cendrillon
Portrait de cgelitti
Bonjour, je me présente en 2 mots, je m'appelle Christophe, j'ai 23 ans, j'habite Lyon.

Voila en ce moment je traverse une mauvaise passe, en tout cas je ne me suis jamais senti aussi mal de ma vie.

Pour résumer, je commence vraiment à souffrir de solitude, une rupture d'une relation amoureuse (pourtant très courte), et des problèmes au travail finisse de m'anéantir ... En ce moment, je ne me reconnais plus, je me sens completement vide de l'intérieur : je n'ai plus aucune motivation pour rien, j'ai mauvais caractère (pourtant je ne suis pas comme ça de nature), je suis super émotif, et je m'isole de plus en plus. Je pense qu'il y a sans doute des gens qui sont dans des situations plus désespérés que moi, je ne prends pas de médicaments, n'ai pas fait de tentative de suicide ou de choses comme ça mais je commence vraiment à m'inquiéter. Cela fait environ 1mois et demi que j'ai mal au ventre d'angoisse, que je passe la majorité des nuits à tourner en rond, à avoir du mal à respirer et à penser régulièrement à des idées noires (utilié de ma vie, vision négative des choses, envie de disparaitre).

Voila je suis arrivé à un stade ou je me demande si je vais tenir encore longtemps dans cet état d'angoisse permanente...

J'ai peu de personne à qui parler, j'ai des amis mais qui ne sont pas assez proche, ou peu disponibles pour ça (sont en couple, ou trop loin) ... je me sens seul et capable quelque fois de déraper. J'ai pas envie d'en arriver aux médicaments, ou au psy, j'ai peur de rentrer dans une mauvaise spirale et de ne plus en sortir.

Voila, j'avais besoin d'écrire un peu pour essayer d'évacuer mes mauvaises pensées :)

Je suis preneur de tout conseil, ... ou pour entendre des expériences persos similaires...

Merci, amcalement

Chris

cendrillon
Portrait de cgelitti
merci à toi ludo,gros bisous à toi chris bat toi .
S'est le dernier message car je m'absente pour 1 mois à bientôt
cendrillon
Portrait de cgelitti
bonjour chris

je suis super contente de voir que tu vas bien on ne peux que s'en réjouirent tout les deux.
Tu vois tu ne m'a pas eu à l'usure j'avais raison de croire qu'un jour tu rencontrerais quelqu'un de bien ,et que tu t'en sortirais il faut toujours penser positif chris,donc tu avances dans cette relation c'est super j'ai rarement portée quelqu'un à bout de bras comme ça et je suis assez fière d'avoir réussi à te sortir la tête hors de l'eau.
Continu de me donner de tes nouvelles surtout comme celle ci je" t'embrasse très fort chris ,et à bientôt
PS moi ça va dans l'ensemble mais bon je me sentirais mieux quand toutes ces fêtes de fin d'année seront passées
bea
Portrait de cgelitti
Chris
contacte-moi et je pourrais p etre t'aider car j'ai passé par une phase aussi difficile et je m'en suis sortie.
Je serais sur msn ou méssagerie dès ce soir 21 h car je bosse.
Contacte-moi a l'adresse    bea-73@hotmail.fr
Au plaisir de te lire
hello
Portrait de cgelitti
Bonjour Chris,

Je viens de trouver ton message et je me reconnais un peu dans ce que tu decris. Je vais essayer de resumer un peu mon histoire, sans trop m'eterniser.

J'ai 21 ans et, il y a 2 ans, j'ai fais une tres grosse deprime, j'etais au plus mal, je croyais que je n'allais jamais m'en sortir.
Ce mauvais moment a duré peut etre 2 semaines, peut etre un mois, enfin pour etre franche, je ne sais plus vraiment !
Bref j'ai passé ce mauvais moment et tant mieux car c'etait trop dure a vivre.
A ce moment là, une amie m'a beaucoup aidé, elle connaissait ce que je ressentais (eh oui nous ne sommes pas seule dans cette situation, c'est humain) je me suis confiée, ca m'a fait bcp de bien.
Je deprime encore de temps en temps, j'ai encore des angoisses mais ca va bcp mieux.

