delfine25
Portrait de cgelitti
bonjour,

j'ai 24 ans, et j'ai peur de l'eau. Je prends des cours de natation pour "femmes peureuses" en ce moment, et je suis la plus "nulle" parce que je n'arrive pas à surmonter ma peur.

Avec les barssards ca marche, mais sans, même si je me lance, je bois la tasse, je mets les pieds à terre, bref je panique.

Ca m'enerve moi-même! J'ai beaucoup de volonté pourtant !

Est-ce que quelqu'un a aussi ce pb? Est-ce que quelqu'un connait un moyen de vaincre sa peur.

On m'a parlé d'hypnose... mais ca aussi ca me fait un peu peur :(

Merci!

delfine25
Portrait de cgelitti

TMC réalise un documentaire sur la phobie.
Vous êtes aquaphobe ou hydrophobe, la peur de l'eau vous gâche la vie et vous aimeriez vous en sortir.
Nous pouvons vous aider avec l'aide de spécialistes et vous offrir un stage.
Si vous souhaitez témoigner : contactez Delphine au 01.53.84.29.84 ou par mail : tmc1@reservoir-prod.fr

Claude
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marie] mais le chemin de l'hypnose me fait trop peur pour l'instant. Ne plus avoir la maîtrise de soi, le contrôle de soi, brrr...

[/QUOTE]

Bonjour Marie,

C'est faux ! Archi faux.

Sous hypnose, la personne est consciente !

( d'ailleurs, souvent, la personne croit souvent la première fois qu'elle n'était pas sous hypnose tant elle se souvient de tout et a l'impression de sa conscience et ... d'avoir tout maîtrisé !)

L'état d'hypnose est un état de concience modifié (on dit souvent EMC ) et non pas un état d'inconscience quelconque comme pourrait l'être le sommeil par exemple.

Tout çà ce sont des croyances qui perdurent, je suppose entretenues par une espèce de peur collective de ce que l'on ne connaît pas. Entretenue aussi peut-être aussi bien par ceux qui font du spectacle avec l'hypnose (tout est organisé pour laisser croire au public qu'ils ont un pouvoir ! ) que ceux qui n'y connaissent rien et qui critiquent parfois sur des médias variés ou encore simplement par le fait que observée de l'extérieur, la personne sous hypnose donne l'impression de dormir, d'être inconsciente....

Oui mais, à l'intérieur, si je puis dire, c'est le contraire. La personne sous hypnose est en hypervigilance ! je dis bien hyper vigilance mentale.

Mais, ce qui est trompeur, c'est que cette hypervigilance est complétement tournée vers l'intérieur de soi, ses pensées, son dialogue intérieur, ce que l'on entend, ce que l'on a envie de répondre, de réussir, de changer... et pendant ce temps là, on oublie le corps comme s'il n'était pas important(tout en sachant parfaitement qu'il est là)

C'est avec cette hyperconcentration que l'on fait un travail intérieur. Une suggestion qui irait contre les valeurs de la personne ne pourrait-être acceptée. C'est imposible.

D'ailleurs, en hypnose éricksonienne, on ne fait pas de suggestion, (c'est la grande différence par rapport à ce que l'on faisait du temps de Freud ou de Charcot, on est loin du "dors, je le veux !") on respecte totalement la personne et c'est pour cela que les solutions trouvées correspondent fatalement aux besoins de cette même personne : C'est elle qui, guidée, trouve sa ou ses solutions.

On parle aussi par métaphores. L'inconscient alors trouve le sens qui lui convient et qu'il décide de donner...

L"hypnotiseur n'a même pas besoin de connaître les solutions trouvées. Seul le fait que le travail donne un résultat positif et bon pour la personne est important...

Mais tu as raison sur un point : il faut ne pas se forcer.

Dans tous les cas, quelque soit le problème que l'on a à résoudre, le ou les changements de comportement que l'on veut obtenir, il faut toujours voir un thérapeute avec lequel le contact est excellent. Alors, si la technique qu'il utilise fait peur ...

Bonne journée Marie

Ah, au fait, puique tu n'y arrives pas en faisant avec la méthode actuelle, ne crois-tu pas qu'il faudrait donc en changer ?

Au lieu de forcer, "d'essayer", de passer en force, si tu décidais au contraire, de faire confiance à ton inconscient et de te laisser aller à glisser sur l'eau, comme font les autres, en douceur .... sur 20 centimétres seulement.

