naej001
Portrait de cgelitti
Bonjour, j'ai actuellement de l'herpes vaginal, je prends ZELITREX et ACICLOVIR crème depuis 2 jours. Pourtant, la douleur est toujours aussi intense de jour comme de nuit et ça fait 48 heures que je n'en dors pas. La seule chose qui me soulage un peu, c'est prendre un bain. Mais est-ce bon? Et est-ce grave si je double la dose de ZELITREX? Doit-on boire beaucoup afin d'éliminer ou au contraire, ne pas boire pour éviter que l'urine ne touche les boutons? Y'a-t-il quelque chose qui pourrait me soulager afin que je puisse dormir cette nuit?
choupsinette
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes...

Je viens à vous écrire pour vous montrez que ce ne sont pas des cas rares...j'ai 24 ans et je suis atteinte du virus de l'herpès vaginal depuis 1 semaine et 2 jours. (je n'ai jamais eu de problèmes de ce type auparavant)...donc forcément j'ai des douleurs atroces...ce qui provoque des crises de nerfs terribles, mon moral en prend un sacré coup.Plus je m'énerve et plus j'ai mal j'essaie de rester zen mais c'est jamais facile quand on a l'impression d'avoir le feu au vagin.J'ai regardé ce matin à l'aide d'un ptit miroir a quoi ça pouvait ressembler et c'est pa joli joli. Je ne sais pas comment j'ai chopé cette "merde" mais ça peut venir d'une personne qui ne sait même pas qu'elle est atteinte de ce virus!!
J'ai eu des rapports sexuels avec mon ptit copain il y a une semaine,j'ai commencé a avoir quelques douleurs le lendemain du rapport...et ça n'a fait qu'empirer par la suite.
J'ai été aux urgences tellement j'avais mal, on m'a dit que j'en avais pour une bonne semaine de douleur.En plus des médicaments et de la crème j'ai de la xylocaine à m'appliqurer après avoir été faire pipi (c'est un anesthésiant)
Je tiens à vous donner une adresse msn que j'ai spécialement créée pour que nous puissions en parler ensemble, car même si ça peut paraitre bénin, c'est un mal qui atteint le moral donc je pense qu'il faut en parler et se soutenir...Voici l'adresse:

choups.76@hotmail.fr

MERCI DE NE PAS ABUSER DE CETTE ADRESSE A D'AUTRE FIN QUE CELLE QUE JE VIENS DE CITER.

Voilà, bon courage à toutes...à très bientot, et n'hésitez pas pour msn surtout ;)
judith
Portrait de cgelitti
[QUOTE=vero]
Je fais sans aucun doute une crise d'herpès vaginal.
Diagnostique personnel car les tests ont pratiqués mais résultats nuls. Il faut dire que la biologiste m'a dit avoir fait les prélèvement sur des zones vaginales sèches.Je ne vois pas l'intêret et me pose des questions sur les professionnels de santé à qui l'on confit nos examens!!!
Ma crise a démarré il y a maintenant plus d'un mois, brûlures, pertes, micros coupures, vaginales et anales.
1° traitement contre les mycoses. Crème identique pour mon partenaire qui dit en passant n'éprouve aucun symptômes.Tout à semblé se résorber, puis 2° crise, idem avec en plus douleurs au ventre comme des contractions, impression d'avoir les fesses dans un buisson d'orties, frissons dans le haut du corps. Retour chez le médecin qui m'a redonné des ovules et crème. Mais les douleurs ne se sont pas calmées, mais étendues, donc lasse de souffrir je me suis rendue aux urgences gynécologique, pour m'entendre dire que cela n'étais pas de l'herpès mais dans la tête!!! Voulait me prescrire de l'atarax 50 ( de quoi achever un cheval).Je puis vous assurer que je suis sortie de ce service remontée comme une horloge face, non seulement à l'imcompréhension de cette interne, mais face au refus obtus de pouvoir imaginer que mon herpès puisse être atypique. Soit dit en passant ce qui semblerait devenir le cas de nombreuses personnes d'où la difficulté à faire un premier diagnostic fiable.
Retour chez mon toubib qui s'est rendue à ma supplication de bien vouloir me faire une ordonnance pour un traitement herpès.
Cela fait trois jours que 2 fois par jours j'ingurgite
du zelitrex 500 et que je me passe de l'aciclovir. Les douleurs s'atténuent mais j'ai l'impression que le virus tente de sortir malgré tout. Je n'ai pas eu de médicaments contre la douleur proprement dit et je trouve cela un peu limite, car cela ne fait que nous rendre encore plus sensible et donc retarde l'endormissement de la "bête".
Bien évidement j'ai du contaminer mon partenaire, à moins que lui n'est été déjà porteur sain.Nous allons donc faire pratiquer des tests pour savoir où il en est.
En ce qui concerne mon état psychique cela n'est pas brillant, je me sent souillée. Il va pourtant me falloir
évité de tomber dans la déprime car il semblerait que cela soit un des "aliment "favorable aux déclenchement des crises. J'ai pris un rendez-vous chez un homéophate et je vous tiendrais au courant du traitement.
Bon courages à tous.
[/QUOTE]

