nansy
Portrait de cgelitti
Bonjour

On m'a diagnostiqué un staph doré localisé dans le nez...je traine depuis un an et demi infection sur infection, caractérisé par des croutes, douleurs aux yeux et mal-etre general...A chaque fois je prends des antibio mais ça revient, je n'en peux plus!!

Je me pose deux questions et peut etre quelqu'un parmi vous pourra me répondre:

-vers quel spécialiste me tourner? un orl, un dermato?? A moins que mon generaliste soit capable d'eradiquer cette sale bete? (mais j'en doute, c'est moi qui ai du reclamer un prelevement!!)

-Est-ce que ma petite fille de 9 mois risque quelquechose? peut elle attraper le staph et que celui-ci provoque d'autre types d'infections chez elle, plus graves?

je m'inquiéte beaucoup et malheureusement ne trouve pas de temoignages de personnes dans le meme cas...

merci d'avance!!!!

Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir, merci de ton témoignage.

Ca fait froid dans le dos c'est sûr...

Moi je crois que si les antibio ont fonctionné sur toi c'est bien...parce que c'était il y a 20 ans!
Depuis, l'antibiorésistance a gagné beaucoup de terrain et le cas horrifiant de ta maman ne m'étonne hélas pas vraiment.

Donc, outre les hôpitaux à ne pas fréquenter ni trop souvent ni trop longtemps, il est aussi très important de ne pas s'entêter avec d'autres cures d'antibio car, "nul", starlight en a déjà consommé à plusieurs reprises pour son staph donc il faut vraiment savoir passé à autre chose car cette voie-là est à présent sans issue.

Voilà, bonne soirée.
Cordialement
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonjour Starlight,

Il est CAPITAL pour vous de vous éloigner de la médecine conventionnelle et de cesser de vous entêter ainsi dans l'erreur car cette médecine allopathique, à bout de souffle ne pourra rien pour vous dans votre cas.
Avec ses excès et son interventionnisme, elle a réussi avec brio à organiser en maitre l'antibiorésistance et il est en effet vrai que les staphylocoques sont en grande partie devenus résistants.
Continuer dans ce cercle vicieux d'antibios sur antibios est tout à fait contre-productif, il faut en sortir et arrêter au + vite de prendre ces produits!!!

Quelles sont les autres pistes?
La médecine naturelle qu'on croit à tort trop "douce" pour ça mais qui offre des pistes non seulement plus sûres mais aussi bien plus efficaces en terme de résolution du problème à long terme!!!
On les croit juste "complémentaires" mais ici en l'occurence, il ne faut pas les prendre en complément de vos antibios classiques, il faut les prendre à la PLACE de!!

Donc, ORL, dermato, généraliste, machin chose ...ça mènera à la même chose c'est à dire à un zéro pointé!!

Moi , j'ai déjà pu lire de + en + de témoignages d'antibiorésistance par contre...

Ce qu'il faut c'est renforcer votre immunité et utiliser des substances bactéricides naturelles.
Les antibiotiques détruisent aussi la bonne flore intestinale qui est le siège d'une bonne immunité , c'est un peu le principe de la chimio qui pour tuer les cancers tuent aussi les bonnes cellules saines ce qui peut, c'est un comble, aussi provoquer d'autres cancers.

Il faut impérativement éviter la survaccination et éviter les rappels inutiles (de style DTP etc), les vaccins au moindre voyage, etc et veiller aussi, dans l'intérêt de votre fille qu'elle non plus ne soit pas survaccinée car cela la rendrait non seulement plus fragile à votre infection à vous mais aussi plus à risque de développer: mort subite du nourrisson, autisme, encéphalopathie, allergies et asthme, diabète et autres maladies auto-immunes, infections à répétition, etc
Donc surtout pas de cockatils de vaccins multiples (tétra, penta et le pire du pire hexavalent) et si ça a déjà été commencé, sachez qu'à tout moment le schéma vaccinal peut être arrêter sans que cette interruption en elle-même n'engendre le moindre risque pour l'enfant.
Donc rétrogardez vers qqch de trivalent tout au plus (=DTP)- ce qui est TOUJOURS possible même si cela ne plait pas au médecin, passer de qqch de 6 valences à 3 pour les autres doses est possible c'est l'inverse qui ne l'est pas- et surtout méfiez-vous du ROR qu'il vaut mieux ne pas lui donner car cela a un effet très immunodéprimant..

