zaza
Portrait de cgelitti
bonjour,

je suis enceinte de deux mois et demi.

puis-je faire une ivg ?

où puis-je faire une ivg ? en france ou en espagne ?

merci de me répondre rapidement

stephanie
Portrait de cgelitti
qd g lu tous ces temoignage g pleurer car moi aussi ma famille m a imposer une IVG g t enceinte de 12SA et la gynéco m a donné une journée pr décider ca fait trés court pr une question de vie ou de mort sur un etre en devenir moi j y pense ts les jour et ca me suivra tte me vie restante jamais j oublierai la douleur physique qu on eprouve et la detresse morale est pire car elle se voit pas et ma famille fait comme si rien ne c eté passé pr eux c t pas un BB mais g vu mon echographie et c t un BB pas un alien ni un oeuf je m en veux de les avoir ecouter
Marie
Portrait de cgelitti
bonjour, voila je suis enceinte de 9 semaines, mon petit ami m'a quittée pour retourner avec son ex... je viens d'arriver sur Bayonne dans les pyrénes atlantiques, je souhaite faire une ivg mais je ne sais pas ou aller, a priori il n'y a pas de planning ici, j'ai besoin de votre aide je me sens seule et perdue
aurore
Portrait de cgelitti
bonjour à toutes,

je vous souhaite du courage
christine tu ne donne plus de tes nouvelles ?

nesrine
Portrait de cgelitti
j'ai 30 je suis enceinte de 5semaine depuis que le génico m'a confirmé choui restée sans paroles ,j'ai pris la décision d'avorter mais je me pose tt le temps des questions est ce que ça va etre dure ,comment que je vais suporter tt ça et seule? en réalité si j'avais le choix et les moyens je garderais mon bébé malheureusement ?????mon ptit ami est parti suivre des études a l'étranger il a pris 7 nouvelle avec simplicité il trouve que l'avortement est l'unique solution et que c'est facile a le faire il pense a son avenir et pour moi tt est foutu en hair , je lui ai demander d me soutenir moralement au moin mais je pense que j'ai fais l'érreure de ma vie en connaissant une personne comme lui je me retrouve seule perdue et démoralisée
Anizette
Portrait de cgelitti
Fait faire une échographie pour dater ta grossesse le plus vite possible .

Si ta grossesse est inférieure à 12 semaines ( attention la grossesse se date généralement en semaines d'aménorrhée , c'est à dire d'absence de régles, et dans cette façon de calculer , 12 semaines de grossesse (sg) = 14 semaines d'aménorrhée (sa) ), "fonce" prendre un rendez vous dans un Centre de planification des naissances ou dans une clinique qui pratique les ivg .

Si tu es au delà des 12 sg donc 14 sa , il te faudra te tourner vers l'étranger , dans ce cas contacte le planing familial de ta région ou de Paris (s'il n'en existe pas dans ta région ) ils pourront te renseigner .

Bon courage , mais si ta décision est ferme et définitive : FAIT VITE
zaza
Portrait de cgelitti
C'est bien triste, Nesrine, mais pourquoi n'as tu fait pris une contraception ? Ca t'aurait évité ce genre de galère ...
saubaterra
Portrait de cgelitti
bonsoir à tout le monde ,

je suis tout à fait d'accord avec Christine , on n'oublie jamais .

C'est la première fois que j'en parle ,mais çà a fait un an, exactement le 20/09/2005,que j'ai subis une ivg .Depuis il ne se passe pas un jour où je n'y penses pas (le bébé aurait eu 1 an le 28 /04/2006.

Très régulièrement ,mon médecin me prescrit des anti dépresseurs parce qu'il voit que je ne vais pas bien (il n'est pas au courant )mais rien n'y fait.J'ai beaucoup de mal à me remettre et je crois que jamais je ne m'en remettrais;

Il faut quand même que je vous dise que cette ivg m'a été imposée et que ce n'était pas mon avis .Quand je lui ai annoncé cette nouvelle grossesse (on a déjà 2 garçons)il s'est énervé et à tout de suite proposé ivg .
Comme j'avais attendu pour lui dire ,j'ai eu très peu de temps pour prendre une décision avant la fin du délai des 12sa.

Cette décision je la regrettes tous les jours , j'ai voulu en mourir, mais j'ai pensé à mes enfants .Pour "imposer" son choix ,il m'a fait du chantage à la rupture ,et a même reussi à me convaincre que c'est de ma faute si j'ai dû avorter.(j'avais arrêté la pilule sans l'avertir ,mais la plaquette entamée trainait).Je l'ai fait .Pourquoi? meme moi je n'arrive toujours pas à savoir .

Pendant 6 mois au moins ,je n'ai pas pu le regarder et le toucher encore moins , pour moi il était synonyne de mort ; Maintemant , çà va un peu mieux mais çà ne sera jamais comme avant .

Jusqu'à présent, j'avais une idée très arrêtée sur l'ivg( il faut pas ,c'est pas bien ...) maintenant je me dit que chacun à droit à SA PROPRE OPINION,il faut Surtout être sure de ce qu'on veut ,avant d'agir , parce que on ne pourra jamais revenir en arrière.
Je crois que decider l'ivg est une decision encore plus dure à prendre parce qu'il faudra continuer à vivre avec ce secret.
quelque soit ta decision , bon courage pour la suite .
val
Portrait de cgelitti
Christine,

Je ne juge pas ta décision, elle t'appartient. Fait vite si tu décides de ne pas le garder.

Mais aussi pour une question psychologique. Car plus tu attends, plus tu te ronges les sangs.

Mais sache qu'un jour ou l'autre tu y penseras encore.

Moi ça fait 10 ans et très souvent j'y pense. je ne regrette rien mais j'y pense. Je pense avoir pris la bonne décision à ce moment là.
Je l'ai su rapidement donc cela s'est fait par médicament. On dirait presque que tu as tes règles sauf l'expulsion. Je suis contente d'avoir vu mais c'est quand même traumatisant. Et cette douleur (peut être que je la méritai mais ça marque).
Et cette stupide infirmière qui ne me demandait sans arrêt qu'une chose, ne pas faire pipi en même temps. Je pense que c'était pour les analyses ou expérience peut être. Je m'en fou je ne voulais pas me stressée avec ça. Mai J'oublierai jamais.

Chaque année, je me dis il aurait tel age....c'est humain d'y penser. je ne me suis jamais pris la tête avec cela mais depuis que bébé ne vient pas, là je me dis non pas que j'aurais du le garder mais que je suis un peu punie mais je l'accepte.

Je pense qu'abandonner son enfant n'est pas du tout la même démarche et le même état d'esprit. Je ne juge en aucun cas ses femmes mais je pense que c'est totalemetn différent de l'avortement.Avouons que le but n'est pas le même. Moi j'aurais jamais pu faire ça ni même y penser.

Je te souhaite beaucoup de courage.Biz
Eva
Portrait de cgelitti
Que de souffrances, c'est normal, tu as un deuil à faire et en plus tu as le poids de la culpabilité à porter. Arrêtes de te torturer l'esprit en évoquant des dates "anniversaires", tu ne changeras pas le passé. C'est à toi de changer ta façon de voir les évènements passés et surtout de les inscrire définitivement dans le passé.
L'homme dans ces problèmes a toujours le beau rôle, ce n'est pas lui qui vit ça dans son corps, qui subit l'ivg physiquement et mentalement.Personne ne devrait plus jamais te dicter ta conduite.
C'est toi seule qui peut décider d'arrêter de te torturer l'esprit, tu peux le faire, sans oublier.
Justine
Portrait de cgelitti
En France, l'IVG est pratiquée jusqu'à 12 semaines de grossesse. Vois un gynéco ou un planning familial de toute urgence.

Pages

Sujet vérouillé