans les veines défectueuses, leur donnant une apparence bleutée et gonflée. Ce...

Plus d'articles