Ibuprofène : l’ANSM rappelle les règles

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Jeudi 11 Janvier 2018 : 12h20

L'ibuprofène ne doit pas être pris à la lègère. C'est pourquoi l'ANSM fait une piqûre de rappel sur les règles à respecter en ce qui concerne ce médicament.

© Istock

L'ibuprofène est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdiens. Son but est de réduire le rôle des hormones qui sont la source des inflammations et des douleurs chez un individu. Il peut être utilisé dans un grand nombre de cas tels que l'arthrite, les crampes menstruelles, les douleurs post-opératoires ou les simples maux de tête.

L'ibuprofène nocif pour les hommes ?

Une étude réalisé au Danemark révèle que la prise d'ibuprofène in vitro et ex vivo peut être associée à des effets anti-androgénique et à des malformations congénitales sur l'homme.

Pour la partie ex vivo de cette étude 31 hommes se sont portés volontaires, tous sains de sexe masculin et sportifs dont la moitié a reçu de l'ibuprofène (1200mg par jour) durant 6 semaines. Les résultats révèlent que l'ibuprofène peut perturber la physiologie testiculaire. Par contre le taux de testostérone reste normal.

Cependant, aucune conséquence clinique telles que troubles de la fertilité masculine, impuissance ou encore trouble de la libido n'a été observée.

Des analyses à partir de cette étude sont réalisées au niveau européen afin de déterminer s'il faudrait des études complémentaires en ce qui concerne les effets révélés.

La plus petite dose, la plus petite durée possible

Cependant les résultats ne changent pas le rapport bénéfices/risques qu'il y a à prendre de l'ibuprofène mais uniquement s'il est pris conformément à son autorisation de mise sur le marché (AMM). Il est très important de respecter les règles de posologie et de durée définies par l'AMM concernant l'ibuprofène, c'est-à-dire la plus petite dose et sur la plus petite durée possible.

Si vous avez un doute quant à la posologie d'ibuprofène vous pouvez consulter la base de données publique des médicaments.

A lire aussi
6 choses insolites à savoir sur le spermePublié le 21/12/2017 - 14h45

Saviez-vous qu’un spermatozoïde a besoin de 800 ondulations pour parcourir un centimètre dans le vagin ? Quantité, qualité, toxicité, allergies... Avec le Pr François Desgrandchamps, urologue à l’hôpital Saint-Louis (Paris), E-Santé fait le point sur sept choses insolites à savoir sur...

Plus d'articles