Sur 20 centimètres peut-être la première fois mais pourquoi pas ? Ca te prouverait à toi-même ou à une partie inconsciente de toi-même que c'est possible ! (comme lorsque l'on se lance la première fois à bicyclette )

a) Dans la piscine, avec de l'eau au niveau des épaules, te mettre à 20 cm plus loin que le bout de tes bras tendus vers un endroit solide ou tu peux te retenir facilement. (exemples : marche d'une échelle, rebord avec prise en main facile...)

b) pousser sur tes pieds et par ton élan, très vite, tu vas atteindre c'est endroit fixe et rassurant.

c) Une fois réussi ces quelques centimètres, tu recules de quelques cm, juste ce que tu sens possible. Pas besoin d'en faire trop.

d) tu recommences à te lancer à plat sur l'eau et tu retrouves encore en une seconde la sécurité

e) tu recommences encore, sans bruler les étapes... prends ton temps, respires comme un bébé avant de t'élancer en douceur, (avec le ventre !) félicite-toi des premiers résultats !

Se serait une manière d'apprendre à ton inconscient à se comporter autrement.

Pour que ce soit encore plus facile, complètement relaxée, en se réveillant le matin par exemple, tu peux t'imaginer réussir cet exercice plusieurs fois...... avant de le faire "en vrai " (comme si tu voyais un double de toi qui "elle" réussit parfaitement et puis le jour venu, tu prends mentalement sa place ! tu te fonds dans elle !)

Alors ?

Tu la fais cette visualisation, plusieurs fois, et cet exercice ensuite ????
a moins évidemment que tu aurai peur de réussir ?

A bientôt Marie.
Je sais que tu peux t'autoriser à réussir au moins 1 cm ou deux.

Pour les autres, c'est de plus en plus facile.

Il n'y a pas d'échec possible. Si tu veux, tu peux même commencer à 19 cemtimètres ou encore à 2 centimètres ! C'est d'apprendre à réussir qui compte...

C'est çà l'important !

Bien cordialement
Claude

marie
Portrait de cgelitti
un grand merci Claude!
j'ai mon cours demain... je vais suivre tes conseils que je trouve très chouette... et je te donne de mes nouvelles!
bonne soirée
Marie
Claude
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marie]
Youpi!!!
Ma prof m'a crié d'être plus douce avec moi-même, d'y aller lentement.
[/QUOTE]

Bonsoir Marie,

J'aime bien le Youpi!!!

Je l'entends d'ici !

Alors, puisque tu travailles trés bien, aussi bien tes visualisations que le reste, je te propose d'en terminer dés la prochaine séance et de réussir à être à l'aise tout le temps dans l'eau !

OK ?

J'explique le processus ci-dessous mais tu continues, d'ici la prochaine fois où tu vas à la piscine, pareil que tu sais le faire maintenant : tu imagines (visualisation) comment tu va réussir bien tout çà ...

1) Comme çà, sans être dans l'eau, tu inspires un peu d'air et tu tiens quelques secondes cet air dans tes poumons. Tu comptes mentalement, par exemple en égrenant les secondes ...)

Sans forcer aucunement (jamais, ce n'est pas le but !) tu te rends compte que tu peux par exemple tenir jusqu'à 18. (en gros dix huit secondes dans cet exemple)

Tu recomences plusieurs fois en récupérant bien entre chaque fois et tu te rends compte que c'est plus facile de tenir longtemps si tu inspires très peu d'air. Bien

Tu fais tes essais pour calibrer tout çà, tranquilement... sans esprit de compétition ! cool...

Ensuite, c'est dans la piscine :

2) Après avoir recommencé une fois au moins, sans forcer l'exercice de la semaine dernière, (juste une poussée sur les jambes et ton élan suffit pour que tes mains atteignent le bord, pas besoin de bouger ni bras ni jambes pour l'instant... ), tu fais l'exercie 1) une fois, debout dans l'eau. Facile, puisque tu sais le faire au sec.

3) Tu plies les genoux ou tu fais nimporte comment, en te pincant le nez et en fermant les yeux si tu préfères et tu mets la tête, penchée en avant) juste sous le niveau de l'eau, carrément, franchement et restant immobile. visage immergé avec les oreilles dans l'eau. Tu comptes calmement (comme d'habitude) mais la moitié du temps seulement que tu faisais "en l'air" avant d'émerger. Par exemple 8 ou 9. (Tu peux aussi commencer moins de la moitié si tu veux... aucune importance)

4) Tu récupères ton souffle. prends ton temps. et tu recommences si tu le sens... quand tu le sens.

A ce stade, ton inconscient a appris
a) que tu peux tenir x secondes "en l'air" sans paniquer en retenant ton souffle, comme çà, simplement, en comptant...
b) il a appris aussi qu'il pouvait tenir sans dommage et en restant calme et tout aussi facilement au moins la moitié du temps habituel tout en ayant la tête sous l'eau. (il sait bien que techniquement, il pourrait faire plus tout en étant en parfaite sécurité)
c)Il a appris que pendant toutes ces expériences, tu étais toujours en sécurité...

Si a) b) et c) sont respectés, alors, tu continues :

5) tu te mets à une petite distance du bord debout. Tu t'allonges sur l'eau en poussant (fort une seule fois) sur tes jambes pour aller rejoindre le bord mais en retenant ton souffle et en comptant.

Tu vas t'appercevoir que c'est très bref par rapport à ce que tu sais que tu es capable de tenir. Quelques petites secondes...

6) Tu refais plusieurs fois l'exercice jusqu'à trouver une bonne distance. Celle qui te permet à la fois, en poussant très fort sur tes jambes, de les faire décoller du fond et donc de t'allonger sur l'eau en glissant grâce à l'élan et de permettre à tes bras, (gracieusement allongés devant !), de venir toucher doucement le bord, aprés quelques secondes de glissade bien agréable.

7) une fois ce balai bien réglé (tu connais donc le Nb de secondes (par exemple 5 au début), tu fais pareil, en allongant bien tout ton corps, mais le visage sous l'eau , entre tes bras tendus.

C'est facile car si tu as fais cette progression, ton inconscient sait parfaitement maintenant que la distance à parcourir la tête sous l'eau est très inférieure à tes capacités. Il sait bien aussi qu'il est capable de mettre yeux et oreilles sous l'eau et de compter calmement : il l'a déjà fait immobile !)

Ce faisant, tu lui apprends aussi que, en t'allongeant sur l'eau, juste mue par la poussée de tes jambes et en attendant ensuite, alors, tu te reposes ET tu tiens sur l'eau ! sans bouger ! sans risque ! SUPER ! (n'oublie pas de relever la tête lorsque tu a compté !!!)

Ensuite, en refaisant plusieurs fois, tout ton être prend confiance et tu peux, une fois arrivée en fin d'élan, commencer à faire les mouvements de natation appris par précédemment ailleurs ou faire si tu veux, de la nage "petit chien" ! (en optant pour une respiration lente et profonde. je dis bien lente et en ayant pris soin de t'éloigner du mur au préalable)

Ensuite, tu peux facilement te perfectionner dans cet apprentissage de ta confiance en toi en faisant sur le dos, c'est encore plus facile que sur le ventre et plus reposant (la planche !)

Le secret de tout çà, c'est de se mettre les oreilles sous l'eau (tu pèses moins lourd ainsi car une partie plus importante de toi est immergée et comme Archimède fait le reste, c'est à dire qu'il "te supporte"... !)et surtout de faire des mouvements lents... comme la respiration ! c'est tout (y compris pour la planche). Simple et bien agréable...

Ensuite, le petit génie de Marie se régale à avoir beaucoup de plaisir à évoluer l e n t e m e n t sans se fatiguer ni s'essoufler. Et, si fatigue ou autre à un moment ou un autre, il sait bien la position de sécurité : hop, la planche ! et tout se calme puisque ton inconscient aura appris (car il aura constaté) que dans cette position, il ne peut rien t'arriver. )

Merci archimède !

C'est ainsi que lorsque j'avais une piscine, j'ai appris à un tas d'enfants et quelque adultes à nager "petit chien" en moins de deux heures !

C'était pour moi ma tranquilité : leur apprendre a rester sur l'eau pour avoir moins le besoin de les surveiller...

Amuse-toi bien et prends bien du plaisir à réussir tout çà.
N'oublie pas de visualiser tout l'ensemble du processus plusieurs fois et de prendre aussi du plaisir à cela.

