Le GBL : sachez éviter cette nouvelle drogue en vogue dans les soirées

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 05 Octobre 2009 : 02h00
Mis à jour le Mardi 05 Août 2014 : 18h03
Le GBL signifie gamma-Butyrolactone. À l'origine, c'est un solvant dont l'utilisation a été détournée pour en faire une drogue aux effets très dangereux. Incolore et presque inodore, faites bien attention en soirée qu'une dose de GBL n'atterrisse dans votre verre.

Drogue : le GBL, un solvant dangereux

Le GBL est aussi souvent appelé ' Liquid Ecstasy ', ' scoop ', ' Fantasy ' ou encore ' Georgia home boy '. Sous ces noms se cache un produit très dangereux.

Le GBL est en fait un dérivé de l'acide gamma-hydroxybutyrique (GBH), substance déjà évoquée sur e-santé sous le terme de drogue des violeurs et qui est classée comme stupéfiant. Le GBL est un produit chimique habituellement utilisé comme solvant dans des produits nettoyants, des peintures, des vernis à ongles, etc. Mais son usage a été détourné et il est employé comme une drogue dans certaines soirées pour ses effets sédatifs et anesthésiants similaires au GBH : euphorie, relaxation, augmentation de la libido, etc.

Mais à certaines doses et dans certaines conditions, notamment en association avec une consommation d'alcool, les effets peuvent rapidement devenir dangereux : nausées et/ou vomissements, difficultés respiratoires, amnésie, troubles de la conscience pouvant aller jusqu'au coma.

Soirées et discothèques : fuyez le GBL !

Suites à des cas d'intoxication grave ayant nécessité une prise en charge en réanimation, les autorités ont lancé dès 2009 une mise en garde contre le GBL : " Les effets du GBL rendent son consommateur plus vulnérable. Il est par conséquent recommandé d'être particulièrement vigilant, et notamment attentif aux boissons consommées. Par exemple, toute boisson au goût ou à l'aspect inhabituel ne doit pas être bue."

Le GBL pouvant être ajouté dans une boisson à votre insu, il semble opportun de conseiller de ne jamais lâcher son verre au cours d'une soirée ou dans une discothèque. Autrement dit, finissez-le avant de retourner danser.

Les autorités ont précisé que toute " consommation intentionnelle ou involontaire de GBL doit conduire à une consultation médicale en urgence ou à l'appel du centre 15 (Samu), notamment en cas de survenue de difficultés respiratoires, de troubles de la conscience ou d'une perte de connaissance ".

Enfin, il est rappelé que " l'administration à autrui de substances nuisibles est punie par la loi " !

Pour en savoir plus sur cette drogue :

Drogues Info Service : http://www.drogues-info-service.fr/?GHB

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 05 Octobre 2009 : 02h00
Mis à jour le Mardi 05 Août 2014 : 18h03
Source : Communiqué de presse du Ministère de la Santé, Institut de veille sanitaire, Afssaps, Mildt et Ofdt du 24 septembre 2009.
A lire aussi
Le cannabis : savoir pour prévenir !Publié le 23/07/2001 - 00h00

Le cannabis est une plante qui contient du THC (pour TétraHydroCannabinol), une substance psychoactive qui agit sur le système nerveux central. L'intensité des effets de cette plante interdite par la loi dépend de sa concentration en THC, très variable selon la variété, la provenance et les...

Ce que l'on sait de l'ecstasy et de ses risquesPublié le 16/07/2001 - 00h00

L'ecstasy, produit interdit par la loi, désigne une molécule chimique, la MDMA, appartenant à la famille des amphétamines. Il s'agit d'une substance psychoactive agissant sur le système nerveux. On la trouve notamment sous forme de comprimés, de poudre ou de gélules, mais leur composition...

Plus d'articles