Guerre ouverte contre l'overdose de sucre

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Octobre 2004 : 02h00
Les Français mangent trop sucré ! Encore faut-il bien distinguer les sucres complexes, apportés en grande partie par les féculents et les céréales et que nous ne consommons pas suffisamment, des sucres simples ajoutés que l'on trouve majoritairement dans les sucreries et les sodas. Or en excès, ces derniers sont préjudiciables à notre santé. Afin de diminuer la quantité de sucres « futiles », l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) vient d'émettre toute une série de recommandations.
Publicité

L'AFSSA s'est fixé pour objectif une diminution de 25% (20g par jour), en cinq ans, de la consommation de sucres simples ajoutés.Attention, il ne s'agit pas de remettre en cause les apports nutritionnels conseillés (les glucides totaux doivent toujours représenter 50 à 55% des apports énergétiques), mais d'augmenter les apports en glucides complexes (pain, féculents, pommes de terre, céréales) et de diminuer les glucides simples ajoutés. En effet, la part de ces derniers s'est considérablement accrue depuis une quinzaine d'années. Or, on connaît parfaitement leurs effets délétères lorsqu'ils sont absorbés en excès. Rappelons que les enfants et adolescents trop gros aujourd'hui (19%) seront les diabétiques, les dyslipidémiques (excès de cholestérol), les hypertendus et les cardiaques de demain.

Parmi les recommandations formulées par l'AFSSA :

Publicité

  • Valoriser l'eau. C'est la seule et unique boisson indispensable. La consommation de sodas, en forte croissance et particulièrement chez les jeunes, est néfaste pour la santé. En règle générale, les enfants doivent être protégés des tentations sucrées, et ce, depuis la nature de leur boisson. Fontaines à eau dans les écoles, carafes d'eau gratuites systématiquement proposées dans les restaurants, le prix de la bouteille d'eau devrait toujours être inférieur à celui des boissons sucrées, et à la maison, ne donner que de l'eau ! Les boissons sucrées doivent être occasionnelles (anniversaires, fêtes).
  • La consommation de glucides doit se faire uniquement au sein de repas structurés (petit-déjeuner et goûter inclus) et non en dehors des repas. Donc pas de grignotage !
  • Supprimer les petits étalages de sucreries situés aux niveaux des caisses des petites et grandes surfaces.
  • Supprimer la publicité télévisée sur l'alimentation à certaines heures ou totalement.
  • Consommer davantage d'aliments glucidiques peu ou pas raffinés. Ce qui revient à privilégier le pain complet, le pain de seigle ou aux céréales, le riz complet, etc.
  • L'industrie agroalimentaire doit modifier l'étiquetage des produits afin d'afficher clairement le détail des différentes formes de sucres : glucides complexes (comme l'amidon dans le pain et le riz), glucides simples (fructose ou lactose dans les yaourts ou les fruits) et sucres simples ajoutés (jus de fruits, viennoiseries). L'objectif est de permettre aux consommateurs de réduire leurs apports en glucides simples ajoutés et d'augmenter les glucides complexes.
  • Les édulcorants peuvent représenter une alternative intéressante en tant que substituts aux produits sucrés. Toutefois attention, ces produits sont interdits chez les enfants de moins de trois ans.

Toutes ces mesures sont essentielles, mais nous pouvons tous personnellement faire un effort dès maintenant. Car finalement, ce n'est pas si difficile de réduire de 20g notre consommation quotidienne de sucres simples ajoutés. 20g par jour de sucres ajoutés, c'est :

  • 4 morceaux de sucre ou
  • 1/4 de litre de soda ou
  • une barre chocolatée ou
  • 1/5e de paquet de biscuits.

Pour en savoir plus : Site de l'AFSSA

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Octobre 2004 : 02h00
Source : Rapport de l'AFSSA, " Glucides et santé : état des lieux, évaluations et recommandations ", octobre 2004.
A lire aussi
Des féculents à chaque repas !Publié le 20/09/2005 - 00h00

Après les encouragements : plus de légumes, de fruits et d'activité physique, la nouvelle campagne du Programme national nutrition santé (PNNS) vise davantage l'équilibre alimentaire. Les maîtres mots sont : manger moins souvent de produits gras et sucrés, et davantage de féculents.

Le diabétique et le sucre : 8 idées reçuesPublié le 13/11/2015 - 14h03

La Journée mondiale du diabète est l’occasion de faire le point sur quelques reçues sur le sucre et le diabète. Faut-il le bannir de son alimentation ? Comment le repérer dans les aliments ? Comment équilibrer son alimentation lorsque l’on est diabétique ?

Plan National Nutrition Santé : vaincre la " malbouffe " et l'obésitéPublié le 18/10/2005 - 00h00

PNSS : sous ces quatre majuscules, se cache le Programme National Nutrition Santé. Vaste programme, heureusement initié par les pouvoirs publics, mis en place en 2001 et relancé en septembre avec une grande campagne de communication. Comment le mettre en pratique et résister aux arguties...

Plus d'articles