Sev
Portrait de cgelitti
bonjour a tous toxicos et non toxicos

cela faisait bientot 5 ans que je me battais contre la toxicomanie de mon conjoint et pere de notre fille de 4 ans.j ai tout essayé passant de la colére a l envie enorme de tout faire pour l aider a s en sortir parce que malgré le mal qu il a pu me faire l amour me disait de ne pas lacher le morceau.j ai appris qu il avait replongé grave dans l hero lorsque j etait enceinte de 5 mois et ceci a cause de gros probleme d argent .ca a été difficile mais j ai voulu continué parce que je savais son amour sincére.je suis dans le domaine medicale et j ai pu avoir droit a des formations sur la toxicomanie et les moyens de substitutions.je l ai donc accompagné dans son traitement de subutex mais la encore la cata.j ai retrouvé a plusieurs reprises des seringues a la maison mais la encore toujours des excuses a se donner essaynt meme parfois de me culpabiliser par apport a ses rechutes dans la decheances.il a meme faillit en clapser car enormr lymphangite mal soigné donc abces au bras et operation!et la encore j ai voulu y croire car nous avions pour projet d epartir s installer aux antilles pour partir tenter une nouvelle vie.nous avons mis 1 an pour nous préparer financierement .ila vait (en tout cas je crois)diminuer son traitement petit a petit jusqu a interruption.j ai voulu croire en lui ,en nous ,il est partit 3 semaines avant moi et quand je l ai rejoint ce n etait deja plus le meme;dame cocaine l avait conquise et du sniffe il est passé au crack engloutissant nos economies en peu de temps .et l a j ai reussis a le quitter j ai repris l avion avec notre fille qui etait pourtant si proche de son papa et meme si aujourd hui encore ca me dechire le coeur je sais que j ai pris la bonne solution.j aimerais que des gens qui ont decrochés ou pas m explique ce que je n ai toujours pas compris.comment peu on aimé plus la defonse que son propre enfant?j ai tant donné qu en se detruisant il ma detruite aussi sans parler de notre fille qui me reclame son papa tout les soirs.lui il crois que rien n ai fini entre nous qu il arrivera a me convaincre d y retourner mais dans ma tete tout est claire ce n ai plus possible j ai trop souffert.en tout cas je voudrais dire a ceux qui s en sont sortit bravo et bon courage aux autres !

mag

shewpssy
Portrait de cgelitti
oui sur u y laisse des plumes...cela va faire 1 mois et demi que je me suis séparer de mon ami qui était héroinomane ....je suis venu peu de fois sur ce site mais je reviens de temps en temps...c très dur d'avoir a prendre cette décision tu culpabilises...tu fais du mal a tt le monde ...mais ds tt ça tu penses pas à toi...et là moi aussi j'ai eu le courage de dire stop!! fini tt ça ras le bol !!! de sa vision de la vie ...de la mort des fois ...alors que j'étais assise devant lui...que la vie pour lui ça se résumais qu'a payer factures boulot , dodo...et moi ds tt ça ...rien ...je me résignais au fils des mois ...que je voulais pas vivre comme cela que c'étais pas une vie faite pour moi...

oui j'ai encore énorémement de sentiments pour lui...le faite de m'étre détacher de lui tu en prend un coup sur tt...c'est uen histoire que je garderai à jamais en moi cela faisais 1 an e demi qu'on vivait ensemeble.. moi re parti a la case départ de retour chez mes parents plus de boulot, déménagement...etc...une nouvelle vie a reconstruire j'y arrive peu a peu a remonter la pente grace en partie aux psy ...

virginie
Portrait de cgelitti
c tellement vrai sque tu dis sev, mais en meme temps tellement triste, moi je vois toujours l'espoir dans tous ca, jme dis que si il souffre vraiment de la sépartion d'avec sa fille alors il va faire d efforts, mais par contre il sera trop tard pour son couple, on ne sort jamais indemne de la drogue.

