pff
Portrait de cgelitti
J'ai été voir une gynéco qui avait le même équipement médical que celui d'un généraliste. C'est à dire rien. J'ai pas eu l'impression un seul instant d'être chez un gynéco. Elle avait juste une table d'auscultation de gynéco mais elle n'avait pas d'appareil pour faire passer les échographies ou d'imagerie médicale.

Les consultations étaient assez brèves même pas 15 mn. Elle m'a demandé de lui ramener les anciennes échos même si elles avaient 2 ans. Elle semblait se baser uniquement sur les antécédants familiaux, les questionnaires de santé un peu HS et les antécédants médicaux du patient et les vieux cliches des patientes

J'ai été eu l'impression de m'être fait bernée, elle a exigé plus que le tarif car je n'avais pas passé par le médecin traitant. J'avais pris mon rendez-vous depuis 3 semaines et j'ai fait un long trajet pour aller la voir (zone rurale) Je voulais changer de gynéco car celui qui me suit depuis quelques mois a un caractère irascible. Lui a un équipement médical classique comme tous ceux que j'ai consulté par le passé. C'est peut être pas du dernier cri mais ils avaient tous un minimum pour pour pouvoir faire de la gynéco. Je ne m'attendais donc pas à ca du tout !

Elle ne pouvait que peser les patientes, prendre la tension, palper les seins, le ventre par l'extérieur avec les mains la recherche d'un énorme kyste ou d'un énorme fibrome ou un énorme polype ou un cancer en stade bien avancé, faire un toucher vaginal, regarder le col de l'utérus, faire un frottis et envoyer éventuellement faire une échographie dans un centre de radiologie. Si elle décide de faire faire une écho dans quelques cas, il faut prendre rv dans un centre de radiologie puis retourner la voir pour une nouvelle consultation pour faire le topo et la prescription de médicaments. Ce n'est vraiment pas pratique lorsqu'on habite loin de la ville. Je pense que ces médecins devraient signaler à leurs clientes qu'ils ne peuvent pas réaliser d'écho, au moins pour celles qui viennent de loin. Elles iraient directement dans les maternités ou les CHU qui ont du matériel, elles ne feraient qu'un long trajet au lieu de trois consécutifs.

Ca TRIPLE le nombre des consultations car il faut revenir voir le gynéco sans matériel pour faire le résumé après avoir vu le radiologue et pour se faire prescrire le traitement. Faire 65 km aller et 65 retour en 15 jours ou 3 semaines , il faut être sacrément motivé. Il faut aussi avoir un patron très laxiste pour tolérer qu'on s'absente trois journée en peu de temps pour avoir voir un diagnositic gynéco. C'est pire qu'une grossesse compliquée ! Il faut avoir beaucoup de temps libre, ne pas travailler et passer son temps dans les salles d'attente. Ce n'est pas avec ce genre de gynéco qu'on aura un examen approfondi on aura jamais d'hystérscopie ou d'hystérésonographie (ou d'examens plus élaborés) et on passe à côté de diagnostic vitaux si on a autant de complications de RV pour avoir une banale échographie .

Je trouve anormal que les spécialistes ne soient pas controlés à leur cabinet, pour voir s'ils ont du matériel et qu'on ne les contraigne pas à fermer leur cabinet s'ils ne sont pas équipés d'imagerie médicale. Ils sont en plus souventconventionnés en secteur 2.

Je pense pour éviter ce genre de désagrément il faut consulter en milieu hospitalier pour être sûr que le spécialiste dispose du matériel indispensable à l'exercice de sa profession. C'est embarrassant de demander à un médecin spécialiste de ville " Avez vous la possibilité de réaliser des échographies dans votre cabinet, ? Etes vous aux normes". Ce devrait être eux les plus génés.

PUB
PUB