Infection à levures

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h58
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h06
-A +A

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
134 vues

L'appareil reproducteur féminin comprend principalement les ovaires, les trompes de Fallope, l'utérus et le vagin. Le vagin est un canal musculaire qui conduit de l'extérieur du corps jusqu'à l'utérus. La chaleur et l'humidité de ce canal en font un environnement parfait pour la croissance de microorganismes.

Par exemple, les bactéries appelées lactobacilles, présentes naturellement dans le vagin, coexistent avec un champignon appelé Candida albicans. Normalement, les lactobacilles créent un environnement acide maintenant l'équilibre de la population naturelle de levures.

Toutefois, lors de changements des conditions vaginales qui soit augmentent le nombre de lactobacilles, soit diminuent l'acidité, ces champignons commencent à se multiplier. La population croissante de levure entraîne une irritation des parois du vagin et s'accompagne de démangeaisons légères à sévères. En outre, des pertes blanches grumeleuses ressemblant à du fromage blanc et d'odeur désagréable peuvent apparaître.

Les infections par levures peuvent se développer à la suite de la prise de médicaments destinés à traiter d'autres maladies ; la raison en est que les traitements qui détruisent les bactéries présentes dans le corps à l'origine des autres maladies détruisent également les bactéries normales se trouvant dans le vagin. D'autres traitements, un régime, une grossesse et des vêtements serrés, humides ou contenant des teintures peuvent également modifier l'environnement vaginal et accroître le risque d'infections à levures.

Heureusement, des médicaments en vente libre sont maintenant disponibles pour traiter cette affection. Des infections à levures qui persistent ou reviennent fréquemment doivent être évaluées par un médecin ou un professionnel de la santé.

A lire aussi
Problèmes du vagin Publié le 31/05/2001 - 00h00

Tous les symptômes touchant les organes génitaux de la femme, tels qu'écoulements, pertes anormales, rougeurs, irritations, démangeaisons, odeurs nauséabondes, qui sont souvent accompagnés de douleur lors des relations sexuelles, sont classés à tort sous l'appellation de "vaginite". C'est un...

Douleurs lors des relations sexuelles chez la femme Publié le 31/05/2001 - 00h00

Les douleurs qui surviennent lors des relations sexuelles se divisent en deux catégories : celles qui apparaissent dès le début de la relation (douleurs à la pénétration) et celles qui sont ressenties lorsque le pénis entre en contact avec le fond du vagin (douleurs profondes).

La maladie inflammatoire pelvienne expliquée en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

L'appareil reproducteur féminin comprend principalement les ovaires, les trompes de Fallope, l'utérus et le vagin. Ces organes sont vulnérables aux infections bactériennes pouvant être dues à un manque d'hygiène ou des maladies sexuellement transmissibles.La chlamydia et la gonorrhée, par...

Plus d'articles