A bientot
Sev
Portrait de cgelitti
Ah c'est chouette ce que tu dis...C'est bien de vouloir faire bénéficier de ton expérience aux autres. L'autre jour, j'ai été dans une association tenue par des bénévoles du sous-groupe des narcotiques anonymes, naronon, et ce sont des gens qui ne s'occupent que de l'entourage. Et ben je te jure, j'ai pas pu rester, c'était un endroit trop glauque, trop sombre, trop angoissant, je me suis pas sentie à l'aise. j'ai dit merci mille fois à la personne qui était venue pour ouvrir la porte, tu y vas quand tu veux en fait, c'est comme si tu voyais de la lumière et que tu souhaites voir ce qui se passe à l'intérieur donc y'a jamais les mêmes gens qui y passent. Alors tu sais, y'a toujours moyen de donner du réconfort. Pour ce qui est de ton copain, je lui souhaite bien évident qu'il réussisse à s'en sortir mais honnêtement, ça me paraît bien tôt de s'engager avec une autre personne sachant les problèmes qu'il a...Mais je dis ça, c'est le réflexe qu'on toutes les personnes pour remonter le moral. Tu as fait tout ce que tu as pu pour lui, t'as pas à te dire que t'aurais pu faire mieux. Peut-être tu l'as sauvé, peut-être pas et peut-être qu'il te recontactera en ayant pas réglé son problème ou en tout cas, en ne voulant pas le régler et là, faudra être forte. Pense à toi maintenant, pour changer...
sev
Portrait de cgelitti
Bien sur ce que c'est triste, et bien sur qu'on a toujours de l'espoir, et heureusement qu'on a de l'espoir parce que parfois, certaines situations finissent par se résoudre à force d'espoir et de patience mais dans ce cas-là, il faut bien sûr qu'il fasse ça pour sa fille, c'est une très bonne motivation mais aussi pour lui encore une fois. Pour le couple, là aussi, il faudra qu'il soit patient avec toi. C'est normal, quand on a tellemment donné à quelqu'un et tellement patienté, souffert, été déçue, forcément les sentiments en prennent un coup et surtout, la confiance a fini par s'aménuiser ce qui est complétement normal et sans doute il devra développer des trésors d'attention et de compréhension pour te récupérer, à condition bien sûr, que toi tu sois d'accord pour ça. C'est à toi de voir...Mais tu ne dois pas le laisser reconstruire vos liens pour votre fille mais uniquement parce que tu en as envie toi.
Sev
Portrait de cgelitti
Ah lala, encore et toujours ce sentiment de culpabilité qui nous ronge. Je sais pas à quoi c'est dû. Je sais que moi, y'a les vieux principes catho à la con qui dit que tu dois souffrir pour connaître le paradis qui ont joué pendant un moment et maintenant, finis tout ça, la vie est déjà bien trop difficile, le bonheur bien trop dur à trouver pour encore en plus se flageller. Et puis le bonheur, moi je suis persuadée qu'il existe, qu'il faut pas attendre d'être passée de l'autre côté pour le vivre et si ce bonheur on peut pas l'avoir avec la personne avec qui on est, ben alors, faut partir et tu as eu raison de le faire parce qu'il est très possible qu'une autre personne l'apporte alors pourquoi pas? Bien sûr, tu ne penses pas à ça tout de suite, c'est beaucoup trop tôt vu que tu as eu des sentiments et vu que c'est encore frais. Mais tu sais, moi j'ai ma meilleure amie depuis le CM2 (aujourd'hui on va sur nos 29 ans) on était pareilles toutes les deux, il nous arrivait en plus toujours les mêmes choses au même moment tu vois le gens (premier baiser, premier amour blabla). Bref, nos chemins se sont séparés un peu y'a 3 ans, quand elle a décidé de vivre avec son copain. Moi, j'étais l'éternelle célibataire qui tombait sur des cons et qui aimait souffrir donc, y'a fallu tout changer ça. Bref, au moment où j'offialisais ma relation avec mon copain (oui parce qu'on était amis pendant 6 ans avant et on couchait de ci de la mais rien d'engageant et je savais que ce mec allait un jour faire partie de mon quotidien mais je savais pas quand exactement c'était un drôle de sentiment) la voila qui m'annonce qu'elle va se marier. Ensuite, au moment où je commence à bien être sérieuse avec mon copain, elle me dit qu'elle attend un enfant, c'était y'a 1 an et demi. Alors la situation aujourd'hui la voilà. De mon côté, j'aime mon copain, mais comme il se drogue à la coc, pas question de vivre avec lui encore moins de me marier ou de faire un gosse. J'en suis à me demander comment va être notre couple dans 2 ou 3 mois, est-ce qu'il va se décider à exorciser ses démons alors que ma copine, elle est mariée, elle a un gosse qui va avoir un an, trop beau, elle va déménager à Montpellier pour agrandir la famille. Et là, forcément, je suis amenée à réfléchir. Bien sur que je vais laisser tomber mon copain et faire un gosse avec le premier venu et surtout j'aime mon copain mais tu vois où je veux en venir? Ta décision t'a demandé beaucoup de courage. Par contre, la différence avec mon copain, c'est que lui, il n'a pas (encore?) ce sentiment morbide en lui mais par contre, je peux te dire que les coups de blues et les coups de déprime, ils sont de plus en plus fréquents vu qu'il essaye de diminuer la coc mais pas envie de se soigner et c'est difficile pour moi ces moments-là parce qu'il s'enferme dans une sorte de placard dans sa tête et c'est silence radio. Il n'appelle plus, il ne me voit plus. Puis, d'un seul coup, le moral revient (a cause la coc j'en sais rien) et là, il est de nouveau accessible et vraiment chaleureux. Je vais pas pouvoir continuer comme ça encore longtemps, j'ai une vie à vivre et il le sait très bien que ma patience a une limite. Si ils ne tiennent pas à se soigner, et qu'ils préfèrent qu'on en arrive à prendre ces mesures radicales, alors faut oublier ce sentiment de culpabilité. Imagine, il se peut que d'ici un an ou même 6 mois, tu sois dans une situation complétement différente et tu repenseras à tout ça en te disant "mais qu'est-ce que j'ai bien fait", faut croire en la vie, aux surprises qu'elle réserve et je crois que tu y crois aussi sinon t'aurais pas fait ça. C'est déjà bien que tu ne l'aies pas suivi dans le gouffre, ça veut dire que tu as des repères dont tu peux te servir parce que si on est faible déjà au départ et paumée, y'a toutes les chances pour plonger avec eux. Allez du courage hein et continue de voir les psy tant que ça te fait du bien.
Virginie
Portrait de cgelitti
C bien mag, je suis contente pour toi, en plus je vois que tu as d nouvelles de ton ex, des mauvaises mais bon , il est majeur et il fait c choix tous seul, donc c dommage pour lui c sur que il a plus a perdre que toi, et ta fille comprendra que tu n'as rien fait pour l'eloigner de son pére, mais qu'il a pris la décision lui meme malheuresement,

