Interview : Chirurgie esthétique, ou comment réussir son intervention

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 09 Avril 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Janvier 2016 : 15h16
-A +A

De plus en plus de personnes recourent à la chirurgie esthétique. De l'identification du problème, au choix du chirurgien, en passant par la sélection de l'opération adéquate, le Dr Daniel Benatar*, spécialiste de renommée internationale et auteur d'une véritable bible de la chirurgie esthétique à destination du grand public, nous livre les secrets d'une intervention réussie.

e-sante : Comment poser une indication de chirurgie esthétique de manière à optimiser la satisfaction des patients et à minimiser leur éventuelle déception ?

Dr Daniel Benatar : Il ne faut pas tenter de trop simplifier les réponses à cette question. En premier lieu, il convient d'essayer d'identifier avec le plus de précision possible la source de détresse. On consulte un chirurgien parce que notre anatomie ne nous convient pas ou qu'on la juge non conforme à l'idée que l'on se fait de la beauté. Quelles que soient les circonstances, on se trouve en souffrance, en état de malaise et on consulte un médecin pour essayer d'enrayer la source de mal-être. Dans certains cas, l'identification du problème est claire et précise : un nez trop grand, des seins tombants, un visage flasque qui dérange, etc. Malheureusement, dans de nombreuses situations, le patient focalise son attention sur une partie de son anatomie, qui n'est pas en fait la véritable raison de sa détresse. C'est pourquoi, il est impératif de dialoguer avec son médecin. La communication doit être très franche, proche de celle que l'on a avec un psychothérapeute. Si on est mal dans sa peau, il faut réussir à en exprimer les raisons afin que le médecin puisse saisir où se situe la source de détresse. Par exemple, si une patiente pense être mal dans sa peau parce que ses seins sont trop petits, un bon entretien avec le médecin peut permettre d'identifier d'autres causes, comme par exemple un conflit avec son mari, celui-ci ayant une aventure extraconjugale. Or pour cette patiente, acquérir par la chirurgie des seins de taille équivalente à ceux de sa rivale, ne résoudra pas le problème. Il s'agit là de tenter de guérir une plaie à l'aide d'une mauvaise solution. La ressemblance ne lui permettra pas pour autant de récupérer son mari. Cet exemple, comme d'autres, est très fréquent. D'où l'importance de ne rien cacher au médecin afin d'être sûr de ne pas passer à côté du problème de base.

Le deuxième point, bien choisir son chirurgien. Certes, il y en a beaucoup, mais le plus dur est d'éviter le mauvais chirurgien, et il y en a ! Il faut avoir la certitude qu'il possède la compétence pour régler votre problème. En effet, tous les chirurgiens ne sont pas capables de réaliser toutes les interventions, c'est pourquoi il existe tant de spécialités.

Ensuite, il faut sélectionner l'opération idéale. En effet, de multiples outils sont à disposition pour régler chacun des problèmes. Par exemple, pour un visage vieillissant, on peut recourir à des injections de Botox, de collagène ou d'autres produits, à des pilling chimiques, des sablages, à un traitement laser ou à la chirurgie, qui elle-même offre la possibilité du lifting de la peau, des muscles, avec endoscopie, au laser, etc. D'où toute l'importance du choix du médecin : s'il possède une formation sommaire dans un domaine précis, le choix est très restreint, et il est évident que l'on ne traite pas tout à l'aide d'une seule technique. Ainsi, si vous avez bien identifié votre problème et bien choisi votre médecin, vous sélectionnerez votre opération en toute sécurité.

Reste un dernier point, respecter les conseils pré et post-opératoires, comme éviter certains médicaments pouvant faire saigner, certaines activités, faire un bilan complet pour ne pas manquer un diabète ou une hypertension. Bien choisir en collaboration avec son médecin l'anesthésie la plus appropriée, la moins risquée (locale ou générale). En effet, aujourd'hui on peut faire beaucoup d'interventions sous anesthésie locale et on évite au maximum les générales.

En respectant ces différents points, vous avez toutes les chances d'avoir une opération réussie et d'en être satisfait. Mais un seul manquement dans l'un de ces trois points peut entraîner un échec très grave avec des complications sévères, voire dramatiques. La chirurgie est un acte extrêmement sérieux qui ne peut se réaliser que par des professionnels hautement compétents.

En conclusion, il n'y a pas de généralité. La chirurgie esthétique est quelque chose d'extrêmement individuelle. Il faut analyser précisément chaque cas et trouver pour chacun LA solution, qui est parfois chirurgicale, parfois psychothérapeutique. En effet, dans certains cas, il faut savoir recommander un psychiatre ou un psychologue, et ne pas se lancer dans une intervention chirurgicale. C'est la question qu'il faut toujours se poser : le problème peut-il se résoudre par la chirurgie ou est-il préférable de faire une psychothérapie ? Faut-il faire appel au scalpel ou à la parole pour régler un problème précis ? »

* Le Dr Daniel Benatar, spécialiste de renommée internationale de la chirurgie esthétique, a publié quatre ouvrages sur la chirurgie esthétique aux editions Isabelle Quentin.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 09 Avril 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Janvier 2016 : 15h16
A lire aussi
Chirurgie esthétique : opération du nez Publié le 21/05/2007 - 00h00

Se faire opérer du nez est toute une aventure que l'on n'entreprend pas à la légère, surtout lorsqu'elle est uniquement à visée esthétique. Comment choisir son chirurgien ? Comment se déroule la première consultation ? Existe-t-il un délai de réflexion légal ? De qui et de quoi faut-il...

La liposuccion : qui, quoi et comment ? Publié le 02/04/2007 - 00h00

La liposuccion est une technique chirurgicale très performante pour diminuer les volumes de graisse et sculpter les contours du corps. Mais à qui s'adresse la liposuccion, quelles sont les parties du corps que l'on peut ainsi remodeler ? Et quelle est cette nouvelle méthode utilisant les...

Plus d'articles