Ce qu'il faut Chris, c'est de trouver POURQUOI tu es comme ca, qu'est ce qui ne va pas dans ta vie et comment peut tu changer ca ? Poses toi ces questions et parles si tu en as besoin, je t'assure que parler, ca aide beaucoup.
Moi quand j'allais tres mal, j'etais plutot du genre reservée, je ne disais rien de moi, j'interiorisais tout. Mais finalement, je me suis rendue compte que ca me faisait plus de mal qu'autre chose.
Je me suis donc confiée, j'ai parlé de moi a une personne de confiance, je me suis sentie comprise et comme "libérée", tu sais quand on a des choses en tete, des choses dans le coeur, il vaut mieux en parler plutot que de les ressasser au fond de soi.

Je pense que tu vas t'en sortir, c'est normal que tu deprimes vu ce qu'il s'est passé pour toi (probleme de santé d'un proche, rupture etc).

Si je peux te donner quelques conseils, ce serait surtout d'en parler (à 1 personne pas plusieurs), si tu n'aimes pas raconter ta vie a tes proches, tu peux toujours consulter un psy, il n'y a aucun mal a les consulter, ils sont là pour t'ecouter, pour t'aider.

Et puis, fait un sport, ca detend et "défoule" comme on dit ! Ca nous permet aussi de penser a autre chose qu'a nos problemes.

Voila Chris, j'espere que mon message t'aura aidé au moins un peu. Ne desespere pas et comme on dit "ce qui ne tue pas, nous rend plus fort".

Voila. Sur ce a plus et courage.
chris
Portrait de cgelitti
Bonjour Cendrillon,
Excuses moi de ne pas être repassé plus tot sur le forum ... je ne mérite pas autant d'attention de ta part !
Si je te dis que je n'avais pas le courage de venir écrire de mes nouvelles, tu me crois ? ... venir dire que je ne vais pas super bien, oui, comme d'habitude...
Bref, tu l'auras compris, silence = chris qui déconne.
J'ai essayé plusieurs choses, principalement m'occuper à longueur de temps à droite et à gauche et faire pas mal de sport pour éviter de penser négatif ... jusqu'à la semaine ou j'ai craqué completement (retour des mauvaises habitudes d'alcoolique).
Je n'arrive pas à y voir clair, la routine me ronge et les pensées négatives sont régulièrement présentes.
Un jour c'est blanc, un jour c'est noir ... et je ne profite pas du tout de la vie et j'ai une très mauvaises appréciation de moi.

Sinon, toi, comment vas-tu ?
Excuse moi encore, a+
chris
chris
Portrait de cgelitti
Bonjour Cendrillon,
désolé de répondre un peu tard
Et bien, j'ai pas grand chose à dire sur moi. Je suis pas mal occupé en ce moment par le boulot et j'essaie plus ou moins de poursuivre ce que je te disais dans mon dernier message.
J'ai aussi un peu replongé dans mes vieilles mauvaises habitudes, mais rien de comparable à ce que j'ai fait pendant 1 an. Des soirées cafard assez souvent ... je pense que je suis encore assez fragile, mais bon cela devient une habitude maintenant ... je prends ça un peu comme une fatalité.
Voilà, pas vraiment de changement en fait ...
Et toi, comment vas-tu ? Bientôt ton voyage en Autriche, amuse toi bien ! :)
cendrillon
Portrait de cgelitti
bonjour chris
désolé d'être resté silencieuse ces temps ci.
j'éspère que vas mieux pour ne pas dire bien ,je sait que tu as aussi un mauvais moment à passer mais essayes de positiver et de relativiser , tu vas me dire c'est facile comme d'hab ,mais c'est aussi se qui te permettras de sortir la tête hors de l'eau.
Moi j'essaye de ne pas trop penser pour me protéger , c'est très dur mais on y arrive ,c'est vrai aussi que ça ressemble à de la survie certaines fois ,mais regardes autour de toi combien de gens sont réellement heureux ,j'en vois très peu.Chris donnes moi de tes nouvelles quand tu peux merci je te fait de gros bisous à bientôt
cendrillon
Portrait de cgelitti
merci chris je prépare ma planche à voile je vais au spot de leucate chercher le ventà bientot
chaussette
Portrait de cgelitti
bonsoir chris,

cela me fait de la peine de voir que ton état oscille vers un toujours très bas. je n'ai que parcouru ces messages, je n'ai pas tout lu de tes problèmes et des réponses que l'on t'as suggérer.
Je décide de t'écrire pour une raison : il y a un sentiment de culpabilité que je partage avec toi, celui de se foutre dans un tel état à 24 ans. On nous a toujours fait croire que la jeunesse, c'est le plus bel âge de la vie, et bien ça dépend pour qui, et j'aimerais bien crier "connard" à tous ceux que j'entends encore me dire cette connerie avec envie et nostalgie.