Bon courage et a bientot
sev
Portrait de cgelitti
Salut à toutes,

Mag, j'ai lu ton dernier message et que tu as bien fait de partir! Mais je
pense que tu le sais déjà, que tes amis, ta famille te l'ont confirmé alors
on va pas épiloguer. Tu as l'air d'être une personne pleine de vie,
d'enthousiasme, de volonté et qui ne cherche qu'à être bien dans sa vie.
Tu n'as qu'à continuer comme ça et il est clair que tu y parviendras. En ce
qui te concerne Cybele, je comprends tout à fait ta position, je vis la
même que toi. J'ai toujours espoir qu'il s'en sorte, qu'il me dise un matin
"j'ai décidé d'arrêter toutes ces conneries, est-ce que tu veux bien
m'aider?" C'est ce que je disais précédemment à Mag, on a du mal à
comprendre comment des cachetons, un trait de cocaine ou une seringue
arrivent à être plus forts que l'amour qui peut exister entre deux
personnes. C'est déjà pas si simple de trouver quelqu'un avec qui ça peut
marcher alors on se demande toujours pourquoi, étant donné que cette
personne on a fini par la trouver, on doit faire face à ça. Parfois je me dis
que c'est une épreuve comme une autre à passer, mais c'est un tel
obstacle. Quand je vois les autres couples, qui n'ont pas tous ces
problèmes, je me demande pourquoi j'ai décidé de mener cette bataille
contre la drogue en sachant que je vais y laisser des plumes. Donc, oui,
quelque part, tu as raison de dire que c'est un peu pour les femmes...

