Des ingrédients allergènes dans les tatouages et les cosmétiques

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 15 Octobre 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Août 2013 : 19h08
-A +A

Des alertes ont déjà été lancées vis-à-vis des tatouages au henné de couleur noir, car ils peuvent contenir une substance à l'origine de réactions allergiques : la paraphénylène diamine (PPD). Cette substance allergène se retrouve aussi dans certains produits cosmétiques, et n'est pas la seule susceptible de provoquer des allergies de contact.

Des allergènes illégaux dans les cosmétiques

Les cas d'allergies de contact à la paraphénylène diamine (PPD) continuent à augmenter. Cette molécule est utilisée illégalement pour donner la couleur noire à certains tatouages au henné. Mais la PPD est encore utilisée dans quelques produits de maquillage, comme certains ricils ou crayons à sourcils et dans certaines colorations capillaires. Ces teintures peuvent être responsables d'eczéma des paupières et de conjonctivite sévère. Pour en revenir aux tatouages, certains signalements ont mentionné la présence dans les préparations pour tatouage de métaux lourds (nickel, cobalt), lesquels s'accumulent définitivement dans l'organisme sans que celui-ci ne parvienne jamais à l'éliminer.

Les hydrolysats de blé sont aussi responsables d'allergies de contact

Les hydrolysats de blé (fragments protéiques obtenus par hydrolyse) sont de plus en plus utilisés comme source de protéines. Aujourd'hui, ils remplacent souvent les protéines d'origine animale dans les cosmétiques et dans l'alimentation. Or ils sont responsables de réactions d'hypersensibilité immédiate et d'eczéma de contact. On les trouve sous la dénomination internationale : Hydrolysed wheat protein, dans des produits de maquillage pour les yeux, des vernis à ongles, des sprays pour cheveux ou encore des gels douches.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 15 Octobre 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Août 2013 : 19h08
Source : Groupe d'études et de recherches en dermato-allergologie (28e cours d'actualisation), Communications de Giordano-Labadie F. et de Le Coz C.J., 20-21 septembre 2007, Paris.
A lire aussi
Quand les cosmétiques agressent la peau... Publié le 02/05/2005 - 00h00

La peau de 15 à 20% des Français est mise à rude épreuve : irritation, intolérance, eczéma...… Dans certains cas, il s'agit de réactions à des produits cosmétiques agressifs, dans d'autres, une allergie est en cause. Si les tests cutanés permettent souvent d'identifier le composant...

Cosmétiques : irritation ou allergie ? Publié le 19/03/2007 - 00h00

Les cosmétiques entraînent des réactions cutanées chez 15 à 20% de la population : irritation, eczéma, dermite allergique. Quels sont les produits les plus à risque ? Comment différencier une réaction d'irritation d'une dermite allergique ? Quels sont les tests pour le diagnostic ?

Plus d'articles