Gastroentérite : les autorités recommandent la vaccination de tous les nourrissons

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Février 2014 : 18h13
Mis à jour le Jeudi 20 Février 2014 : 16h27

La vaccination de tous les nourrissons contre les gastroentérites à rotavirus vient d’être recommandée par le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP).

Il s’agit d’un vaccin facile à réaliser puisqu’il a l’avantage de se présenter sous la forme d’une solution buvable.
Il permet d'éviter un certain nombre de diarrhées éprouvantes.

© Istock

Les gastroentérites sont fréquentes et potentiellement graves chez les nourrissons

Les gastroentérites aiguës sont très fréquentes chez les jeunes enfants.

De début brutal, elles provoquent des diarrhées parfois accompagnées de vomissements et/ou de fièvre.

L’agent infectieux le plus souvent en cause est un rotavirus.

On estime qu’à l’âge de 5 ans, pratiquement tous les enfants ont été contaminés au moins une fois par le rotavirus. Le risque majeur pour les nourrissons est une déshydratation, potentiellement mortelle dans les cas les plus graves.

En France, les gastroentérites à rotavirus sont responsables de :

  • 155 000 consultations en médecine générale,
  • 30 000 consultations aux urgences hospitalières,
  • 14 000 hospitalisations annuelles,
  • 7 à 17 décès par an.

De surcroît, ces gastroentérites à rotavirus sont impliquées dans de fréquentes infections nosocomiales chez les nourrissons hospitalisés notamment pour infection respiratoire.

La vaccination contre les gastroentérites à rotavirus est déjà recommandée par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) depuis juin 2009 et dans certains pays dont les États-Unis. Les autorités françaises ont pris la décision de recommander également ce vaccin à tous les nourrissons en se basant notamment sur l’impact bénéfique constaté dans les pays industrialisés, où la vaccination permet de réduire de plus de 80 % le taux d’hospitalisation. On note de plus une immunité de groupe en cas de couverture vaccinale élevée.

PUB

La vaccination contre les gastroentérites en pratique

La vaccination ne nécessite pas d’injection.

Le vaccin se présentant sous la forme d’une solution buvable, il s’administre par voie orale.

Il existe deux vaccins, le Rotarix® et le Rotateq®.

Le schéma vaccinal comprend 2 doses (2 et 3 mois de vie) pour le vaccin monovalent et 3 doses (2, 3 et 4 mois de vie) pour le vaccin pentavalent. L’objectif est d’immuniser tous les nourrissons avant l’âge de 6 mois.

À noter que ce vaccin peut être administré en même temps que les autres vaccins du calendrier vaccinal.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Février 2014 : 18h13
Mis à jour le Jeudi 20 Février 2014 : 16h27
Source : Haut conseil de santé publique (HCSP), janvier 2014, http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=404.
PUB
PUB
A lire aussi
Quels vaccins au cours de la première année de bébé ?Publié le 18/02/2013 - 10h37

La première année des enfants est très chargée en vaccins.Quelles sont les vaccinations que doivent recevoir les nourrissons au cours de leurs 12 premiers mois, pour les protéger de quelles maladies ?Au programme : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B et méningites....

Gastro : pourquoi vacciner les nourrissons contre le rotavirus ?Publié le 15/12/2008 - 00h00

Pour éviter que le nouveau-né souffre de diarrhées avec risque de déshydratation bien sûr, mais également pour éviter les hospitalisations. Un bébé hospitalisé est extrêmement fragilisé et risque d'autant plus d'être confronté à d'autres virus et de développer en plus une grippe ou...

Plus d'articles