Gastro : hydratez, c'est remboursé

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Janvier 2010 : 01h00
Les sachets de réhydratation orale sont remboursables depuis 2003. Sous-utilisés, ils constituent pourtant un traitement préventif et curatif efficace de la déshydratation orale du nourrisson et du jeune enfant, pouvant survenir lors de diarrhée et de gastro-entérites aiguës.

En cas de diarrhée aiguë du nourrisson et du petit enfant, le risque principal est la déshydratation aiguë, pouvant s'installer en quelques heures et entraîner des complications, voire dans les cas les plus graves, de lourdes séquelles neuropsychiques ou encore des décès.

En France, chaque année, près 50.000 hospitalisations d'enfants de 1 mois à 5 ans sont liées à une diarrhée. Déshydratation ou diarrhée entraîne 45 à 80 décès par an chez les moins de 5 ans, dont 75% avant un an.

Pour éviter cette complication grave, l'efficacité de la réhydratation par des solutés de réhydratation orale (SRO), visant à restaurer et à maintenir l'équilibre hydroélectrolytique, a été largement démontrée. Pourtant, les SRO sont sous-utilisés. Une information adéquate des parents devraient permettre de diminuer les épisodes de déshydratation, les hospitalisations, les séquelles et les décès.

En pratique

Reconnaître une diarrhée aiguëAugmentation du nombre de selles (plus d'une par repas) qui changent de consistance (elles deviennent liquides),souvent accompagnées d'autres signes : fièvre, manque d'appétit, mal au ventre (le bébé pleure et se tortille lors des repas),vomissements.Certains indices doivent attirer votre attention :

  • le bébé a soif ;
  • il vomit dès qu'on lui propose à boire ou à manger ;
  • il présente plus d'une selle toutes les quatre heures ;
  • ses couches sont sèches ou peu mouillées ;
  • ses selles contiennent du sang ;
  • ses yeux sont creux ;
  • il est somnolent.

Que faire ?Avoir toujours dans son armoire à pharmacie des SRO afin de pouvoir débuter immédiatement le traitement dès le début de la diarrhée.Consultez votre médecin qui pèsera votre enfant et pourra ainsi chiffrer une éventuelle perte de poids.En cas de signe de gravité, l'hospitalisation d'urgence peut être nécessaire. La diarrhée aiguë est une maladie très contagieuse : lavez-vous les mains avant et après les soins, les changes et l'alimentation.Mode d'emploi des SROLes SRO constituent un traitement simple et rapide, présentées sous la forme d'un sachet de poudre à diluer dans 200ml d'eau minérale. Elles doivent être administrées immédiatement au biberon ou au verre par petites quantités (5ml par 5ml toutes les une à deux minutes, puis 50ml toutes les 15 minutes tant que l'enfant a soif),fréquemment et régulièrement afin d'éviter les vomissements tout en respectant la soif de l'enfant. Selon le goût de l'enfant, les SRO peuvent être bus froids ou tièdes.Les boissons sucrées (coca-cola, jus de fruit) et l'eau pure, totalement inadaptées et dangereuses, sont à proscrire.Les médicaments anti-diarrhéiques (anti-sécrétoires, argile, pré et probiotiques, antiseptiques) n'ont aucun effet pour prévenir ou traiter la déshydratation ; elles peuvent rassurer à tort la famille en réduisant les symptômes (consistance et débit de selles) et donc en retardant les mesures de réhydratation.Si vous allaitez votre bébé, l'alimentation au sein doit être poursuivie pendant la réhydratation.Si votre enfant est nourri au biberon, l'alimentation doit être reprise précocement vers la 12e heure ; S'il a plus de quatre mois et présente une diarrhée modérée, vous pouvez utiliser le lait habituel. S'il a moins de quatre mois, le recours aux laits sans protéines de lait de vache doit être facile surtout en cas de diarrhée rebelle, récidivante, sévère ou en cas d'antécédents familiaux d'allergie.N'hésitez pas à demander à votre médecin le type de lait à utiliser.Quand revoir le médecin ?Le nombre de selles ne diminue pas ou du sang apparaît dans les selles.Votre bébé vomit de façon répétée (au moins trois fois).Il a toujours soif malgré les SRO.Il a toujours de la fièvre après 48 heures.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Janvier 2010 : 01h00
Source : Communiqué de presse du ministère de la Santé, 24 juin 2003 ; http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/sro/dossier.htm
A lire aussi
Gastro-entérite : La prévention tous azimutsPublié le 03/12/2015 - 13h21

Prévenir la gastro-entérite, c’est avant tout dans l’optique d’éviter les cas sévères entraînant une déshydratation grave chez le nourrisson. Le grand enfant ou l’adulte n’en subissent pour leur part que quelques "désagréments" comme la diarrhée ou les douleurs abdominales. Parmi...

Plus d'articles