astrid
Portrait de cgelitti
j ai des troubles alimentaire depuis 5ans ,je fais de l'anorexie ,la j'en peu plus ,j'essaye de m'en sortir mais pas moyen ,je bloque .

j'ai des insomnies depuis l'age de 4-5ans jusqu'il y a 5 ans je ne prennais rien ,a cette epoque j'ai perdu un etre cher c'est la que je me suis laisser aller ,j'ai commencer a prendre des anxiolitique puis des antidepresseurs ,les doses d anxiolitique on augmenter a un point pas possible 6 cachets pour dormir

hier j'ai eu une crise d'angoise j'ai pris 4valium d'un coup ça ne ma rien fait ,je suis accro ,j'ai envie de m'en sortir mais mes angoisses prennent le dessus j'en peu plus.

astrid
Portrait de cgelitti
jour christelle! je suis tout a fait d'accord avc les conseils de marie.un peu tot pour avoir des resutats avc le psy.trouve en un avc qui tu te sentira
marie
Portrait de cgelitti
Il ne voit pas tous ces petits bonheurs de la vie, c'est vrai, douloureux et certainement injuste. Mais tu es en vie, tu as une petite nièce qui a aussi besoin de sa tante pour se construire, l'aimer...
Tu as des difficultés pour te confier, mais tu es en souffrance, tu n'as pas encore fait le deuil de l'être cher, tu es anorexique, et prends des mélanges de médicaments dangereux pour ta santé. Une seule de ces raisons christèle justifierait largement de consulter un psychologue qui pourrait déjà t'écouter, t'orienter. Nous n'avons pas toujours les ressources en nous pour régler seuls nos problèmes, à bien des moments nous sommes trop vulnérables. Souvent aussi afin de protéger ceux que nous aimons, nous n'osons pas leur dire que nous allons mal.
Tiens nous au courant
clairvoie
Portrait de cgelitti
C'est ton papa qui te manque ? tu peux nous en dire plus, cela te soulagera de te confier. tu as quel âge ?

astrid, comment avez vous vu pour christelle ? vous avez certainement un don.
christele
Portrait de cgelitti
non c'est mon frère qui me manque mais il c'est occupé de moi comme un père nous étions tres complice dans notre enfance ,"les inséparables",j'ai fais toute mais betisses de mome avec lui ,les moments de fous rire ,..
nos parents nous maltraitait ,il était toujours la pour me reconforter,prendre soin de moi ,..


j'ai 22 ans
pour la psy ça fait un mois que je vais la voir mais rien ne change ,j'ai l'impression de faire du sur place pour ce qui est medoc elle ma dit d'aller voir un psychiatre et ça j'ai pas envie !
je sais plus ou j'en suis ,la je vais annulé mon prochain rdv chez la psy car ça sert a rien c'est une perte de temps .
je vais retourner voir mon medecin traitant et essayer de lui en parler ,c'est qq qui est tres a l'ecoute je vais prendre RDV pour la sem prochaine .
aurélie
Portrait de cgelitti
vous devriez consulter votre médecin. A force de consommer des doses aussi élevées vous entrainez votre coeur dans une pente assez dangereuse. Et je dois vous avouez que votre crise ne m'a pas surprise. Allez consulter votre médecin. Il vous mettra en relation avec des personnes qui permettront de vous faire tout arrêter. Et pour la nuit avez vous essayés la tisane? la musique? les bains? Il est toujours plus facile de s'endormir avec de la musique dans les oreilles plutot qu'avec des médicaments. Et encore pour vous détendre, on ne vous a jamais conseillé le yoga? Ce sport pourrait vous apprendre à vous détendre afin que vous ayez moins de mal à vous endormir...Il aide aussi à extérioriser vos soucis...

Bonne chance
marie
Portrait de cgelitti
tu as raison, l'essentiel est de te confier dans un premier temps dans une personne en qui tu as toute confiance et qui ne te jugera pas. Ainsi, il pourra peut-être te donner le nom d'un psychologue avec lequel tu t'entendras mieux. Ceci dit un mois c'est peu court pour résoudre des blocages trés anciens. Tu sais, il faut t'armer de patience... Tes atouts essentiels sont ta prise de conscience, ta jeunesse et bien sûr l'envie de sortir de cette spirale qui t'a conduite à l'action, à savoir consultation chez un psychologue, débat sur le forum. Tu es sur la bonne voie, persévère christèle, même si le bout du tunnel paraît encore loin. Nous sommes là sur ce forum pour t'encouragerjusqu'à ce que tu ailles mieux...
marie
Portrait de cgelitti
bonjour christèle,
es-tu sous surveillance médicale ? Tu ne prends pas les anti-dépresseurs de ta propre initiative.
Sur internet, il y a beaucoup d'informations sur l'anorexie, il y a aussi le nom de plusieurs associatons.
Peut-être pourrais-tu te rapprocher de ces associations, discuter sur les forums consacrés à ce sujet avec des personnes qui souffrent de cette maladie et qui pourront t'orienter. Il ne faut pas cacher ta maladie à tes proches afin qu'ils te soutiennent un maximum. D'après ce que j'ai pu lire, c'est une vraie descente aux enfers mettant gravement ta santé en danger. Ne baisse pas les bras, ne culpabilise pas trop, reprend tout à zéro pour t'en sortir, essaie de suivre les conseils donnés sur ces sites... Ta première démarche est déjà positive, continue.
Courage
A plus
astrid
Portrait de cgelitti
zut mauvaise touche :-)!!!en confiance.depuis la perte de ton frere tu as accumulé les blocages et il y en a un paquet a denoués alors prends patience, un jour les declics commenceront a ce faire qt a tes comportements et a ta facon de reagir aux evenements.PATIENCE.pour un neuropsy moi suis contre il ne savent que te donner des medocs( et ds ton cas c'est encore moins conseiller).ton medecin traitant va pouvoir t'aider le tps de te trouver un autre psy si celui ci ne te conviens pas, mais il n'est pas psy meme si il comprends beaucoup de choses, ne peu que te consacre qu'un assez reduit en plus de tes medications qu'un psy a un peu plus de tps, mais il faut trouver le bon .ne vas-tu pas un peu mieux depuis que tu peut en parler ici sur les forums?ecoute c'est le printemps et les petits oiseaux chantent essaye de faire pareil retrouve un peu de joie de vivre,va recherche de activité qui te passionnaient avt et demande toi pq tu les aimaient.COURAGE.la vie en a voullu ainsi que ca soit toi qui reste, il y a surement des raison a ca que l'on ne peut repondre, mais tu as un present et un avenir qui peut etre meilleur que si tu le veux.courage et a bientot
DomDom78
Portrait de cgelitti
Bonjour Christèle,

