L’hiver, le bon moment pour l’épilation définitive

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Jeudi 03 Décembre 2015 : 10h20
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 16h37

Si l'épilation définitive présente bien des avantages, elle impose aussi certaines contraintes : de nombreuses séances espacées de plusieurs semaines, pas d'exposition au soleil... Voici pourquoi l'hiver semble la période idéale pour se lancer dans l'épilation définitive. Le Dr Dahan, dermatologue, nous donne son avis.

© Istock
PUB

Epilation définitive ou longue durée ?

L’épilation dite définitive permet grâce à un laser qui pénètre dans la peau sans l’abîmer de détruire totalement le poil (bulbe et follicule pileux compris). Pourtant, alors que la technique connaît des années de recul et est bien tolérée elle est encore appelée à tort épilation définitive.

Le Dr Dahan, dermatologue, tient à préciser : "L’épilation réalisée au laser, à la lumière pulsée ou par lampe flash est plus une épilation longue durée que définitive dans le sens où un petit nombre de poils n’est pas complètement détruit et continue son cycle de pousse." Toutefois, au fil des séances, le nombre de poils et leur diamètre diminue sur la zone traitée et le résultat est quasiment complet.

PUB

Epilation au laser, l’intérêt de commencer en hiver

L’épilation au laser demande certaines précautions :

  • Ne pas être bronzée pour que le laser cible la mélanine du poil et non celle de la peau
  • Ne pas s’épiler un mois avant la séance
  • Ne pas se baigner ni s’exposer au soleil après la séance

Autant de contraintes qui font de l’été une saison inappropriée pour commencer ses séances d’épilation au laser. Par ailleurs, le Dr Dahan rappelle que l’hiver est le moment idéal pour commencer si l’on veut être prête l’été venu : "Il faut compter environ une dizaine de séances, voire plus au niveau du visage, pour un résultat satisfaisant. Et les trois premières séances doivent être espacées d’un mois voire un mois et demi. C’est donc en hiver qu’il faut démarrer pour être parée pour les vacances d’été." Autre raison pour le dermatologue de commencer en hiver est d’obtenir un résultat plus efficace : "En hiver, normalement la peau n’est plus bronzée et n’est donc plus pigmentée et la patiente ne va probablement pas s’exposer au soleil. Cela nous permet d’augmenter la puissance du laser pour une destruction du poil plus rapide."

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Jeudi 03 Décembre 2015 : 10h20
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 16h37
Source : Merci au Dr Serge Dahan, dermatologue, pour ses informations.
A lire aussi
Le laser pour une peau sans poilsPublié le 14/04/2009 - 00h00

Depuis l'homologation des premiers appareils, il y a 13 ans, l'épilation au laser a connu un succès grandissant pour devenir d'usage quasi courant en 2009.

Bronzage, je joue les prolongations !Publié le 01/09/2015 - 18h08

Envie de prolonger votre bronzage pour affronter la rentrée avec un teint mordoré qui donne la pêche ? Nos astuces pour garder une bonne mine ensoleillée le plus longtemps possible, et en toute sécurité.

Laser ou peeling, quel traitement contre les taches brunes ?Publié le 06/04/2016 - 07h42

Selon le type de taches brunes (lentigo, mélasma), le professionnel optera pour une technique différente pour un meilleur résultat. Zoom sur les solutions que la médecine esthétique nous offre pour effacer les taches pigmentaires. A différent moments de la vie, des taches pigmentaires peuvent...

Plus d'articles