naima
Portrait de cgelitti
salut a tous j' ai quelques questions:

1-Pensez- vous que les handicapés sont rejetté de la société ???

2-Si oui pourquoi? si non pourquoi ?

3- trouvez- vous que les moyens mis en plac sont suffisant?? oui ou non et pourquoi ??

c pour savoir merci

Anne
Portrait de cgelitti
Je souhaite faire savoir comment les handicapés n'ont pas toujours leurs place dans la société.
Invalide à 80 pour cent , je suis jeune et pourtant de gros problèmes de santé .
Un jour alors que je stationnais sur un emplacement réservé ( J'ai ma carte) , un ancien me traite de SALOPE...et oui .

Un autre jour me trouvant mal je me suis adossé contre une voiture , le propriétaire m'a insulté ...

Puis j'ai demandée un jour comment faire pour avoir l'aide judiciaire , on m'a demandé si j'étais au RMI , non je percois l'AAH ( 404?/mois).
donc vous ne pouvais prétendre..il faut étre au RMI ou en fin de droit Assedic.
Mon mari ne gagne pas 1400? avec encore 2 enfants.
Nous on n'a pas demander de se retrouver à L'AAh , personnellement j'aurais préféré travailler.



MARIANNE
Portrait de cgelitti
je suis en formation d'Aide Médico Psychologique ,et dans ce cadre j'ai une sorte de petit mémoire à écrire .J'ai choisi le sujet suivant :comment sur mon lieu de travail et dans mes pratiques professionnelles, la vie privée des personnes handicapées mentales est respectée.le titre de mon écrit est le suivant:"je travaille ,là où tu vis".Le sujet me tient à coeur parceque moi-aussi je suis révoltée fasse aux comportements et aux discours que j'ai pu obsever ou entendre .Pourtant sur mon lieu de travail,(la formation se fait en cours d'emploi) je suis moi-même quelques fois "oublieuse " de certaines règles de respect de la personne!genre :frapper avant d'entrer dans une chambre...Ce que je voudrais,c'est que l'on m'aide (témognages, réflexionx,idées...)à construire cet écrit à partir des deux réalites:celle du professionnel qui travaille en institution-par définition, collectif- et celles de personnes qui ont un handicap et qui savent mieux que personne ce que sont leurs besoins.J'espère que je me suis bien faite comprendre et je vous remercie par avance de l'aide que vous voudrez bien m'apporter
steff
Portrait de cgelitti
moi je crois que les personnes handicapes devraient se soutenir entre elles car finalement cette societe est formée par categorie de gens et je pense que nous les personnes handicapees nous devrions plus souvent nous contacter entre nous car nous nous comprenons mieux et peut etre que si nous sommes plus unis dans chacun de nos combats (tous differents bien sur) nous aurions plus de facilite a accepter notre propre handicap et notre vie et peut etre que certains valides mal attentionnes changeraient leur regard sur les personnes handicapes essayons de former un groupe solide et solidaire entre handicapes sans pour autant rejeter les autres "ceux qui comprennent ce qu'est un handicap dans la vie et de vivre avec tout les jours . Courage a tous ceux qui souffrent a cause de certains qui n'ont rien compris a la vie, a l'amour et au respect de l'aute!!
valerie 36
Portrait de cgelitti
ma fille est handicapé mental elle a 9ans et un cerveau de 18mois je me pose des questions sur sa vie de jeune fille car je la voie ce formé si il y a des mamans qui ont deja connue sa j aimerai savoire se que vous avez dit a votre toute petite quand elle a aité reglé au moindre bobo ma fille panique alors comprenez ma peure comment lui exliqué quel devien une grande elle ne sait pas parlé elle ne sort que des petits mots et por bien faire elle na que 3 frères 14ans 13ans et 7ans dur dur merci de me repondre jessica et cindy desolé de vous dire que la société a une tendance a oublié les prsonnes diferantes il faudrai des handicapés au pouvoire des gens qui save vraimen de quoi ils parle te surtout des personnes avec un coeur et non pas un portefeille
Pascale
Portrait de cgelitti
Je suis handicapée à plus de 80% depuis plus de 6 ans maintenant après un dramatique accident de voiture : perte de l'enfant de 8 mois que je portais, amputation du tiers de la jambe gauche et une jambe droite très endommagée (pour le plus grave ... le reste est moindre).
Les handicapés vaste sujet : on les ignore, on les insulte et on minimise tous leurs problèmes ... exemple : je suis propriétaire d'une place de parking que l'on m'a vendu comme boxable mais sur le règlement de coprorpété c'est interdit du seul fait qu'elle soit handicapée ; j'ai fait une pétition dans mon immeuble pour mettre les portes (4 places handicapée sur 60) et quand on vous répond "oh bah oui le handicap c'est facile moi aussi j'ai mal aux jambes ! et si j'avais su que l'on pouvait fermer je l'aurais prise la place parce que j'ai une Citroen C5 et c'est dur à garer !" je ne me suis pas fachée je lui ai fait remarquer que çà ne l'aurait pas ennuyé de prendre une place alors qu'il y a vraiment des handicapés qui ont ces places et me suis dit c'est un
Danielle
Portrait de cgelitti
Je suis atteinte d'une sclérose en plaques (SEP) qui veut aussi dire Ensemble Souriont Perçeveront,depuis 22 ans,je connais les insultes,les injures,sales Handicapés.Moi j'ai la chance de pouvoir encore me déplacer avec ma meilleurs amie qui est ma CANNE ou mon fauteuil pour les longues distances.Mais il m'est arrivé de m'entendre dire par un commandant de gendarmerie ""Dommage que tu sois handicapée""il me faisait un peu la cour,ma réponse elle est simple pour tous:
   Mon handicape on le voit mais chez c'est idiots on ne le voit pas, car c'est dans la tête et croyez moi c'est en plus handicapant,alors je dis toujours je préfére que ce soit mon corps et mes jambes qui sont malade que ma tête.
Je me plaint pas autour de moi il y a des personnes des enfants encore plus malades que soi.Il faut profiter de chaque moments et d'ignorer c'est IMBECILES qui ne sont pas à l'abrit.BON COURAGE A.DANIELLE TOUS
domi
Portrait de cgelitti
bonjour Corrine,

