La France vieillit, irrémédiablement

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 03 Mars 2004 : 01h00
-A +A
Le bilan démographique 2003 vient de paraître. Le vieillissement de la population française continue sa progression avec 16,2% de 65 ans et plus, contre 14,6% en 1994. Si les naissances restent stables, en revanche les décès augmentent à un niveau jamais atteint depuis 1985. La tristement célèbre canicule en est à l'origine.

En 2003, avec 792.600 naissances pour 560.300 décès, l'accroissement naturel s'établit à 360.300 personnes. La France se situe au 2e rang des pays européens, derrière l'Allemagne et juste devant le Royaume-Uni. Entre 1994 et 2003, si la part des plus de 65 ans a augmenté de 1,6%, celle des moins de 20 ans a diminué de 26,7% à 25,3%.Le nombre des naissances reste stable, malgré une baisse du nombre de femmes de 20 à 40 ans. En effet, les générations du baby-boum sont progressivement remplacées par des générations moins nombreuses. Entre 2000 et 2001, la hausse de la fécondité était principalement due aux femmes de moins de 25 ans. Mais entre 2002 et 2003, elle est surtout due aux femmes plus âgées, en particulier celles ayant de 30 à 34 ans. Ainsi, l'âge moyen à la maternité progresse à nouveau légèrement. Finalement, les femmes ont toujours plus de deux enfants en moyenne. Le nombre de mariage chute. Les hommes se marient en moyenne à 30,4 ans et les femmes à 28,3 ans. Les pacs prennent leur envol : 21.000 pacs conclus durant les neuf premiers mois de 2003.

Hausse des décès

Avec 550.000 décès en France métropolitaine, les décès se sont accrus de 3% par rapport à 2002, une hausse non égalée depuis 1985.Pourtant, le début 2003 s'annonçait optimiste avec 6.000 décès en moins en janvier 2003, comparé au même mois de l'année précédente, qui avait été marqué par une forte épidémie de grippe. C'est ainsi que la canicule du mois d'août 2003 a fortement contribué à l'augmentation des décès : les décès supplémentaires ont été évalués par l'INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) à 15.000.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 03 Mars 2004 : 01h00
Source : Bilan démographique 2003, INSEE première, n°948, février 2004.
A lire aussi
La hausse des naissances : +4,7% en 2000 Publié le 05/03/2001 - 00h00

La France se place en tête de l'Union européenne avec une progression de la natalité de 4,7% en 2000, suivie de l'Italie (4,3%) et de l'Irlande (3,7%), alors qu'inversement d'autres pays régressent, notamment l'Allemagne, le Royaume Uni et la Finlande, qui accusent une diminution record de 3%....

Cancer du testicule et malformations à la hausse Publié le 10/06/2011 - 09h06

L’Institut de veille sanitaire (InVS) vient de publier un rapport faisant le bilan de l’évolution en France des cancers du testicule et des malformations génitales chez l’enfant. Ces affections sont en hausse, et les facteurs environnementaux, comme l’exposition aux pesticides et aux...

Tabagisme : sauvons les jeunes femmes ! Publié le 13/06/2000 - 00h00

La récente journée de mobilisation contre le tabac (31 mai) aura eu le mérite de donner la parole à tous ceux qui luttent contre ce fléau et de faire réfléchir sur les chiffres de l'épidémie.

Plus d'articles