gros bisous.
sev
Portrait de cgelitti
Que je te comprends et que je suis d'accord avec Virginie! Mag, tu as fait tout ton possible, tu as été patiente, tu l'as compris, tu l'as soutenu, tu lui as fait une fille, mais tu t'es oubliée dans tout ça. Tu as une fille dont tu dois t'occuper, tu as une vie à vivre. L'amour qu'on a pour un homme nous pousse à avoir un espoir constant, à se dire que cette chute-là, ce sera la dernière vu le mal que ça a fait au couple. Et tous ces espoirs déçus, forcément, on en prend pas assez conscience, mais ça bouffe de l'intérieur et on se rend compte que le temps a passé entre temps. Le fait est que ton homme a jamais voulu vraiment s'en sortir pour lui voilà la raison pour laquelle vous en êtes là. Il a essayé pour toi, pour te garder et même ça, il finit par ne plus y arriver. Ne retourne pas là-bas, pour deux raisons:
-pour toi, pour pas être déçue à nouveau, parce que rien n'aura changé
- pour ta fille. Car même si elle réclame son papa, tu es, je suis sûre, consciente des dégâts que sa peut causer pour ce boutchou de voir son papa dans cet état.
On imagine pas les conséquences dramatiques que ça peut avoir sur un enfant. Mon mec à moi il a vu sa maman pendant 20 ans de sa vie se tuer à petits feux avec l'alcool et aujourd'hui, ses problemes avec la coc sont en partie liés à cette souffrance.
Je n'imagine pas le courage qu'il t'a fallu pour reprendre l'avion dans le sens inverse, pour pas l'appeler. Mais tiens bon, tiens le coup, quand t'as envie de l'appeler, écris-nous. Ton mec est pris par la drogue. Quand tu demandes "mais pourquoi en sachant qu'il nous fait du mal il continue", je me suis posée cette question mille fois, et j'ai fini par trouver la réponse alors sache qu'ils nous font du mal tout simplement parce que la drogue est la plus forte, cette saloperie est plus forte qu'eux, que la douleur qu'ils ont en eux. On a du mal à imaginer qu'une seringue, qu'un trait de coc, c'est plus fort qu'un mariage, qu'un enfant fait ensemble qu'un amour fort et pourtant...Mais il reste un espoir. Il faut qu'il se soigne mais qu'il le fasse pour LUI. Si il a l'impression que tu pourrais revenir si il faisait des efforts, c'est comme si tu resignais en bas d'un contrat pour des mois voire des années de malheur. Je sais que tu ne vois pas ta vie comme ça, la preuve en est que tu es montée dans cet avion alors continue sur ta lancée. Et si ton homme ne voudra jamais s'en sortir, alors il ne sert à rien de t'emprisonner dans cette relation. Le fait est que le travail qu'il faut fournir pour se sortir de la drogue est énorme c'est dur et faut la volonté. Quand tu as trouvé le moyen de pas souffrir, c'est horrible de te dire que tu dois te sevrer de ce moyen et faire face à tes démons sans rien et ça pour l'instant, c'est plus fort que ton mec. Toi tu serais prête je suis sûre à l'aider, à l'accompagner dans des centres, à participer à des groupes de discussion avec lui, à prendre des jours de congé sans solde mais lui non alors qu'il est le premier concerné? J'aime mon mec autant que toi, je vis des moments vraiment durs mais je lui ai dit cette semaine que je ne pourrai pas continuer comme ça encore longtemps parce que je souffre, et rien n'est fait pour changer. On a une vie Mag à vivre qui est déjà tellement courte...
Bon courage!!!
virginie
Portrait de cgelitti
Mais comme je te comprends mag, et c tellement triste, tu sais moi aussi j'avais 32 ans quand j'ai tout stoppée, alors il est jamais trop tard, mais bon je ne me piquais pas, mais je me droguais en sniffant de l'héroïne. Moi j'espére que il va s'en sortir par ce que vous avez une fille ensemble et plus tard elle demandera d nouvelles de son pére, alors je souhaite qu'il arrive à faire le bon choix.

Si il a l'espoir de te récupérer alors ca le boostera peut etre, et toi peut etre que tu ne veux plus de lui, tellement tu as soufferts aussi mais bon il faudra quand meme trouver une solution pour votre fille plus tard.

En attendant, reconstruit toi, laisse le temps faire les choses et prends d nouvelles de lui par intermédiaire d'autres personnes si tu ne veux pas avoir de contact direct, je te souhaite pleins de courage et a bientot
mag
Portrait de cgelitti
moi ca va mieux meme si les crises de larmes de ma fille ne sont pas toujours faciles a gérer,mais on va y arriver .cela faiy une semaine que nous sommes rentrées toutes les deux et ho oui je me suis surprise moi meme d avoir eu la force de le quitter de monter dans cette avion sans meme me retourner.nous avons la chance d etre tres entourées toutes les 2 amis et famille sont la pour me bouger .j ai la chance d etre de caractere speed et enjouée et j ai tellement envie de vivre de m eclater avec des choses simples de la vie.lui n a pas donné signe de vie depuis mon depart et j aurais pensé le detachement plus long et plus douloureux mais je sais qu il a perdu plus que moi .je respire je vis et je me suis deja renseignée pour faire un trek au maroc l année prochaine et meme si au fond il me manque (enfin un coté de lui)je n ai pas l intention de laissé la drogue me bouffée comme elle l a fait avec lui.il est claire que si il me recontacte par rapport a la petite je ne ferais pas barage si son etat le permet bien sur .mais j ai peu d espoir pour elle et sa relation avec son pere.j essais de pallier mais il est evident que je ne peux remplacer son papa.je sais par des potes qu en plus depuis mon depart il s et mis en coloc avec un gros crakoman de l ile ce qui je pense n arrangera rien !enfin il faut avancer quand meme et aujourd hui je me sens fière d avoir fait ce que j ai fait une nouvelle commence pour nous et comme on dit dans le rock n roll la vie C EST TOUT A FOND .merci les filles et a bientot

Pages

Sujet vérouillé