Infarctus : chez les femmes, les symptômes d’alerte sont différents !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Septembre 2016 : 11h36
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 11h36

Avec l’évolution des comportements féminins, les femmes ne sont plus épargnées par l’infarctus, même les jeunes. Or il faut avertir les femmes que les signes d’alerte ne sont pas identiques à ceux rencontrés chez les hommes.

© Istock

Les femmes aussi font des infarctus

Le mode devie des femmes se rapproche de plus en plus de celui des hommes : tabac, alcool, sédentarité, alimentation déséquilibrée, avec pour corolaire un risque cardiovasculaire qui s’accroit. Désormais, avant la ménopause, les femmes sont de moins en moins bien protégées des maladies cardiovasculaires par leurs hormones. C’est ainsi que s’élève la fréquence des infarctus chez les femmes jeunes. Or en matière de repérage des symptômes d’alerte, ce qui s’applique aux hommes ne s’applique pas toujours aux femmes. En effet, les premierssignes de l’infarctus du myocarde diffèrent et sont moins prononcés, pouvant mener à des retards de prise en charge en urgence préjudiciables.

PUB

Les 3 signes d’alerte de l’infarctus féminin

Afin de faire passer ces messages, la Fédération française de Cardiologie a lancé une campagne à l’occasion de la Journée mondiale du cœur (du 24 septembre au 2 octobre 2016), comprenant une vidéo très démonstrative, montrant lors d’un casting le désarroi des comédiennes face à leur incapacité à exprimer les symptômes d’un infarctus. En effet, « Certains signes de l’infarctus sont méconnus par les femmes », indique le Pr Claire Mounier-Vehier, Présidente de la Fédération française de cardiologie (FFC).

Alors oui, l’infarctus chez l’homme (et parfois chez certaines femmes) se manifeste par une oppression thoracique, une douleur au niveau de la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire, des difficultés à respirer, des palpitations, mais il peut aussi se manifester de façon beaucoup plus discrète chez certaines femmes, y compris des jeunes femmes :

sensation d’épuisement,

essoufflement à l’effort,

nausées.

Deux messages à retenir

  • À tout âge, l’infarctus ne touche pas que des hommes.
  • Les symptômes d’alerte chez les femmes peuvent être très discrets (épuisement, essoufflement, nausées) : au moindre doute contacter le Samu sans délai en composant le 15.

Pour en savoir plus :

http://fedecardio.org/casting-de-femmes/casting.html

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Septembre 2016 : 11h36
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 11h36
Source : Communiqué de presse de la Fédération française de cardiologie, 20 septembre 2016.
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles