Takara1
Portrait de cgelitti
Bonjour,

je me permets de vous raconter une histoire qui m'ait arrivé récemment et qui me choque encore.

J'étais avec un ami handicapé lourdement (il est pratiquement obligé de rester allonger dans son lit vu son état), et suite à des problémes que nous avions tout les deux nous avons pris des renseignement pour l'enseignement supérieure et la situation des handicapés.

Personnellement à cause de mon handicap et de ma maladie, j'ai dû arrêté plusieurs fois mes études et devoir tout reprendre à zéro.

Lui, il n'a eu que son bac ( et il a eu énormément de difficulté pour étudier vu son état). Il est à l'heure actuelle complétement dépendant de ses parents et de la collectivité. il sait qu'un jour, il se retrouvera seul et sera obligé d'aller dans un centre spécialisé car il ne pourra pas se prendre même partiellement en charge lui-même. Je sais que son état ne lui permettra pas de travailler mais qui sait. Nous avons regardé les possibilités de formations à distance ( pour moi au cas ou j'aurais encore des problémes de santé et lui pour avoir un diplome). On a constaté un large catalogue de formation (ex: CNED) hélas la plupart limités à bac +2/3 et souvent des BTS.

les rares formations pouvant mener à bac +4/5 sont trés peu nombreuses et chers. dans les bac +2/3, les deug et licence ne permettent pas d'avancer et c'est pas un deug mias que l'on trouve un emploi bien rénuméré. les BTS nécessitent des capacités physiques comme la dextérité ou une bonne mobilité ( exemple bts électronique...)

On a contacté des CIO et l'ANPE et la seule chose que l'on nous propose sont des BTS, DUT, CAP ou des stages de bureautique. Je crois qu'ils ne comprennent pas certaines choses. Dans le cas de mon ami Louis, il ne peut faire que des activités intellectuelles et ne nécessitant pas des capacités physiques.

On a contacté une association de personnes malades et handicapés et la personne que l'on a rencontré nous a dit que ce n'était pas trop dans leurs activités. ils n'ont pas envisagé ce genre de probléme. Dans ma propre association, non plus, ils ont laissé ce genre de débat de côté. C'est bien de vouloir aider les malades et les handicapés mais ils faut aussi les aider à construire un projet d'avenir.

On a favorisé les formations à court terme hélas pas adapté aux handicapé et personnes malades.

Les formations coutent chers, personne ne parle de ces problémes d'interruptions ou de retard dans les études.

Deux amis se sont vu refusé l'entré de 2 grandes écoles car l'un avait dépassé de 8 mois l'âge limite ( 20 ans) et l'autre 3 ans.

l'université aide les handicapés avec les relais handicap mais cela reste restreint et n'offrent pas la possibilité de mener un projet de formation.

Hélas comme beaucoup de personnes le savent, avoir un handicap peut coûter cher rien que pour les soins ou le matériel permettant une certaine autonomie. Se payer de bonnes études est devenu un luxe pour beaucoup.

Il faudrait favoriser les handicapés à reprendre plus facilement leurs études même pour plusieurs années et avoir des aides. il faudrait augmenter le nombre de formations bac +4/5 pour les handicapés sur différent support ( formation permanente, continue ou à distance)

andré

andré
Portrait de cgelitti
j'ai oublié que mes deux amis qui se sont vus refusés l'entrée aux grandes écoles étaient myopathes. Ils ont dû étudier chez eux durant des années.
le probléme de l'enseignement supérieur a été laissé de côté par pas mal d'associations.
Takara1
Portrait de cgelitti
L'enseignement supérieur de la merde....
Exemple pour preuve : devenu hébéphrène durant l'année universitaire !
Sujet vérouillé