Carine
Portrait de cgelitti
Bonsoir, je voulais simplement vous exposer ma vision de ce que tout le monde appel drogue.

Je voulais déjà préciser que bon nombre de personnes se permettent d'avoir un avis (positif ou négatif) sans avoir une moindre notion des effets et danger, et sans avoir jamais testé.

La drogue est un mot qui ne devrait pas être utilisé.

On l'assimile facilement à d'autres mots comme : dépendance, allusination, trip, shoot, dangeurosité, illégalité, etc...

Je pense qu'il faut bien séparer les différentes caractérisations de ces substances, car c'est l'inconnu qui fait peur.

Ainsi, les effets directs peuvent être classés en plusieurs catégories :

- la défonce,

Ici je mettrais en premier lieu l'alcool, puis le cannabis, la coke, le crack, les amphèt, les éxta, l'héroïne, l'opium, etc, etc...

- les hallucinations, provoquées par des substances comme le LSD, les champignons, et enormement d'autres plantes que je ne citerais pas

- les voyages interieurs,

Que l'on peut avoir avec de nombreuses plantes légales aussi, mais que par respect pour le milieu je ne citerais pas non plus

- les antidepresseurs,

du type médicaments, ou clope.

Certains seront outré que je compare le cannabis au crack, mais je parlais bien évidemment des sensations recenties, et non de la puissance de celles-ci.

Ensuite, une seconde caractérisation des "drogues" serait la dépendance.

Celle-ci dépend uniquement du produit, et n'a à priori aucun rapport avec les effets. Cependant il est à noter que la dépendance se fait plus rare chez les plantes ou substances hallucinogènes (...LSD), et beaucoup plus fréquente chez les opiacés et cie...

Dangeurosité :

Le risque est double.

Il y a un risque d'overdose avec certaines substances, et un risque à long tèrme de cancer ou autre (intimement lié avec la dépendance)...

Reste la légalité.

Cependant il faut comprendre la psychologie de la personne qui prendra des drogues. Il y a les dépendants durs, les gens qui fument des joins en soirée (et qui aimeraient bien fumer autre chose que du shit coupé), et ceux comme moi qui utilisent chaque drogue dans son état d'ésprit et qui ne sont dépendant à rien du tout (même pas au tabac...), recherchant simplement soit, dans le pire des cas une défonce, une facilité de dialogue, un enthousiasme, et une joie (qui n'a jamais été soul ?), soit un voyage interieur, en cherchant à se connaitre plus profondement, à avoir une vision alternative de la vie pendant un trip... tout en étant entierement conscient que la société éxiste et qu'il ne faut pas vivre en marge de celle-ci au risque de se retrouver éxclus.

"Se voir comme les autres nous voient est un don fort salutaire. Voir les autres comme ils se voient est tout aussi précieux." Aldous Huxley.

Carine
Portrait de cgelitti
A vrai dire concernant la légalisation des drogues mon avis est mitigé, aurait on un réel control sur la consommation et les consommateurs? mais où je suis entièrement d'accord c'est d'en informer les gens surtout les jeunes sur les méfaits et dépendances qu'elles produisent
Carine
Portrait de cgelitti
Sur certaines points tu as raison mais ton dernier paragragphe je le trouve pas dans la réalité car tout le monde commence avec les drogues pour soit de la défonce soit pour le dialogue ou toutes les autres raisons que tu as cité mais l'engrenage se fait vite et te prend par derrière sans que tu le vois venir.
Depuis combien de temps tu prends des drogues pour les motivations que tu as évoqué?
Et je trouve même dangereux que tu exprimes cela car quelqu'un qui ne sait rien du monde de la drogue pourrait être tenté en pensant que lui ne sera jamais dépendant et qu'il pourra maitriser ça comme il le veut.
SI C'ETAIT LE CAS IL N'Y AURAIT PAS TOUS CES TEMOIGNAGES
OniB
Portrait de cgelitti
Oui, tu as raison, et je réctifie mon message.

Ce que je voulais faire passer comme message c'est qu'il ne faut pas mettre toutes les drogues dans le même panier, et que l'on ne devrait pas interdire celles qui ne sont pas dangeureuses et qui ne provoquent pas de dépendance, simplement parceque quelqu'un sous ce genre de substance sera moins utile à la société.

Cependant (et j'ai oublié de le préciser), je suis catégorique sur un point, toutes ces substances doivent être légalement interdites aux mineurs.
J'entends bien sur par mineurs personne physique irrésponsable. Dans le cadre de la loi, ça serait donc personne physique irrésponsable légalement.

Voilà, si vous voulez prendre quelque chose, faites le en connaissance de cause complete, renseignez vous énormement sur le sujet, et non via uniquement des sources engagées (sisi ça éxiste des sites qui prônent l'héroïne).

Personne ne veut se retrouver dépendant à l'héroïne, pourtant beaucoup commencent, je suppose, parcequ'ils ne sont pas au courant de ce que ça provoque, et qu'ils ne se disent pas qu'après, leur façon de penser sera modifiée et qu'ils l'idolâtreront plus que tout et que la dépendance sera une tare bien faible par rapport au bonheur superficiel d'un fix.

Ce qui est certain c'est que jamais la loi ne pourra régler le problème des drogues. C'est l'information, et la résponsabilisation des usagers (et surtout des vendeurs), et un effort de comprehension de la part de l'opinion nihiliste sur ces points.
Sujet vérouillé