L'infarctus du myocarde expliqué en vidéo

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h57
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h11
-A +A

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
1142 vues

Le cœur est le principal organe du système cardiovasculaire. Ce muscle, par ses battements, pompe sans relâche le sang pour l'envoyer dans le reste du corps. Les artères coronaires alimentent le cœur proprement dit en lui apportant l'oxygène et les éléments nutritifs dont il a besoin pour fonctionner efficacement.

Les globules rouges, les globules blancs ainsi que d'autres substances circulent librement à destination du cœur et d'autres parties du corps. Chez une personne en bonne santé, les parois de l'artère sont lisses et d'épaisseur uniforme. Au fil du temps, toutefois, un niveau élevé de cholestérol circulant peut entraîner l'accumulation de dépôts de graisse, appelés plaques.

Au fur et à mesure qu'elle se dépose, une plaque peut durcir et entraîner un rétrécissement de l'artère ainsi qu'une diminution de sa souplesse, un état pathologique dénommé athérosclérose. Cet état pathologique est dénommé maladie coronarienne ou CAD dès lors que l'athérosclérose se développe dans les artères coronaires. Si la circulation du sang est gravement interrompue, un infarctus du myocarde peut se produire. Un infarctus du myocarde, ou IM, est une autre appellation de la crise cardiaque.

Si l'obstruction d'une artère coronaire est supérieure à 90 pour cent, le risque de crise cardiaque augmente ; le risque a toutes les chances de se concrétiser lorsqu'une plaque obstrue totalement une artère coronaire.

Une maladie coronarienne contribue aussi à l'augmentation du facteur de risque d'infarctus du myocarde par le développement d'un caillot de sang. Très souvent, il se forme une fissure au niveau du site d'accumulation de la plaque. Dans ce cas, le sang peut coaguler ou s'amalgamer sur le site de la fissure, où un caillot de sang, dénommé thrombus, peut grossir jusqu'à ce qu'il bloque complètement le passage du sang.

L'étendue des dommages subis par le cœur durant un infarctus du myocarde dépend de la gravité et de l'emplacement de l'obstruction, ainsi que de la rapidité d'administration d'un traitement médical. Heureusement, il existe de nombreuses manières de prévenir l'athérosclérose et de faire diminuer le risque de crise cardiaque.

A lire aussi
Quels sont les signes d'une athérosclérose ? Publié le 03/06/2012 - 22h00

L’athérosclérose est une affection courante, qui conduit à un blocage de la circulation du sang à l’intérieur des artères ou simplement à un rétrécissement de celle-ci.Peut-on repérer des symptômes indiquant l’existence d’une athérosclérose ? Quels sont exactement les signes...

Cholestérol et rupture de la plaque d'athérome en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cœur pompe le sang dans le corps par un réseau complexe d'artères. À l'exception des artères coronaires, qui alimentent le cœur, la plupart des artères transportent du sang riche en oxygène depuis le cœur.Le sang transporte des globules rouges, des globules blancs, des nutriments et...

Hyperlipidémie : le cholestérol expliqué en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cholestérol est un type de lipide - un élément essentiel contenu dans toutes les cellules humaines. Toutefois, un excès de lipide et d'autres substances graisseuses dans le sang peut entraîner une hyperlipidémie et d'autres troubles lipidiques. L'hyperlipidémie est un facteur de risque...

Que savez-vous des maladies cardiovasculaires ? Publié le 01/06/2012 - 10h40

L’infarctus du myocarde ou crise cardiaque est l’accident cardiovasculaire le plus redoutable. Sur les 150 000 à 180 000 personnes qui décèdent chaque année en France d’une maladie cardiovasculaire, 70.000 à 100.000 sont le fait d’un infarctus. Pourtant, une meilleure hygiène de vie...

Plus d'articles