Il y a plein de choses qu j'aimerais te dire, que j'ai apprise d'un long travail fait sur moi-même, mais je sais bien que quoi que je dise, c'est à chacun de faire son cheminement à son rythme.
D'abord, il te serais bénéfique de distinguer un soutien médicamenteux et un soutien psychothérapeutique. La plupart du temps on associe les 2 (les psychiatres surtout), mais personne ne pourra t'y obliger. Faire la démarche d'aller voir un psy ne te feras pas courir le risque d'un internement en HP, pas d'après les symptômes que tu évoques. Moi je t'encourage à essayer de faire ce petit pas, même si tu n'arrives pas t'engager dans cette voie, et même si tu as l'impression que c'est fait pour toi. Parce que ces personnes là, peuvent t'apporter un soutien, mais aussi des informations qui t'aideront à avancer, à mieux comprendre ce qui t'arrive, à trouver des ressources en toi pour positiver.
Ensuite, puisque tu es à fond réfractaire des méthodes allopathiques, je te recommande de lire le bouquin de David Servan Shreiber, "guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse".

Voilà, c'est tout ce que je me permet de te dire, pour l'instant. Je peux aussi t'expliquer brièvement ma situation, puisque tu l'as fait toi aussi, et je t'en félicite. Je suis tombée dans la dépression à 20 ans, après avoir eu des hallucinations qui m'ont pourri la vie à cause de la consommation de cannabis. J'ai tout arrêté, tout laissé tombé. J'ai accepté un suivi médical car j'y étais contrainte par la justice, mais je n'y allais pas de gaieté de coeur. Ensuite j'ai alterné des phases où j'essayais de prendre un traitement puis j'arrêtais, j'essayais de me lancer dans un suivi psy puis j'arrêtais, ... et j'ai fait duré tout ça presque 5 ans. Aujourd'hui je peine encore à coopérer avec ma psy au sujet des médicaments, mais j'essaye, malgré le fait que ça va totalement à l'encontre des mes principes et de mon mode de vie. J'essaye parce que j'en ai marre de faire le yoyo, un peu comme ce que tu décris, ça bouffe beaucoup d'énergie, pour un piètre résultat. J'y vais toujours à reculons, mais depuis que j'y vais, je reconnais que ça m'a beaucoup apporté. Mon entourage aussi trouve que je vais mieux, ça se voit, je suis plus rayonnante.
C'est long, pénible et fastidieux. C'est un chemin tortueux, où le risque de rechute existe, où il faut accepter que des fois, on ne progresse pas, parfois même on regresse. Mais on est sur un chemin, et on essaie d'avancer, même si l'horizon semble sombre.
Quand tu as commencé à écrire sur ce forum, je pense que tu as décidé toi aussi de prendre un chemin, pour te sortir du brouillard. C'est chacun le sien. Des fois, certains font des détours par certaines maladies, comme mon père a choisi l'alcoolisme, mais rien ne dit qu'une autre voie aurait été meilleure pour lui, car aujourd'hui, il s'en est sorti depuis quelques années, et je m'en réjouis.

bon courage, et essaye d'éviter de te culpabiliser,
c'est normal d'avoir parfois honte de soi, c'est toxique de se le ressasser.
au plaisir d'avoir de tes nouvelles
cendrillon
Portrait de cgelitti
bonjour chris
je suis contente d'avoir de tes nouvelles.Chris je pense honnètement que tu a besoin d'une aide psychologique,ou médicamenteuse mème si tu te le refuses,on se crois toujours ètre assez fort mentalement mais l'homme a ses limites la moindre contrarieté peux avoir des conséquences très graves.Je parle en connaissance de cause suite à une dispute j'avais décidé de mettre fin à mes jours résultat 3 jours de coma entre la vie et la mort.Alors chris s'il te plait ne tire pas trop sur la ficelle car un jour elle pourrait casser, et moi avec qui je pourrai parler hum? promets moi de faire un effort ,passes une bonne semaine cool,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, à bientot

Pages

Sujet vérouillé