cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous !

Je suis un jeune de 19ans, et il m'a récemment été diagnostiqué une dépression. Dépression particulière puisqu'elle à été déclenchée en majeure partie par un médicament : Le Curacné (molécule Isotrétinoïne).

Cela m'a paru étrange, étant donné que je ne me sens pas triste, je ne pleure pas... etc Les symptomes psychologiques paraissent donc absents, mais les symptômes physiques sont bien la !

Fatigue permanente, crises d'angoisse, maux de tête... et j'en passe.

Je suis donc sous antidéprésseurs depuis 2 semaines bientôt, et depuis quelques jours j'ai remarqué (surtout le soir) que j'avais une gêne respiratoire, comme si j'avais du mal à respirer a fond instinctivement, alors que si je me force un peu j'y arrive sans mal.

D'autre part, je suis rapidement essouflé lors d'un effort. (escaliers, montée...) et je suis fumeur.

Je remarque aussi que quand j'y pense, la sensation de gêne s'accentue, alors qu'elle est absente (ou quasiment absente selon les moments) quand je n'y pense pas.

Voila ! J'aurais donc deux questions pour finir,

- Une dépréssion peut elle ne présenter QUE des symptomes physiques, sans tristesse ?

- Cette gêne respiratoire est elle dûe à mon état anxieux de ce moment ? ou à autre chose ?