Bien amicalement
Claude









marie
Portrait de cgelitti
Bonsoir Claude,
Youpi!!! j'ai fait des progrès. Je me suis imaginé réussir ce matin, et puis je me suis souvent répété ta phrase : "il n'y a pas d'echec possible". Quand j'étais dans l'eau, je suis allée près du bord et puis de + en + loin, et j'ai essayé de m'allonger dans l'eau... Avec les instruments aux bras, tout allait bien. Et puis j'ai pensé à ta phrase, et j'ai déposé les instr. sur le bord et je suis allée me replacer au milieu du bassin. Ma prof voyant ca, m'a tellement encouragée que j'ai su m'étendre dans l'eau étant encore loin du bord! - pas à des km, mais quand même pour moi c'était beaucoup - Je me suis félicitée comme tu as conseillé. J'ai recommencé ca au moins 10 fois. Ma prof m'a crié d'être plus douce avec moi-même, d'y aller lentement. Et j'ai réussi 2 brasses toute seule sans aucun instr. !!! c'est un super progrès !
Ok, je n'ai plus réussi après, mais c'était presque la fin du cours. Et je pense maintenant, que ca ira certainement mieux la prochaine fois!
Un grand merci à toi Claude!
Claude
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marie] Bonjour Claude,
la semaine dernière à la piscine, c'était géant! [/QUOTE]

Bonjour Marie,

(au fait, juste en passant,comme çà, écrire Marie avec un M majuscule, çà ne serait pas mieux dés fois pour avoir du plaisir à réussir... de nager... ou autre ?

Oui, bravo ! Vous vous êtes prouvée à vous-même (à une partie inconsciente de vous même) que c'était possible !

A partir de là, tout devient possible !

... Alors, vous pouvez bien continuer à expérimenter toutes les facilités qui sont les votres ... lorsque vous vous faites confiance !

C'est la grâce que je vous souhaite Marie.

Bravo encore, vous êtes manifestement sur une voie de changements positifs maintenant.

J'en suis sincérement heureux pour vous.

A+ Marie et encore bravo.
Vous êtes merveilleuse !
Claude



marie
Portrait de cgelitti
Bonjour Claude,
la semaine dernière à la piscine, c'était géant! J'ai su nager 5 brasses, sans l'aide d'instrunents, j'étais très très heureuse. :)
Ce qui ne veut pas dire que ma peur soit complètement abscente de mes progrès. Après ces 5 brasses "héroiques" ;)
la panique m'a prise, et je me suis levée dans l'eau.
Mais, bon je pense que cette semaine, ca y ira encore mieux...
Merci!
marie
Portrait de cgelitti
Claude ! comme on se retrouve... : )
oui, c'est bien vrai ce que tu dis, mais j'ai plein de peurs. J'essaie toujours de les affronter, et souvent je suis récompensée par mes efforts.
Là avec l'eau, je sais me lancer avec l'aide d'instruments et c'est déjà un grand progrès... en plus, je vais à mes cours volontairement, c'est moi toute seule qui ai décidé de m'inscrire. J'ai aussi pensé que l'eau calmait les nerfs hihihi!
Tout cela, pour dire que je sais ce que je veux... mais le chemin de l'hypnose me fait trop peur pour l'instant. Ne plus avoir la maîtrise de soi, le contrôle de soi, brrr...

Claude
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marie] bonjour,
On m'a parlé d'hypnose... mais ca aussi ca me fait un peu peur :(
Merci![/QUOTE]

Bonjour Marie

Posez vous la question : quel est mon objectif ? qu'est-ce que je veux réellement changer en moi ?

Quand vous aurez une réponse claire, il vous sera possible de décider d'une stratégie ... vis à vis de votre objectif ! et donc du chemin pour y parvenir...

le reste est sans importance.

Si vous arrivez à la conclusion que de nager est votre objectif, alors, hypnose ou n'importe quoi sera sans importance, sans peur puisque cela peut vous aider à réussir...

A moins que vous n'ayez quelques avantages à rester comme cela ?????????

Bien cordialement
Claude

marie
Portrait de cgelitti
bonsoir Claude et merci pour tes astuces et conseils. Je vais imprimer ton message pour le relire en route vers la piscine. Je suis enrhumée depuis 4 jours et fais tout pour être en forme pour... la piscine ;) Jamais au monde j'aurais cru aimer ca un jour! Je ne veux pas louper mon cours, cette semaine.
Et question respiration abdominale, je m'en sors de mieux en mieux.
Sujet vérouillé