Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Pendant un mois , j'ai pris des gélules d'huile de Bourrache et d'huile de Soja, on vient de me dire que ces huiles contiennnent des hormones (oestrogènes). Cela m'ennuie car je ne dois pas prendre de ces hormones et maintenant , je suis inquiète. Qu'en pensez vous? Une de mes amies ménopausée(50 ans) en fait des cures régulières et dit bien se sentir. A t-elle raison?

Merci pour vos réponses. &nb sp; &nb sp;

Josette
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Je vous remercie pour votre message très intéressant et encourageant.
Si je ne dois pas prendre d'hormones, la raison est que, ^pendant 10 ans, j'ai suivi un traitement Hormonal ( TSH, et les règles duraient 25 jours et il y a eu une montée d'hypertension ) , donc le médecin, m'a fait arreté le traitement sur le champ. Elle m'a précisé qu'il y avait un trop d'estrogènes et que je ne devais plus jamais prendre d'hormones, eneffet par la suite tout est redevenu normal.

J'ai pris de l'huile de Bourrache pour ses bienfaits sur la peau , entre temps j'ai appris par des personnes, que l'uile de Bourrache et surtout celle de Soja contiennent des hormones. Merci de me rassurer afin de pouvoir en prendre de temps en temps.
Avec tous mes remerciements et sincères salutations.       
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir Josette,

Soyez tout de suite rassurée car vous n'avez pris aucun risque à ce sujet: l'huile de bourrache est très riche en acide gammalinoléique mais ne contient pas de phytoestrogènes ou d'hormones d'aucune sorte quant à l'huile de soja elle contient certes des phytoestrogènes (nommées isoflavones) mais celles-ci sont sans risque pour votre santé et sont même conseillées dans un état ménopausique pour leu effet régulateur doux et non agressif.

Vous dites "cela m'ennuie car je ne dois pas prendre ces hormones"....pourquoi dites-vous ça?
Vous avez fait un cancer comme un cancer du sein hormonodépendant? Vous prenez le THS pour la ménopause et vous craignez une "surdose"??
Quelle est la raison exacte de votre inquiétude, précisez svp...

Si votre amie exprime un mieux -être avec cette approche des phytoestrogènes végétaux, elle ne peut pas avoir raison ou tort, on n'est pas dut tout dans ce registre binaire-là dans ce domaine.
C'est son vécu, son expérience et je suis tout à fait disposée à croire cela.
Quel intérêt aurait-elle à inventer ce genre de chose?
Quantité de femmes se disent aidées par ce genre d'approche et d'ailleurs, quand on sait tous les méfaits possibles du TSH (traitement hormonal substitutif classique recommandé par nombre de médecins )à savoir cancer du sein notamment et effets cardio-vasculaires négatifs, on ne peut que se féliciter d'approches douces bien moins risquées pour la santé et + "physiologiques"

Il existe aussi des approches similaires mais administrables d'une autre façon comme par exemple l'utilisation d'une crème à base de Yam (= plante d'amérique du sud je crois) qu'on applique 2 fois par jour au niveau du pli du coude et qui diffuse doucement, un peu à la manière d'un patch mais c'est tout à fait naturel afin de rétablir l'équilibre et faire disparaître les symptômes gênants.
Ce genre de traitement a un fort taux de succès (80% de résolution des problèmes à lui tout seul) et remporte d'ailleurs une assez grande satisfaction je crois. Le nom de ce produit est Yam crème.

En ce qui concerne les vertus globales de l'huile de bourrache, celles-ci ne sont plus à démontrer: en premier lieu, bienfaits cutanés bien sûr en redonnant une certaine élasticité à la peau mais aussi régulation hormonale globale, bienfaits cradiovasculaires par rééquilibrage des acides gras essentiels, bienfaits sur la souplesse des articulations, etc

L'huile de soja est excellente ; la seule chose que je peux vous dire c'est que le soja consommé en excès CHEZ QQN QUI A DEJA ETE DIAGNOSTIQUE AVEC UN PROBLEME D'HYPOTHYROÏDIE, renforce l'état d'hypothyroïdie, en aucun cas le soja ne peut à lui seul engendrer ce genre de dysfonction thyroïdienne, précisons-le.
C'est comme le lin et les produits associés (graines, huile) ou les choux (choux-fleurs, brocolis, choux de Bxl, etc), ils sont à même d'interférer avec les hormones thyroïdiennes d'où que, consommés en excès ils peuvent contrecarrer la supplémentation hormonale apportée par les comprimés chez l'hypothyroïdien.

Donc, soyez rassurée vraiment, il n'y a pas du tout péril en la demeure je crois.
Le tout est de savoir sur quoi vous baser-vous pour dire que de façon absolue "vous ne devriez pas prendre ces hormones"?
Pas de symptômes gênants de la ménopause c'est ça que vous avez voulu dire ou bien un médecin vous a réellement contre-indiqué toute prise hormonale pour une raison bien précise??

Et puis, dites-vous que ce genre de cure ne peut en rien vous avoir nuit et que le tout c'est de trouver l'approche la plus efficiente pour vous si vous en avez besoin bien sûr.
Quelle était la raison pour laquelle vous aviez débuté ce genre de cures si ce n'était pas pour une question hormonale (ménopause par exemple) puisque vous dites que vous ne devez justement pas prendre d'hormones???

Voilà, bien à vous.
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir Josette,

Rassurez-vous ce nes sont pas les quantités d'isoflavones que vous avez pu prendre qui peuvent vous générer un pic d'hypertension et par ailleurs, sachez comme je vous l'avais dit que l'huile de bourrache ne contient aucune hormone d'aucune sorte et donc aucune trace d'oestrogène.

Donc la bourrache, n'hésitez pas à en prendre (tout comme l'onagre). Perso, j'aime assez la formule de capsules d'huile de rose musquée du chili + bourrache dont le nom est OMEGAROSA +

Voilà, excellente année 2008 à vous.
Cordialement.
Sujet vérouillé