Grippe A : toutes les maisons de retraite vont se doter d'un plan de continuité de l'activité

Publié par Hopital.fr le Lundi 24 Août 2009 : 02h00
-A +A
Dans la perspective d'une possible pandémie de grippe A(H1N1), tous les établissements accueillant des personnes âgées doivent se doter d'un plan de continuité. Objectif : maintenir l'activité quelles que soient les circonstances.

Les maisons de retraite, les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et les logements-foyers sont concernés à double titre par une éventuelle pandémie de grippe A(H1N1). D'une part, ils accueillent des personnes fragiles. Celles-ci sont donc particulièrement exposées aux épidémies de grippe, même si la grippe A(H1N1) ne semble pas cibler plus particulièrement les personnes âgées. D'autre part, la plupart des résidents des Ehpad et des USLD présentent un degré plus ou moins important de dépendance. Il est donc essentiel que les personnels puissent assurer la continuité de la prise en charge en cas de pandémie.

La nouvelle secrétaire d'Etat chargée des Aînés, a donc rappelé à tous les établissements l'obligation de se doter d'un plan de continuité de l'activité (PCA). Nora Berra estime en effet que "face à l'évolution actuelle au niveau mondial et national de la pandémie A(H1N1), nous devons être vigilants et mobiliser l'ensemble des acteurs du secteur des personnes âgées pour faire face, dans les meilleures conditions, à la menace d'une pandémie grippale".

Le PCA vise un double objectif : maintenir l'activité au niveau le plus élevé possible et protéger les patients et les personnels exposés. Il repose sur l'élaboration de plusieurs scénarios, en fonction de différents taux d'absentéisme prévisionnels. A partir de ces différents scénarios possibles, le PCA définit la mobilisation des agents et l'organisation du travail au sein de l'établissement. Il passe notamment en revue tous les aspects du fonctionnement de la structure : organisation des soins, approvisionnement et logistique, fonction communication, traitement des déchets infectieux, mais aussi gestion des corps des victimes éventuelles, impact économique de la pandémie...

Un grand nombre d'Ehpad et de maisons de retraite se sont déjà dotés d'un plan de continuité de l'activité. Des instructions en ce sens avaient en effet été données en 2007, alors que l'on redoutait la survenue d'une pandémie de grippe aviaire. Chaque établissement médicosocial avait également désigné, à l'époque, un "référent grippe aviaire", qui était le plus souvent le directeur ou le médecin coordonnateur. Ces établissements n'auront donc qu'à réactiver et à adapter le plan élaboré il y a deux ans. Les autres devront impérativement se doter de leur PCA pour la rentrée, période à partir de laquelle les cas de grippe A(H1N1) pourraient connaître une montée en puissance.

Publié par Hopital.fr le Lundi 24 Août 2009 : 02h00
A lire aussi
Grippe aviaire : le Tamiflu® est-il efficace ? Publié le 29/01/2007 - 00h00

La grippe aviaire est toujours d'actualité. En fait, elle l'a toujours été et l'épidémie animale continue dans plusieurs pays. Des cas humains se sont déclarés récemment en Indonésie et en Égypte, entretenant la menace d'une pandémie. Dans un nouveau livre, «La grippe aviaire, comment...

La vérité sur la grippe aviaire Publié le 18/10/2005 - 00h00

Depuis cet été, la presse se fait l'écho du risque de pandémie par la grippe aviaire. Ce risque est-il réel ? Que faut-il savoir ? Que faut-il faire en pratique ? E-santé vous donne les réponses à toutes les questions clés.

Plus d'articles