aquila
Portrait de cgelitti
Il y a maintenant un an 1/2 environ, j ai fais des analyses suite à une infection,

les resultats ont détéctés HSV1 positif 3,5 et HSV2 positif 2, je voulais savoir si ces analyses étaient

réelement fiables (j ai souvent entendu dire que non) d autant que je n 'ai jamais vécu

ma primo infection comme décrite dans plusieurs témoignages, puis-je me fier aux analyses?

Il s'agit de petites cloques qui se forment toujours au meme endroit, ça me démange un peu mais

sans plus ça dure tout au plus 3 à 4 jours, ces derniers temps comme ça ravenait tous les deux mois,

ma gyneco ma alors prescrit du ZELITREX pendant un an!

Je suis un peu perdue et engoissée, du fait que j ai 33 ans et cela fait maintenant 8 ans que je n'ai

pas eu de relations sexuelles et le fait d'apprendre d être en plus porteuse de l herpes ne m aide pas

vraiment à reprendre une vie sexuelle normale, Je viens à peine de rencontrer quelqu un avec qui j aimerai

aller plus loin, mais comment lui annoncer que je suis porteuse de l herpes en plus de toutes ses annees

d abstinence, je tiens en plus à préciser que je n ai eu dans ma vie qu un seul partenaire et c'est d autant plus

difficile à accepter, peut être que je devrais consulter un psy ou un sexologue?

je ne sais plus quoi penser,

Merci pour vos témoignages et votre aide!

Aquila
Portrait de cgelitti
Je te remercie pour ta réponse,
Et oui j ai bien lu tes messages et la façon de prevenir les crises d autant que les miennes sont supportables (petites lésions de 3-4 jours mais récurentes ces derniers temps), mais ce qui m inquiète le plus c est que maintenant à chaque fois que je rencontrerai quelqu un j aurai la peur au ventre à l idée d être rejetée, surtout que je venais à peine de me sortir d une phase d ibernation sexuelle et sentimentale, mais je suis contente de l avoir découvert après toutes ces années sinon j aurai pu dire que l herpes était la cause de mon célibat!
merci encore   
Anne
Portrait de cgelitti
Aquila, nous en sommes toutes là ! comment le dire, comment va t'il réagir ? Je sais que ce n'est pas facile, mais il faut le rassurer en lui disant que 1°) tu peux éviter la sortie des vésicules 2°)si tu ne prends rien et qu'elles sortent, abstinence pendant la crise. Je prenais le tea tree depuis Mai 08 mais après un choc émotionnel l'herpès a été le plus fort alors je suis revenue au H BALM et la semaine dernière c'est lui qui a "gagné contre l'herpès" ! Le Tea tree empêchera la crise si elle est simplement dûe à la fatigue, l'arrivée des règles, etc...Mais pour un herpès déclenché par un choc violent (qui se répète systématiquement dans une situation bien précise) il n'est pas assez puissant pour mon cas, en tout cas. A toi de voir comment arrive la crise. Si tu as des questions je te répondrai, il y a des années que je suis concernée par le problème. Bon courage
Anne
Portrait de cgelitti
Aquila, arrête de paniquer ! Avec un préservatif il ne l'attrapera pas, sauf si vous échangez des caresses buccales. Si sa bouche est en contact avec ton herpès vaginal il peut se retrouver avec un herpès à la bouche. Et s'il était porteur lui aussi ? Trouves une occasion de discuter du sujet et ensuite avisez. Mais si tu as lu mes messages précédents, tu as pû voir que tu peux EVITER la crise avec l'huile essentielle de tea tree ou le H Balm (voir sur google). C'est naturel et efficace. Je comprends ton désaroi mais il faut lire les témoignages et tu verras qu'on peut tout-a-fait vivre avec cette "vilaine bête" en la tenant à distance. Bon courage.
aquila
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Tout d'abord je tenais à vous remercier pour vos témoignages et votre soutien!Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point c'est important quand on est en panique comme je l'ai été! Je tenais à vous tenir au courant et vous faire part des infos que j'ai pu recevoir de la part de deux gynécos :

-Il n'y a rien d'après eux à ce jour qui prouve qu il y à risque de contamination en dehors des poussées, (il y a effectivement plus de risques de contamination si on fait des poussées à répetition!) Sinon elles ont été très formelles la dessus! Idem pour les risques de développer plus tard un cancer de l utérus!