Je n'ai aucune expérience de l'anorexie. J'ai 52,5 ans et à 50 ans (2003) soit 2 ans après le décès (cancer) de mon Père, j'ai été tellement en souffrance, pour plein de raisons valables, que j'ai décidé de mourir. Je ne voulais pas que ce soit une tentative, mais ma fille m'ayant sauvée, je m'en suis sortie. D'où mon expression, aujourd'hui : j'ai une seconde vie. J'ai toujours été "relativement" lucide. Ma dépression profonde, j'étais la seule à savoir que j'y étais. Sauf, que mon homme ne supportais plus que je reste devant la télé jusqu'à 2 ou 3 h du matin... En fait, je retardais le moment d'aller dormir. Mon Père est mort vers 23 h...
Ce que je sais, aujourd'hui, c'est qu'effectivement le manque de sommeil a été un facteur déterminant dans la gravité de ma dépression. Il faut, si on peut, dormir 7 à 8 h par NUIT. J'ai fait une initiation au yoga pendant un an, bien avant ma dépression. Cela a été enrichissant. J'ai compris au moins une chose : pour s'endormir il faut qu'aucune pensée occupe l'esprit. Il faut faire le vide. En plein dans le noir moral, je n'ai pas appliqué cet acquis ! Preuve que quand on est dépassé, on perd la maîtrise, même de ce que l'on sait. Et, on n'hésite pas à ce faire du mal, encore plus. C'est à mon sens, ce que je comprends dans ton message Christèle. D'un côté, le jour ta maladie l'anorexie exige que ton esprit prennent la maîtrise sur ton corps, d'un autre la nuit, ton esprit continue sa persécution et t'empêche de dormir. Pour faire le vide et trouver le sommeil, je me focalise sur la visualisation mentale d'une couleur : la plus difficile = le blanc. Je ne pense pas, je tente de voir par l'intérieur cette couleur. Je m'endors aujourd'hui dans les 3 mn. Je ne sais pas si tu y arriveras, parce que tu es très en souffrance. Ce qui pour moi me semble évident, serait que tu tentes de "trouver" le ou la psy qui t'aiderait. Attention : il est rare de trouver rapidement le bon psy. Cela coûte cher, sauf si tu vas dans un centre agréé par la DASS, où c'est GRATRUIT, et que tu fais une thérapie FAMILIALE. Pour ton anorexie et les troubles du sommeil qui datent de l'enfance, je crois que cela vaut le coup ! Contrairement, à beaucoup de personne je préfère consulter un psychiatre, qui ne me prescrira un médicament qu'en cas d'absolue nécessité, que de me débrouiller pour prendre des cachets qui te rendent "accro". Bon courage, je pense que le jour où tu auras accepté la mort ou les conditions de la mort de l'Être Cher, tu iras mieux.
astrid
Portrait de cgelitti
SHOW MUST GO ON!!!la vie doit continuer, ds un certains sens pas consciemment je pense que tu cherche le suicide pour arreter la souffrance ou pt etre retrouver l'etre perdu.ds c'est forums enormement de cas sont relater et tu pourrais en fouinant un prendre des conseils qui pourrais t'aider.il n'y a pas de forums sur l'anorexie ou boulemie les deux etant souvant lié( c'est aussi un genre d'auto-mutilation, enfin bref une facon comme une autre de se detruire).Mais en gros a mon avis, depuis que tu as perdu cet etre cher a ton coeur celui si s'est refermé(ca m'es arrivé il y a 1 an et demi ma maman)du coup tu refuse tout se que la vie peux t'apporter de beaux tu les refuse avant meme quelle ne soient la ou feind de ne pas les voir.oblige toi a regarder le ciel et la nature, tu cogite de trop, les idees noires on pris trop de place (et plus tu leur en laisse et plus elles en veulent!)et donc il faut les combattre par des pensees POSITIVES.je te laisse pour ajd'hui mais viendrais prendre de tes nouvelles.j'espere que tu trouveras de l'aide et des solutions(je n'en doute pas),et nous tiendra au courant de ton evolution

Pages

Sujet vérouillé