Ginkgo biloba et mémoire : le doute

Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 23 Septembre 2002 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 06 Mars 2014 : 14h22
-A +A
La supplémentation alimentaire en Ginkgo biloba est supposée doper la mémoire et la concentration. Une récente étude américaine oblige à reconsidérer les bénéfices, dont l'impact ne semble pas aussi véritable que les fabricants le laisseraient entendre…

Une plante pleine de vertus...

En France, des extraits de Ginkgo biloba sont disponibles sur prescription médicale.

  • Ils sont indiqués pour améliorer l'oxygénation des tissus, en particulier lors de problèmes vasculaires (mauvaise circulation artérielle : artérite des membres inférieurs, syndrome de Raynaud).
  • Ils sont également donnés pour améliorer certains symptômes du déficit intellectuel du sujet âgé.

Remboursés en partie par la sécurité sociale, trois médicaments sont actuellement commercialisés dans notre pays :

  • le Tanakan®, du laboratoire Beaufour Ipsen,
  • le Ginkogink® et le Tramisal® du laboratoire Urpac-Astier.

Aux USA, les produits composés de Ginkgo biloba sont en vente libre et revendiquent pour certains une amélioration très rapide de la vivacité d'esprit et de la concentration (après 4 semaines), chez toutes personnes saines à partir de 12 ans. Si les fabricants semblent très persuasifs, il n'existe pourtant pas d’études cliniques bien contrôlées appuyant de tels résultats.

En Europe et aux Etats-Unis, les compléments alimentaires de ginkgo biloba font partie des produits de phytothérapie les plus vendus.

Il n'existe pas de produit magique !

Par exemple, dès 2002, des chercheurs américains se sont intéressés à ce type de médicaments en prenant le Ginkoba® du laboratoire Boehringer Ingelheim. La posologie recommandée par le fabricant, pour des effets bénéfiques sur la mémoire est de trois comprimés de 40 mg par jour pendant au moins un mois. L'équipe du Dr Solomon a étudié 230 personnes âgées de plus de 60 ans, ne présentant aucune maladie physique ou mentale. Les effets du médicament ont été comparés à un placebo.

Au bout de six semaines (soit deux de plus par rapport au délai minimum indiqué), aucune amélioration de performance n'a pu être mise en évidence, tant sur les résultats des tests neuropsychologiques (évaluant l'apprentissage, la mémoire, l'attention et la concentration), que sur l'impression des patients eux-mêmes et de leur entourage.

Cet essai clinique important et bien conduit a donc remis en question l'intérêt d'une supplémentation en Ginkgo biloba pour améliorer les fonctions mentales des sujets âgés.

Depuis, d’autres études confirment que cette plante n’a pas d’effet préventif sur le déclin cognitif, quels que soient l’âge, la dose utilisée et la durée du traitement. Par exemple, cette méta-analyse britannique qui a examiné toutes les études dont l’objet était de déterminer l’impact du ginko biloba sur les fonctions cognitives chez des personnes initialement en bonne santé (plus d’un millier de personnes au total et de différents âges).

Ils concluent à l’absence d’effet tant sur la mémoire, la concentration que sur les capacités d’attention.

Autre exemple, cette étude française montrant qu’un traitement à base de ginko biloba durant 5 ans (120 mg de ginko contre placebo durant 5 ans) ne diminue pas le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Cet essai a porté sur près de 3.000 sujets âgés en moyenne de 70 ans et rapportant des troubles mineurs de la mémoire.

En conclusion, le ginko ne prévient pas le déclin cognitif et ne réduit pas le risque d’être atteint de la maladie d’Alzheimer.

Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 23 Septembre 2002 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 06 Mars 2014 : 14h22
Source : Solomon R. et al., JAMA, 2002, 288 (7) : 835-840.
A lire aussi
Que manger contre la maladie d’Alzheimer ? Publié le 19/11/2015 - 07h48

La prévention dans le domaine de la maladie d’Alzheimer est un secteur très actif. C’est ainsi que faire travailler sa mémoire et développer ses relations sociales sont des activités vivement recommandées. Mais qu’en est-il de l’alimentation ? Certains aliments sont-ils protecteurs ?...

Ginkgo Publié le 22/06/2015 - 12h23

Le ginkgo (Ginkgo biloba) est réputé renforcer la mémoire et la concentration en améliorant la circulation sanguine notamment au niveau cérébral.

Maladie d'Alzheimer : les raisons d'espérer Publié le 10/10/2016 - 08h28

En France, environ 900 000 personnes sont atteintes par la maladie d’Alzheimer et 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Faute de guérir, cette maladie neurodégénérative, qui affecte la mémoire, continue de faire peur. Pourtant, il y a des raisons d’espérer selon les...

Plus d'articles