Pour le traitement l une d 'elle m a suggerée d aller voir un homéopathe, (a voir!)

Pour ce qui est de comment l'annoncer à son partenaire, tout dépendra de la façon dont on amène le sujet! C'est comme pour tout le reste d ailleurs!

Dernière chose, j ai fais aussi tous les autres test de MST (dont HIV) et tout est NEGATIF!!! SUIS RASSUREE MAINTENAT JE ME SENS REVIVRE BON COURAGE A TOUS!
Olivier
Portrait de cgelitti
Bonjour Aquila,

il faut savoir que 90% de la population est porteuse du HSV1 (herpes Labial le + souvent), et 20% environ pour HSV2. Mais chaque virus peut se trouver aux levres ou sur les parties genitales (en fait, le virus est surtout present au niveau des muqueuses vu que cette barriere est tout simplement plus facile a franchir que la peau).

Mais le virus peut tres bien ne jamais etre actif sur certaines personnes... Apparemment, moins de 20% de la population aurait des poussees au cours d'une vie.

Pour moi, la meilleure prevention est de savoir reconnaitre les poussees... et quand tu en as, il suffit de faire attention... eviter de s'embrasser (si herpes labial, ainsi que les rapports bucaux-genitaux), et les rapports si dans les parties genitales. Si le virus est autant repandu, c'est surtout lie a une trop grand ignorance de la population, qui tout en ayant des poussees n'a acucun scrupule a embrasser les enfants (qui plus est enfants qui ont un systeme immunitaire faible comparé aux adultes).

Apres, si un jour tu as des poussees, il n'y pas grand chose a faire... certains traitements semblent fonctionner (pour moi, l'aciclovir permet de reduire la duree des vie des vesicules, et les patchs compeed ameliorent vraiment la vitesse de cicatrisation, et les huiles essentielles semblent fonctionner).
Sinon, j'ai essaye le Maitaké, et franchement j'en suis resté plutot sceptique...

Pour eviter les crises, rien de vaut une bonne hygiene de vie: un minimum de sport (meme une heure de marche par semaine suffit), eviter les grosses fatigues, se proteger du soleil, en hiver eviter le dessechment des levres...

Quand a ta relation, le mieux est d'en discuter avec ton ami, ou d'aller voir un medecin ensemble, il va rassurera mieux que quiconque.

Mais surtout n'oublies pas que tu peut tres bien etre porteuse des 2 virus mais qu'ils ne se manifestent jamais.

Et effectivement, en dehors des poussees, le risque de transmission est quasi nul... le plus grand risque de contagion est lors de l'eclatement des vesicules, qu'il faut donc eviter a tout prix!

Bon courage,

Olivier
Anne
Portrait de cgelitti
Aquila, il faut que tu t'informes sur la contagion, je ne voudrais pas d'induire en erreur car j'ai lu plusieurs versions moi aussi. Normalement on est contagieuse lors de la poussée des vésicules car c'est le liquide qu'elles contiennent qui infecte, mais en dehors, je ne peux rien affirmer. Fais des recherches.
aquila
Portrait de cgelitti
J ai effectivement une question,
Suis-je contagieuse lorsque je suis sous traitement médical?(ZELITREX)
Et en dehors des poussées aussi? (à ce sujet j ai lu et entendu plusieurs versions différentes) et je ne sais plus quoi penser et qui croire...
MERCI   
Sujet vérouillé