Hypercholestérolémie

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 10 Décembre 2012 : 14h38
-A +A

Le cholestérol est ce que les spécialistes en nutrition appellent un "lipide", un mot scientifique pour désigner le gras et les matières grasses.

On trouve du cholestérol dans l'alimentation (viandes grasses, beurre, friture, etc.) et l'organisme en fabrique aussi.

De fait, le cholestérol est présent dans toutes les cellules du corps humain et est utile à la croissance, à la production d'hormones, à la fabrication de vitamine D et même à la digestion.

Le cholestérol n'est donc pas un ennemi juré !

Hypercholestérolémie : Comprendre

Toutefois, il y a un "bon" cholestérol (le cholestérol HDL) et un "mauvais" cholestérol (le cholestérol LDL), selon la lipoprotéine qui le transporte (HDL ou LDL).

L'un des rôles du HDL est de débarrasser l'organisme du surplus de LDL.

En effet, le bon cholestérol nettoie les artères et absorbe le mauvais gras, en le ramenant au foie qui le recycle ou l'élimine (par les sels biliaires évacués par les intestins). Il est désormais prouvé qu'il existe un lien direct entre l'hypercholestérolémie (ou hyperlipémie, qui est un taux trop élevé de mauvais cholestérol) et le risque d'avoir une maladie cardiaque, première cause de décès dans les pays industrialisés.

En effet, si le bon cholestérol HDL n'arrive pas à se débarrasser de l'excès de mauvais cholestérol LDL, celui-ci se dépose progressivement dans les artères. Avec le temps, ces dépôts finissent par former des plaques, bouchant les artères et nuisant ainsi à la circulation du sang.

Puisque le sang n'est plus en mesure d'atteindre le cœur, une crise cardiaque (ou infarctus) peut survenir. Lorsqu'une artère qui se rend au cerveau est bouchée, il y a danger d'AVC (accident vasculaire cérébral).

L'hypercholestérolémie ou hyperlipémie n'est pas une maladie en soi. C'est plutôt un facteur de risque important pour les troubles cardiaques et les AVC.

Aucun symptôme n'est rattaché à ce problème. Pour savoir si on souffre d'hypercholestérolémie, il faut passer un test sanguin. C'est le seul moyen.

Hypercholestérolémie : Causes

Hérédité

L'alimentation ne contribue qu'à 20 % du taux de cholestérol dans le sang. À elle seule, elle n'est donc que très rarement responsable de l'hypercholestérolémie.

Le problème est donc d'abord et avant tout une question d'hérédité, parce que le foie produit 80 % du cholestérol.

Bien sûr, le problème héréditaire sera aggravé par une mauvaise alimentation.

Toutefois, il est encourageant de savoir qu'il est possible de contrôler l'hypercholestérolémie.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 10 Décembre 2012 : 14h38
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
A lire aussi
Bon et mauvais cholestérol Publié le 14/10/2005 - 00h00

Ni intrus, ni poison violent, le cholestérol est, bien au contraire, une substance absolument vitale. Outre son rôle dans le bon fonctionnement du système nerveux, le cholestérol possède des fonctions spécifiques dans l'élaboration de certaines hormones et contribue également à la...

De l'ail pour réduire le cholestérol : vrai ou faux ? Publié le 20/11/2000 - 00h00

Nombreuses sont les études ayant vanté les mérites de l'ail dans le traitement de l'hypercholestérolémie. Or, une analyse tend à montrer que les effets hypolipémiants de l'ail sont certes réels, mais très modestes. La valeur de cet aliment pour réduire le taux de cholestérol serait donc...

Le cholestérol : une affaire de famille ? Publié le 16/09/2012 - 22h00

Lorsque la génétique s'en mêle, le cholestérol touche toute la famille ou presque. On parle alors d'hypercholestérolémie familiale.Une maladie qui touche 1 Français sur 500 et qui requiert une prise en charge précoce. Sinon c'est l'infarctus qui vous guette…

Plus d'articles