Alice
Portrait de cgelitti
La cigarette interdite dans les lieux publics, "tolérance" de 24 h pour le Nouvel An

La cigarette est officiellement interdite depuis mardi matin en France dans tous les bars, cafés, restaurants et discothèques, avec toutefois une période de "tolérance" de 24 heures couvrant la nuit du Réveillon et le jour de l'An.

L'interdiction de fumer dans les lieux publics, "s'applique à partir du 1er janvier 00h00" dans les lieux de convivialité (débits permanents de boissons à consommer sur place, hôtels, restaurants, débits de tabac, casinos, cercles de jeux et discothèques), selon le décret du 15 novembre 2006.

Mais le ministère de la Santé a, de fait, accordé un sursis aux fumeurs jusqu'au mercredi 2 janvier, en précisant qu'il n'y aurait "pas de contrôle le 1er janvier".

Ensuite, il reviendra aux "médecins inspecteurs de la santé publique, aux ingénieurs du génie sanitaire, aux inspecteurs de l'action sanitaire et sociale, aux inspecteurs (et) contrôleurs du travail, aux fonctionnaires de contrôle assimilés" de faire respecter la loi, selon le ministère de l'Intérieur.

Cette interdiction totale de fumer dans tout lieu public est l'aboutissement de 30 ans d'une législation de plus en plus restrictive pour les fumeurs en France.

En 1976, la loi Veil du 9 juillet impose des informations et la mention "abus dangereux" sur les paquets de cigarettes, interdit la publicité directe ou détournée et le parrainage des compétitions sportives.

La loi Evin du 10 janvier 1991 a ensuite interdit la fumée dans les locaux à usage collectif et les transports, sauf en zone "fumeurs".

Une nouvelle loi, le 26 juillet 2005 impose la mention "Fumer tue" ou "Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage" ainsi qu'un autre message, à choisir dans une liste officielle.

Le 15 novembre 2006, l'interdiction totale de fumer dans tout lieu public, est imposée par décret à compter du 1er février 2007.

Cafés, tabacs, restaurants et discothèques ont eu jusqu'au 1er janvier 2008 pour appliquer l'interdiction. Il peuvent installer des "pièces fumoirs" avec extracteurs, où aucune consommation ne peut être servie.

Ils manifesteront vainement à deux reprises pour le droit de choisir le statut "fumeur" ou "non fumeur".

-----------------------------------------------------

Que pensez-vous de cette interdiction ?

Fumeurs, comment envisagez-vous la chose ? comment comptez vous gérer ?

PUB
PUB