J’ai la sensation que mon vagin est trop large, que faire ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 03 Mai 2016 : 16h05
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h05
-A +A

Après une ou plusieurs grossesses, au moment de la ménopause ou plus tard, la zone vaginale peut perdre en tonicité et donner la sensation à une femme que son vagin est devenu trop large. Pourquoi et que faire pour surmonter ce problème ?

La sensation de laxité vaginale, c’est quoi ?

C’est la sensation que la zone vaginale a perdu sa tonicité. Cela peut se manifester dans la sexualité par des sensations sexuelles diminuées ou une plus grande difficulté à atteindre l’orgasme. Cela peut aussi se repérer avec une impression d’avoir des « gaz vaginaux » bruyants lors des mouvements de va-et-vient pendant les relations sexuelles, par la sensation d’eau qui entre à l’intérieur de la zone vaginale pendant un bain et qui ressort à la sortie du bain, et c’est souvent associé à de légers troubles urinaires, sensation d’une goutte qui sort trop rapidement en allant aux toilettes ou sensations de goutte qui reste après avoir été uriner. Dans certains couples, le partenaire remarque qu’il ressent moins la pression vaginale lors de la pénétration.

 

Comment le vagin peut-il s’élargir ?

En réalité, le vagin ne s’élargit pas, il devient simplement moins tonique. Au repos, ses parois se trouvent donc moins fortement resserrées l’une contre l’autre. Cette situation est due à plusieurs facteurs différents. La zone vaginalea pu se trouver élargie par le passage de l’enfant au moment de l’accouchement, et cela d’autant plus que les hormones de la grossesse rendent les tissus plus élastiques. Alors, lorsque ces tissus ne se resserrent pas suffisamment, la sensation peut devenir gênante.

D’autres éléments peuvent être cause de cette laxité vaginale (manque de tonicité vaginale), même chez les femmes n’ayant jamais eu d’enfant : la ménopause, à partir de laquelle les hormones changent, rendant les tissus plus fins et moins toniques ; le vieillissement naturel de l’organisme et également la diminution de tonicité musculaire inévitable avec les années.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 03 Mai 2016 : 16h05
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h05
Source : Navneet Magon , Red Alinsod. Thermiva: The Revolutionary Technology for Vulvovaginal Rejuvenation and Noninvasive Management of Female SUIThe Journal of Obstetrics and Gynecology of India. 12 April 2016
A lire aussi
Prolapsus, descente d'organes : les solutions ne manquent pas Publié le 22/08/2000 - 00h00

Le prolapsus génital, plus communément appelés descente d'organes est très fréquent chez la femme. Il s'agit de la descente d'un ou plusieurs organes du petit bassin : vessie, rectum, utérus, vagin. Ces organes normalement soutenus par des ligaments internes et les muscles du périnée...

Plus d'articles