merci d'avoir évoqué l'aspect psychologique de cette maladie, je suis comme toi, la première fois on m'a donné seulement du zelitrex et même pas de crème. Aujourd'hui, heureusement que je m'informe auprès de vous pour me rendre compte que la douleur n'est pas un mal nécessaire : on a vraiment l'impression que les medecins s'en foutent, soit dis en passant. Quand aux gynécos, je pense qu'il serait bon qu'ils parlent des conséquences psychologiques, car s'ils sont formés à soigner notre vagin, ce sont quand même des médecins avant tout, et je pense qu'on devrait pouvoir parler de tout avec eux. Ce ne sont évidemment pas des psy, mais je me sens totalement abandonnée et pas du tout pris en charge. J'ai eu fréquemment des mycoses (qui reviennent tjrs) avant d'avoir l'herpès, j'ai donc l'impression d'être un terrain fragile, mais il n'y a pas de réponses; à croire presque que nous sommes responsables de notre vagin. En plus c'est même pas lié à notre vie sexuelle, car j'ai toujours été avec le même mec depuis 7 ans. Lui n'a rien pour l'instant. Enfin bon je pense que ça a quand même des conséquences lourdes sur notre sexualité et toujours pas de réponses...
bon, merci beaucoup de partager vos problèmes et bon courage à toutes.
lou
Portrait de cgelitti
ah oui j'oubliais !!
si vous connaissez un truc pour uriner sans hurler de douleur faites le moi savoir !!
j'ai essayé dans une bassine d'eau froide, puis d'eau tiède et ensuite d'eau chaude mais rien ne marche ! la crème anésthésiante que m'a donné mon médecin enfin sa remplaçante ne marche pas non plus !
Sinon à part cette douleur pour uriner je trouve la douleur des plaies assez supportable maintenant !
merci a toutes les deux !!!
lou
Portrait de cgelitti
tiens au fait je n'ai pas trouvé de spasfond dans ma pharmacie mais un flacon de tea tree que j'avais acheté l'année dernière !
j'en ai mis une goutte sur un glanglion de l'aine ça fera un peu la petite histoire de tester et je te dirais demain si j'ai supporté !
voilà bonne soirée !!
et merci pour tout !!
hypocondriaque78
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Bonsoir,

Pour toutes celles atteintes: J'ai eu un seul petit bouton de pu il y a trois jours sur une petite levre, semblable à celui qui peut apparaitre au visage quand j'ai mes règles. Tout comme celui au visage, une petite pression, le pu a sorti, et quelques minutes plus tard, il n'y avait plus rien. Même le médecin vu le lendemain n'a pu rien voir. Il n'a pas pu faire de culture, et m'a dit que c'était inutile de prendre une prise de sang, que ca pouvait être autre chose,puisque je n'avais ni mal, ni de picotement ni les glandes enflées...est-ce que vos boutons disparaissent aussi si vous les crevez? Ma dernière relation sexuelle remonte à il y 3 ans...n'aurais-je pas eu un bouton avant?
Sara
Portrait de cgelitti
moi j'ai un herpes labial à fréquence 2 fois par an, je me demande en lisant vos témoignages si y'a pas de fortes chance que j'attrape un herpes vaginal? est ce qu'il ya une relation entre les deux?
karine
Portrait de cgelitti
je fais de l'herpès ginital
et le zelitrex marche bien,en attendant que cela agissent je me lave apres chaque passsage au toilette avec gyn hydralyn et un peu betadine genycologique puis je met une compresse sterile sur les plaies de maniere a ce que les lèvre ne se touche pas c'est très efficace et evite la proliferation de microbe sur les autre parois quand les plaie sont purilante puis je n'hésite pas a changer la compresse quand ca commmence a rebruler
linette
Portrait de cgelitti
j'ai un problème vaginal (cela me provoque des brûlures au moment des rapports trés désagrèable ) je ne sais plus quoi faire .Mon gynéco ne trouve rien d'anormal .A qui je dois m'adresser .Es ce que cela serait-il de l'herpés vaginal ? J'attends vos réponses ou vos témoignages .Merci
Guests
Portrait de cgelitti
"Tralala", ne dis pas n'importe quoi toi aussi !
Les huiles essentielles n'empêchent pas le virus de se réveiller, elles empêchent seulement l'éruption !
Le virus ne dort pas constamment, il se réveille de temps en temps et lorsqu'il commence à attaquer, c'est là qu'on ressent les picotements et qu'on applique les H.E. pour faire avorter la crise ! Mais comme la crise a avorté, il revient à l'attaque plus tard, et ainsi de suite jusqu'au jour où le couvercle de la marmitte explose ! Là c'est l'herpès qui a raison des H.E. ! C'est un cercle vicieux !

lou
Portrait de cgelitti
Bonjour Anne, bonjour Annick
Alors grosse amélioration ce matin ! je peux marcher et j'ai même pu faire pipi sans anesthésiant !!
bon je crois que je vais vers le chemin de la guérison !
Pas de réaction allergique au tea tree donc je vais en remettre comme tu me l'as dit hier Anne !
Parles moi du Hbealm lequel utiliser j'ai vu qu'il y en avait plusieurs et peut-on en mettre tous les jours après sa toilette par exemple en prévention ?
Je commence à comprendre d'ou viennent tous mes problèmes, c'est vrai que la vie que j'ai mené cette année n'a pas été un long fleuve tranquille mais bon ....on va faire en sorte de relativiser tous ces tracas pour vivre un peu plus sereinement et surtout sans stress !!!!!
bonne journée à vous deux et encore merci !!

Pages

Sujet vérouillé