contrologue
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Hier soir, j'ai fait une hypoglycémie à peine une heure après le diner et je ne comprends pas ce qui c'est passé.

Ma glycémie avant le diner était normale: 0.92 g/L. Je mange bien : crudités, raviolis, fromage, compote. Je fais les injections d'insuline juste après le diner, vers 20h.

Environ une heure après, vers 21h donc, je ressens les symptômes de l'hypo, surprise par l'apparition de ces symptômes, je fais un dextro qui m'affiche 0.42 g/L.

Vous est-il arrivé la même chose ? Pouvez-vous m'aidez à comprendre ce qui c'est passé ?

Merci d'avance

contrologue
Portrait de cgelitti

Symptômes et maladiesSang, Maladie métabolique, Allergie, Autre maladie

HypoglycémieL'hypoglycémie véritable est une maladie rarissime. Dans le langage courant, on désigne par le terme hypoglycémie un ensemble de malaises très désagréables causés par la baisse du taux ou l'insuffisance de sucre dans le sang ("hypoglycémie" signifie littéralement taux de sucre sous la normale), qui prive le cerveau de la quantité de sucre dont il a besoin pour fonctionner (le cerveau consomme obligatoirement 6 g de sucre à l'heure).
  • Comprendre
  • Causes
  • Conseils pratiques
  • Quand consulter
  • Examens
  • Traitement

Souvent, on appelle à tort hypoglycémie un dérèglement du système nerveux autonome, appelé dysautonomie (affection de la même famille que l'hypotension orthostatique, qui frappe surtout les femmes) parce que ses symptômes sont analogues et sont eux aussi soulagés par la prise d'aliments. L'hypoglycémie est attribuable à des problèmes différents selon qu'elle survient à jeun, après un repas ou, encore, accidentellement (chez les diabétiques surtout), bien que les symptômes de base soient les mêmes. Dans presque tous les cas, un dysfonctionnement de l'insuline est en cause l'insuline est l'hormone sécrétée par le pancréas qui règle le taux de glucose dans le sang. L'hypoglycémie n'est pas héréditaire et il n'existe aucun moyen de la prévenir. Elle est rarement dangereuse, mais le cerveau peut être endommagé si on est victime d'attaques répétées et sérieuses. Il existe trois formes d'hypoglycémie. Chez les personnes qui ne sont pas diabétiques, la forme la plus fréquente est ce qu'on appelle l'hypoglycémie réactionnelle. C'est un trouble de la sécrétion de l'insuline après l'alimentation. On n'a pas relevé de facteurs de risque, mais on observe que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à souffrir d'hypoglycémie réactionnelle. Souvent, les personnes victimes d'hypoglycémie réactionnelle ont subi une chirurgie gastrique ou ont un ulcère gastro-duodénal, mais il arrive aussi que les malaises surviennent sans motif apparent, on ignore pourquoi. L'hypoglycémie organique, qui survient à jeun, est une maladie qui frappe surtout les personnes âgées de plus de 60 ans, les hommes autant que les femmes. Les symptômes communs aux trois types d'hypoglycémiessont les suivants :

  • tremblements, sueurs, vertiges, palpitations, faim impérieuse, faiblesse;
  • diminution des malaises si on s'alimente.

Hypoglycémieréactionnelle

  • apparition des malaises de deux à quatre heures après les repas ;
  • plus le repas est riche en sucre, plus les symptômes sont prononcés ;

Hypoglycémieorganique

  • apparition des malaises à tout moment, mais ils sont plus fréquents à jeun ;
  • progression lente de la maladie ;
  • prise de poids au cours des années attribuable à un besoin fréquent de nourriture.

Hypoglycémieaccidentelle

  • touche essentiellement les personnes qui prennent des médicaments, sont diabétiques ou qui abusent d'alcool ;
  • apparition d'une seconde série de symptômes (nausées, somnolence, désorientation, perte de concentration), qui survient plus tard si on ne s'est pas alimenté ou si le taux de sucre est descendu trop bas. Ces symptômes indiquent que le cerveau manque de sucre.
  • peut entraîner un coma.
Sujet vérouillé