Pour ce qui est du traitement proprement dit, pour moi le mieux est une approche globale dont les maitres d'oeuvres pourraient être homéopathe et naturopathe ainsi qu'un aromathérapeute.

Les huiles essentielles ont un très haut pouvoir bactéricide en fonction des huiles et des germes à traiter. Ce n'est pas une fadaise ou qqch de fumeux mais la réalité, des médecins comme le Dr Gérard Pacaud (dans son livre sur les alternatives aux antiobiotiques) ou le Dr Willem qui a travaillé des années dans le Tiers-Monde avec succès avec ces huiles essentielles.

Ce qu'il faut c'est un bon ciblage par ce qu'on appelle non pas un "antiobiogramme" mais un "aromatogramme" qui s'apparente au même genre de testing c'est à dire qu'on fait des essais in vitro de destruction de votre microbe (après petit prélèvement classique) par différents types d'huiles essentielles et on compare leur action respective.
Il est donc bon de s'adresser à un labo qui travaille en aromathérapie et un médecin en médecine naturelle qui pourrait leur envoyer le prélèvement pour analyses..

En parallèle de ça, il vous faut faire plusieurs choses pour vite remonter votre immunité.
Vous pouvez sans crainte du moindre problème prendre dès à présent les produits suivants:

1 comprimé d'Acerola (c'est de la vitamine C naturelle donc bien mieux assimilée que la synthétique; c'est dispo en pharmacie) par jour à sucer ou croquer en dehors des repas et ce pendant 2 mois au moins.

ET EN + PENDANT 2 MOIS AUSSI: 1 à 2 gellules de probiotiques- selon la posologie de la marque choisie (= bonnes bactéries intestinales en vente en pharma, c'est là aussi sans le moindre risque)par jour le soir avec un peu d'eau juste avant le coucher.


Cela vous fait donc dans un premier temps une triple approche: Vitamine C naturelle + probiotiques + huiles essentielles bactéricides adaptées à VOTRE cas.

Après 2 mois de vitamine C acerola, vous faites un mois de prise d'ECHINACEA (là aussi ça se vend en pharma, sous forme de comprimés), c'est à prendre loin des repas avec un peu d'eau. La posologie dépend de la marque choisie.

Dans 3 mois, vous pourrez refaire un VRAI bilan et voir où en est (si elle existe encore) cette infection.

Si jamais elle est encore présente, elle sera cependant fort affaiblie et vu la panoplie de plantes et moyens existants, vous arriverez de toute façon à en venir à bout, c'est sûr!

Après cela, il vous restera toujours des moyens comme la "gemmothérapie" (= médecine des bourgeons aussi appelée phytothérapie globale) qui met à dispo des macérats glycérinés sous formes de complexes comme IMMUNOGEM par exemple, les extraits de pépin de pamplemousse aussi, des plantes immunostimulantes comme l'eleuthérocoque ou le champignon shi-také, etc etc

Il y a quantité de moyens mais vraiment à ce stade-ci c'est vraiment sur l'aromathérapie ciblée qu'il faut tabler avec bien sûr comme je vous l'ai dit reconstitution de votre flore intestinale (probiotiques) et soutien immunitaire qui va potenttialiser l'action bactéricide des huiles essentielles (Acérola).

Je vous mets toujours un lien qui peut vous être utile:

http://www.phyto2000.org/aromatherapie.html

il existe donc différentes zones de praticiens, je ne sais pas où vous habitez?

