Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Foot et testostérone, l’hormone du plaisir…

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 23 Juin 2014 : 11h05
Mis à jour le Lundi 30 Juin 2014 : 15h36
-A +A

Le Championnat du monde de football fait vivre à beaucoup d’entre nous des moments d’intenses bonheurs.

Quand la France gagne 5/2, la joie devient très communicative !

Et cette victoire provoque une forte sécrétion de testostérone chez les spectateurs. Normal, c’est un plaisir masculin diront certaines. Pourtant la testostérone est aussi indispensable à l’orgasme féminin. Serait-elle l’hormone de certains plaisirs ?

La testostérone est connue comme l’hormone mâle par excellence, celle qui donne aux hommes leurs caractères masculins, leurs tailles et leur force musculaire, leur barbe et leurs poils, leur calvitie aussi. Sans elle, pas d’organes sexuels développés, ni d’érection et de plaisirs amoureux. Pas de production de spermatozoïdes non plus. Enfin, elle leur donne aussi leur vitalité et leur combativité, ce qui a fait souvent dire qu’elle était l’hormone de l’agressivité. Chez l’homme, la testostérone est produite par les testicules à partir du cholestérol.

De leur côté, les femmes produisent dans leurs ovaires de la progestérone et des estrogènes, hormones responsables de leurs caractères sexuels féminins, leur taille, la finesse de leurs traits, leur moindre pilosité. Elles interviennent aussi dans la production des ovules, puis dans la grossesse. Elles forment les seins et élargissent le bassin. Enfin, elles sont aussi responsables du caractère féminin plus doux et plus sociable.

La testostérone, aussi indispensable chez l’homme que chez la femme pour les plaisirs sexuels

Pourtant les hommes produisent un peu d’estrogènes et les femmes un peu de testostérone, et c’est indispensable. Déjà, dans les cascades chimiques de ces hormones stéroïdiennes dérivées du cholestérol, la progestérone peut se transformer en testostérone, qui à son tour peut se transformer en estrogène. Ensuite, la testostérone est indispensable aux plaisirs tant féminins que masculins.

C’est en effet la testostérone qui permet l’érection chez l’homme, puis l’orgasme tant chez lui que chez la femme. Chez elle, ce plaisir voluptueux est obtenu avec de faibles doses qui n’en sont pas moins indispensables. A défaut, l’orgasme peut vraiment être absent, de même que l’envie. C’est l’un des effets secondaires des traitements antiandrogènes proposés pour lutter contre l’acné. Les boutons ne poussent plus, mais la libido est aussi affaiblie, voire éteinte.

La testostérone est l’hormone des plaisirs collectifs

Chez les deux, elle est produite lors des joies collectives, en famille lorsqu’on joue à la chasse au trésor à Pâques, ou quand on fait du sport ensemble, au bureau quand on fête l’obtention d’un marché, au tennis quand on suit le tournoi de Rolland Garros et au foot quand on suit le mondial, etc. C’est pour cela que la victoire d’une équipe nationale entraîne tant de joies et de bien-être, pouvant se traduire par une augmentation du PIB (Produit intérieur brut) de 1 %.

En conclusion, mesdames, regardez vos poils avec un peu plus de complaisance, épilez-les, rasez-les, mais ne les regrettez pas : ils traduisent votre petite production naturelle de testostérone, indispensable à bien des plaisirs.

Quant à vous messieurs, n’ayez pas peur de rendre votre joie communicative : elle vous fait produire de la testostérone et à votre femme aussi ! Et en ce moment pour faire le plein de testostérone, il n’y a pas mieux que les Bleus au Brésil…

Allez les bleus !

Source : http://www.e-sante.fr/quel-est-role-hormones-sur-sexualite-12-points-pour-vous-eclairer/actualite/678

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 23 Juin 2014 : 11h05
Mis à jour le Lundi 30 Juin 2014 : 15h36
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
Intrinsa® : un patch de testostérone pour rétablir la libido Publié le 02/01/2007 - 00h00

Attention, ce patch délivrant de la testostérone ne s'adresse qu'aux femmes dont la baisse de libido a une origine hormonale, c'est-à-dire en cas de ménopause chirurgicale à la suite d'une hystérectomie (ablation de l'utérus et des ovaires). Son arrivée sur le marché étant imminente, le Dr...

Plus d'articles