Caroube
Portrait de cgelitti
bonjour,

dans la famille e mon mari, ces 3 frères ont une hémochromatose ( c parents non!!), il a donc fait une prise de sang son medecin homeo, doute qu'il est la maladie, il lui fait faire une irm du foie ?? dans quel but alors!!!, mais bon son taux de ferritine est elevé..quand pensez vous, est ce que quelqu'un peut m'aider..je pense qu'il devait aller voir un zautre médecin, mais il ne veut pas, je suis inquiéte car cette maladie mal soignée peut etre grave..

il a 48 ans.

voila les résultats d'analyses.

urée : 0.39 g/l

glucose 1.08 g/l

cholestérol total 2.39 g/l

triglycéride : 1.39

cholestérol hdl : 0.49 g/l

cholesterol total/ hdl : 1.62 g/l

FER SERIQUE / 92 MCG:100ML

TRANSFERRINE : 2.09 g/l

saturation de la sideophiline : 292 mcg/100ml

coefficient de saturation 0,32

ferritine 711 ug/l normale (20-300)

quelqu'un peut m'aider??

merci..

anais
Portrait de cgelitti
merci une fois de plus de votre réponse..

mon mari prend désormais de la canelle, pour limiter le sucre, du cuivre oligoelement pour le fer...et il va prendre du chrome pour les graisse...

j'espère que tout va bien se passer..

merci et bonne année à vous
Caroube
Portrait de cgelitti
Rebonjour Anaïs,

C'est possible qu'il s'agisse d'une hémochromatose comme il est possible qu'il s'agisse d'un syndrôme dysmétabolique (avec glycémie un peu limite à jeûn, dyslipidémie marquée ici par un HDL bien trop bas par rapport au LDL)qui élève cette ferritine.

La prescription de cet homéo de cette IRM hépatique me paraît extrêmement judicieuse, c'est comme je vous avait déjà dit précédement le meilleur moyen de déceler d'éventuels dépôts de fer au niveau du foie afin d'exclure ou non cette possibilité d'hémochromatose.
Vu que les 3 frères ont ce phénomène, il y a en effet tout lieu de penser qu'il s'agisse d'une hémochromatose familiale, même si les parents ne présentaient pas ça.
En fait j'ignorais ça quand je vous ai répondu la dernière fois que ses frères présentaient la même chose ce qui influence évidemment ma réponse, vous le comprendrez.

Je comprends que vous puissiez vous étonnez du fait que ces parents ne présentaient pas de façon patente eux aussi ce genre d'anomalie mais ce genre d'effet de "génération qui saute" tient aux mécanismes de transmission de l'info génétique.
Quand une info est récessive, cela signifie qu'elle doit être transmise ET par le père ET par la mère pour qu'elle se manifeste chez le descendance mais cela signifie aussi que le papa comme la maman pouvaient très bien n'avoir chacun qu'une seule info "hémochromatose" ce qui explique que c'était insuffisant chez l'un comme chez l'autre pour véritablement développer cette maladie (qui, dans le cas d'une transmission sur un mode récessif, nécessite d'être homozygote pour un certain gène donc la même info venant des 2 parents .

Ce phénomène explique pourquoi dans une famille de diabétiques par exemple, la maladie peut sauter une ou plusieurs générations et apparaitre et réapparaitre par la suite.

A l'inverse, quand il s'agit d'une transmission sur un mode dominant, une seule info d'un des 2 parents suffit pour que se manifeste la maladie ou l'aspect chez le descendant qui le possède.
C'est par exemple le cas pour la polydactylie (le fait d'avoir un 6° doigt ou orteil par exemple).


Moi je ne peux pas vous dire à ce stade il l'a ou il ne l'a pas car je n'ai pas suffisamment d'infos.
Il faudrait savoir par exemple si plus haut dans la famille de sa maman et de son papa, des gens devaient par exemple faire des saignées (oui cela fait vieux mais c'est encore pratiqué et dans le temps c'était aussi pratiqué notamment pour pallier à cet excès de fer). Il faudrait aussi savoir précisément les examens qui ont été pratiqués chez ses frères avant de diagnostiquer l'hémochromatose et voir à combien était leur ferritine...

L'hémochromatose n'est pas une maladie rarissime non plus. En Belgique par exemple, pays de 10 000 000 d'habitants, on estime que cette affection touche environ 1 Belge sur 300.

C'est cette non rareté de l'affection qui justifie pleinement le choix prudent de ce médecin homéopathe et je crois qu'il est vraiment de l'intérêt de votre mari de suivre son avis sur ce coup.
Vous verrez bien après, sur base du résultat d'IRM.

Voilà, bien cordialement.

Caroube
Portrait de cgelitti
Rebonjour Anaïs,

Mais oui, rassurez-vous, vraiment...

Et même si jamais c'est bien une hémochromatose dites-vous bien qu'il y a bien pire, c'est gérable vous savez.
Ce qu'on entend par "saignées" c'est juste des prélèvements de certaines quantités de sang un peu comme si vous donniez votre sang justement afin de ne pas avoir de dégâts par dépôts de fer!

Au cas où vous l'ignoreriez , certaines hypothèses sur la longévité accrue de la femme par rapport à l'homme ont justement fait état d'un renouvellement sanguin accru chez la femme (du fait de ses menstruations), donc il ne faut pas vous prendre la tête avec ce risque d'hémochromatose!!


Sinon, c'est bien ce que votre mari prend, ça va l'aider: canelle, cuivre et chrome et n'oubliez pas que pour ce qui est cholestérol, la lécithine de soja est aussi EXCELLENTE (ça c'est pas à prendre en capsule mais à saupoudrer dans son yaourt ou dans son potage ou jus de fruit)!!

Voilà, donnez -nous des nouvelles!!
Bien à vous
Sujet vérouillé