Bon, je vous laisse.
Bien à vous


Anonyme
Portrait de cgelitti
Bjr,je voudrais vous dire que moi aussi depuis 5 ans je traine avec un SD aureus, il me bouffe le nez, croutes, demangessions,moi nez me fait mal quand j'appuie dessus, ou j'enfile un pull. au début j'en tenais pas compte, mais au bout de 5 années (tout de même) je me suis decidé de consulté et la je m'aperçois que la médecine à ses limites, 3 médecins genéraliste n'ont pas su ce que c'était?, puis consutation chez un ORL, la le bouquet monsieur à pensé à un cancer du nez, (imaginé moi angoisse)donc biopsie l'horreur. Je ne suis retrouvé sur internet lit divers forums sur le cancer, ablation du nez, chimios, rayons, j'ai passé 10 jours de déprime, puis un jour un forum m'a renvoyé sur le SD et la qu'elle ne fut pas ma surprise, un internaute avait les mêmes symptomes que moi, alors re consultation chez mon generaliste, fort de ma lecture et mon savoir sur le SD (grace à internet)je lui ai possé la question ne pensez vous pas que cela puisse être un SD? il faudrait peut-être faire faire un prelevement nasal avant de penser à faire une biopsie, rv pris avec un labo, je viens d'avoir les résultats il s'agit bien d'un SD AUREUS,j'aime mieux ça qu'un cancer mais bon. A savoir que la personne du labo m'a dit de ne pas toucher mon nez, il est vrai que je le grattais 20 fois pas jour pour enlever le groûtes (beug)alors je ne le fais plus depuis qq jours, me lave les mains 30fois par jours et il me semble que depuis mon nez ne me fais moins mal et que cette saloperie disparait quoi en penser? bref cet am j'ai rendez vous avec mon generaliste et je verrais bien le traitement qu'il me donnera,le labo à fais un antibiogramme et cette bestiole à l'air trés resistante à pas mal d'antibiotique, voila mon histoire qui j'espère se terminera sous peu, bon courage à tous ceux qui ont cette M......
nansy
Portrait de cgelitti
salut moi j'ai une infection du col d'uterus a staphylocoque pathogene c'est vraiement un cochemard j'ai pris augmentin et polyginax et un autre antibiotique amoxylyne je pense mais rien n'est changé je le porte toujours j'ai des douleurs au dos et au bas ventre et j'ai toujoures les pertes jaunes
billuart
Portrait de cgelitti
sur 6 operations 4 infections dons 1 staphe dore plus erysipele j ai falli perdre la jambe .operation en octobre nouvelle infection je suis toujour sous anthibiothique par perfusion.
Caroube
Portrait de cgelitti
De rien!

C'est très important aussi que votre soeur qui allaite se traite ainsi car sinon cela risque d'empoisonner son lait et d'intoxiquer son jeune enfant.
Les antibio tuent les bonnes bactéries intestinales or de la bonne immunité de la maman dépend celle de son enfant!!Parlez-lui en surtout, dans l'intérêt de son enfant et du sien!

Je vous rejoint partiellement sur la question du coût.
Oui il est dommage que de telles médecines ne soient pas mieux remboursées mais cela fait partie du système qui est organisé autour de Big pharma: celle-ci refuse une concurrence qu'elle juge déloyale car en effet, des produits tout autant si pas plus efficaces mais avec moins d'effets secondaires, cela est la ruine assurée pour elle! Qui trinque? Les patients et ce désastre s'exerce avec la complicité de l'état qui a encore, l'indécence après ça de venir verser une larme de crocodile sur le déficit de la sécu!

Non quand vous dites que le coût est un inconvénient; tout dépend en fait de la façon dont vous envisagez cet investissement. Si la médecine naturelle peut sembler au premier abord + onéreuse, en réalité elle n'engendre pas un cercle vicieux d'effets secondaires qui encourage à la surconsommation en boucle.
Elle résout les problèmes de façon + durable sans rechutes incessantes. En bref, elle permet d'être malade moins souvent et mois longtemps là où l'allopathie ne résout rien dans le meileur des cas ou rend malade plus souvent et + longtemps dans le pire des cas. Avec l'aromathérapie d'emblée vous auriez pu épargner le coût des X cures d'antibio consommés et donc au final, le prix n'est pas vraiment + cher qu'en allopathie.
Ce qu'on vise en allopathie ce n'est pas la qualité du produit mais la quantité de produits qui doit être la plus grande possible pour rapporter le + de profit (d'où la facilité des choses qui consiste pour finir à mettre sur le marché des produits dont l'efficacité n'est pas importante, au contraire puisqu'alors il y aura reconsommation d'autre chose et ainsi de suite + encore autre chose pour traiter les effets secondaires du produit 1 puis du produit 2, etc).

Voilà, je vous laisse et vous souhaite une très bonne année!! A bientôt, cordialement.

starlight
Portrait de cgelitti
eh bien un grand merci pour cette longue réponse! Vous avez l'air de bien connaitre ce sujet!
Je ne serais pas contre m'orienter vers les medecines douces, le seul inconvenient etant le prix!!! quel dommage que ce ne soit pas remboursé par la secu.
Mais je vais me renseigner sur des praticiens pres de chez moi (montpellier), ça vaut le coup je pense.
Par ailleurs je viens d'apprendre que ma soeur qui vient d'accoucher et qui allaite a attrapé une mastite a cause de moi!!! Sa sage femme lui a dit que si j'avais un staph doré, il fallait pas chercher plus loin...quelle saloperie cette bestiole!!!
en tous cas merci beaucoup pour toutes ces informations, j'en prends bonne note.
nul
Portrait de cgelitti
je ne comprends pas car dans les hopitaux les staphylo dorés sont légions..ma maman en a attrappé un alors qu'elle était diabétique et s'en est jamais remis..en 3 ans elle a été amputé puis mise sous caisson oxygène...4 amputations qui lui raccourcissaient les jambes jusqu'à ce qu'elle décède il y a 2 ans....elle avait reçu ce staphylo lors d'une opération de la hanche...et est décédée prématuremment à 73ans..sans ses jambes...c'était une belle femme et danseuse de surcroit..je ne pourrai vous dire qu'une seule chose..: faite gaffe de ne pas trop trainer dans les hopitaux; yrester le moins longtemps possible.inutile de vous dire que l'hopital ne nous a meme pas fait part de ses condoléances. pour ma part j'ai eu un staphylocoque dans les jambes alors que je travaillais au GABON ( afrique équatoriale) j'avais des gros furoncle bourrés de pus dans les jambes...une horreur...:! en douleurs...je me souviens quand les furoncles tardaient à murir et lacher le pus j'allais moi meme les tailladais avec une lame de rasoir afin de les libérer..car je sentais mon coeur battre dans chacun de mes furoncles..on m'a fait des piqures de gentalline et de péniccilline mais cela a persisté 3 semaines..puis plus rien..il me reste une cicatrice sur la cuisse...c'est tout et cela fait 20 ans...donc il est possible que dès la fin du traitement tout rentre dans l'ordre; et si tu n'es pas diabétique cela risque de s'arranger vite...courage
Vahhine
Portrait de cgelitti
Bonjour, ce message s'adresse à "Caroube"
J'espère que vous pourrez me conseiller,voilà mon mari a eu il y a 5 ans un staphy doré à la jambe qui lui a laissé un gros trou et la semaine dernière il a eu un abcés de la marge anal qui s'est ouvert et s'est vidé. Les médecins de narbonne!!!on mis ça directement sur le compte du staphylo sans même lui faire d'analyse. Il y a 5 ans on a pas su nous dire ou été localisé le staphylo car a part dans la plaie il n'avait aucun nid. J'ai bien lu la réponse que vous avez faite à Starlight puis-je suivre les même conseils pour mon mari et connaissez vous des personnes competentes dans le languedoc roussilon?
J'espere que vous me répondrez. MERCI
Mon adresse perso est nklmb@hotmail.com
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir Jessica2corse,

Merci pour ton témoignage.

Il me parait évident comme le nez au milieu du visage justement qu'à un âge si jeune, tu ne dois pas t'enferrer dans ce cercle vicieux de la médecine traditionelle opération/antibio/oprétaion/antibio/.../
sans quoi tu ne t'en sortiras jamais!
Au final, tu ne vas faire que dégrader ta santé sans grand résultat.

Consulte un bon homéopathe, un bon aromathérapeute qui saura, à l'aide d'un aromatogramme (équivalent de l'antibiogramme dans son principe)établir les huiles essentielles les plus bactéricides dans ton intérêt et le meileur mode d'administration et renforce ton immunité naturelle à l'aide d'acerola (= vitamine C naturelle dispo en pharmacie), de probiotiques (= aussi en vente en pharma) et d'echinacea (encore en vente en pharma);

Ce serait bête que par scepticisme, tout simplement parce que tu ne crois pas en l'efficacité de ces substances, tu en arrives à opter pour des approches aussi radicales que d'autres interventions que tu pourrais bien êtres amenée à regretter.
Ne gaspille AUCUNE chance qui t'est offerte, fût-ce par un type de médecine que tu connais peu et/ou auquel tu n'as encore jamais eu recours...

Bien à toi

Pages

Sujet vérouillé