Je m'appelle domi, je suis handicapée, reconnue à 80% par la Cotorep. J'ai eu une maladie orpheline en 1988 qui a entraîné plusieurs interventions à la hanche et au genou et maintenant à la suite de complications et d'importantes séquelles, j'ai ma jambe droite qui est paralysée et je suis obligé de prendre continuellement des analgésiques contre la douleur pour pouvoir faire face à mon quotidien, tenir une maison et s'occuper de deux enfants, ils sont grands maintenant, mais il faut bien laver et repasser leur linge et faire la cuisine etc.....
J'ai eu plus de chance que toi. Ma maladie m'est tombée dessus, cela faisait deux ans que j'étais mariée, et mon fils avait 1 an 1/2 mais mon mari est toujours restée près de moi. Notre vie a été difficile pendant de nombreuses années à cause de toutes mes hospitalisations, opérations et séjours en centre de rééducation pendant plus de 10 ans. Mais il est resté près de moi, il était avec moi à l'hôpital quand son emploi du temps le lui permettait et je lui en serai toujours reconnaissante.
Je ne comprends pas des personnes comme ton mari, qui laisse tomber leur femme parce qu'elle est malade ! Et si c'était le contraire, si c'était lui qui était malade, trouverait-il juste de que tu le laisses tomber dans cette période difficile de ta vie, certainement pas.
Tu as beaucoup de courage, je te souhaite plein de bonnes choses.
steff
Portrait de cgelitti
salut catherine je connais une amie qui a des troubles ou plutot des problemes de vue (elle a tres peu a chaque oeil) mais elle travail quand meme en hotellerie et elle a quand meme un handicap reconnu a 80% ou plus je crois 85% mais ca n'est pas encore le meme probleme que toi (pas de double vision) alors ton handicap est reel non seulement pour tes yeux mais aussi pour la sclerose. j'ai connu une personne qui avait une sclerose et qui etait reconnu handicape a 80% tout depend bien sur de l'etat d'evolution de la sclerose que tu as. en tout cas continu tes etudes t'as un sacre courage salut!!!
c@ro
Portrait de cgelitti
super témoignage !!!
Tu as une volonté de justice envers les handicapés qui feront réfléchir certaines personnes
merci beaucoup a toi Pascale de nous avoir répondu ainsi !!!
Michèle
Portrait de cgelitti
Je suis handicapée physique : nerf sciatique endommagé - 4 interventions de la colonne vertébrale - 1 arthrodèse L4-L5/L5-S1. Je boite, j'ai 1 jambe parastésiée, des problèmes pour me lever, m'assoir, piétiner (faire la queue aux caisse). Cela ne ne voit pas sur mon visage, je suis 1 personne volontaire, je m'habille, me maquille. Je donne totalement raison à Chantal : les gens sont abominables avec les handicapés (fauteuil ou non) : Je me fais régulièrement insulter quand je leur demande de ne pas stationner sur les places réservées (souvent ils me disent que je n'ai pas l'air malade : si en plus il faut sortir en "vrac" pour faire plaisir au monde extérieur ...), Je suis obligée de me "battre" malgré 1 carte prioritaire pour passer aux caisses sans trop d'attente ... L'attitute, les propos désobligeants des valides sont durs à accepter et comme Chantal et son mari, il m'arrive très souvent de ne pas sortir car il est assez difficile de gérer 1 handicap et une douleur permanente sans avoir en plus à se battre pour pouvoir vivre à peu près normalement. L'éducation et le respect dans notre pays sont à revoir. L'apprentissage devient urgent. Et, pour une fois, la France et les Français devraient copier sur les Américains qui sont très respectueux des handicapés, ainsi que pour les aménagements qu'ils mettent en place dans tous les secteurs (restaurants, accès aux guichets, cinéma, ...
Voilà ce que je peux dire sur le sujet. Merci à tous ceux qui nous comprennent et surtout qui nous respectent sans arrière-pensée.

Pages

Sujet vérouillé