La flatterie, un fonctionnement qui peut révéler des faiblesses...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Mai 2008 : 02h00
-A +A
Armand est un flatteur. Il prodigue des compliments en grande quantité, à tout un chacun d'une manière que son entourage juge exagérée, voire embarrassante. Que se passe-t-il dans sa tête pour qu'il fonctionne dans la flatterie perpétuelle ?

Un flatteur sachant flatter

Le flatteur classique flatte quelqu'un pour en obtenir quelque chose : un avantage professionnel, de l'argent, une information ou simplement un avis favorable. Dans ce cas, il s'agit d'une stratégie parfaitement consciente. Elle révèle pourtant plusieurs aspects de la personne en cause. Tout d'abord, cette personne pense ne pas pouvoir obtenir ce qu'elle veut par ses simples qualités personnelles. Cela signifie que son estime d'elle-même est plutôt basse ! Cela signifie aussi qu'elle tient celui à qui elle s'adresse en piètre estime. Car penser qu'une basse flatterie va atteindre son but, c'est juger que la personne ciblée n'est pas spécialement clairvoyante.

Le flatteur non intéressé existe aussi

Mais Armand n'est pas un flatteur intéressé, en tout cas pas par un avantage matériel. Flatter est pour lui une seconde nature plus qu'une stratégie. Pourquoi alors a-t-il ce comportement qui gêne son entourage ?Peut-être qu'Armand ressent un immense besoin d'être aimé. Ainsi, prodiguer des compliments lui donnerait le sentiment que l'on va l'apprécier et que cela augmenterait ses chances de se sentir aimé. Il se peut aussi qu'Armand éprouve le besoin de mettre ses proches sur un piédestal pour se donner l'impression d'être entouré de personnes exceptionnelles. La vie réelle lui semblant morne, porter ces personnes aux nues donne plus de goût à sa vie, la théâtralise, la rend plus attrayante. Dans ce cas, la flatterie est plus une sorte d'auto persuasion (« je mène une vie formidable entouré de gens extraordinaires ») qu'un désir de manipuler les autres.Mais certaines personnes habituées à manier les flatteries y ont simplement recours pour lutter contre leur violence intérieure, leur agressivité à l'égard des autres. Le fait de complimenter est alors une sorte d'antidote inconsciente contre leurs tensions intérieures négatives.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Mai 2008 : 02h00
A lire aussi
Intuition : faut-il écouter sa petite voix intérieure ? Publié le 12/01/2014 - 23h00

Vous êtes dans une situation un peu compliquée et vous avez une décision à prendre. Vous réfléchissez donc, et vous pensez connaître la bonne décision logique à prendre. Oui mais…Votre petite voix intérieure vous prévient que cette décision ne lui fait pas plaisir et elle vous incite...

Quand prendre la décision de se séparer ? Publié le 23/09/2012 - 22h00

Un couple sur 2 ou 3 divorce, sans compter les séparations des couples pacsés ou en union libre. Parfois, une séparation est une bonne chose, et parfois une erreur. Alors, comment savoir si l’on prend une bonne décision ?

Plus d'articles