agnia70
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je suis dans l'attente de ma 1ère FIV ICSI. Ca me semble très long, d'autant plus qu'à mon travail, ça va très mal.

C'était déjà très difficile et j'ai du m'arrêter plusieurs fois cette année car mes collègues me traitaient vraiment mal. En temps normal, je l'aurai peut-etre supporté, mais là, avec la FIV, je n'arrivais plus à tenir.

Il y a trois semaines, j'ai dit ce que j'avais sur le coeur et je me suis disputée avec une de mes collègues.

Depuis, c'est pire qu'avant. Elles m'isolent complètement. Elles savent que je fais une FIV mais elles ont juré de me "démolir". C'est le terme qu'elles ont employé.

Je ne leur ai jamais rien fait, je suis isolée complètement, j'ai peur d'aller travailler, et on me laisse pourir dans mon coin.

Aujourd'hui, je n'ai pas eu le courage d'y aller, de passer encore une journée seule, angoissée.

Est-ce que dans de telle condition, la FIV a une chance de réussir ? Je ne sais plus quoi penser.

Merci de m'aider. Je suis perdue.

Bonne chance à vous toutes.

agnia70
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je connais bien le problème car je suis dans la même situation,mais avec ma hiérarchie.Je te conseil d'aller voir le médecin du travail relié à ton entreprise (tu trouvera aussi de l' aide auprès de l'inspection du travail en allant parler de tes problèmes)fais constaté par ton médecin traitant que tu subi en allant la voir .
Je suis suis à ma troizième tentative fiv, la deuxième à aboutie à trois embryons , et je reste aujourd'hui persuadé que j'ai fais une f-couche dans les jours suivant l'implantation car j'ai fait une chute de tension à cause de mon supérieur.
quand tu commencera ton traitement , n'en parle pas au travail , attend de faire la ponction qui doit se faire sous anesthésie, car il paraît que tu ne perds pas sur ton salaire quand l' arrêt de travail fait suite à une hospitalisation.(renseigne-toi)
mon gygy n'à pas voulut m'arrêter, mon médecin non plus. j'ai changé de médecin et j' ai eu une "discution" avec mon gygy car il connaissait mon problème .

En tout cas , ne reste pas seule et fais toi aider par des professionnels:médecin du travail, inspecteur du travail(ton employeur et tenu de faire cesser ce climat)
courage et zen!
pomme
Portrait de cgelitti
Bonjour Lili

Je suis désolée de ce qui t'arrive.

Fiv ou pas, je pense qu'il n'est pas bon d'être quotidiennemnt dans ce climat oppressant et angoissant.
Je pense aussi qu'il y a réellement un problème et que tu devrais en parler. Tu n'as pas à subir tes collègues et te laisser "démolir" par elles.
En as-tu parlé autour de toi ?

En tout cas, pour entamer une fiv il vaut mieux être dans un état d'esprit positif et éviter le stress.
A mon avis (ce n'est que mon avis et je ne suis pas à ta place, à toi seule de décider), tu devrais régler cette histoire avant de commencer ta fiv. Tu serais plus sereine et moins angoissée. Car les 2 en même temps, ça risque d'être vraiment trop lourd à supporter.
Une fiv ce n'est pas rien à vivre, physiquement et psychiquement.

Je te souhaite bon courage pour la suite.

Reviens me donner des nouvelles.
fafa
Portrait de cgelitti
Bonjour Lili

Je me permet de te répondre car je vivais une situation un peu similaire jusqu'à récement... Voilà, en quelques mots:

Je travail dans un établissement scolaire (je fais partis du personnel et j'ai une double casquette: responsable informatique et préparateur de labo) où j'était considéré comme un esclave à qui on fait faire ce que les profs ne veulent pas faire. Je ne parle pas des réflexions ("de toutes façons t'es pas payer pour réfléchir mais pour exécuter", obliger d'arrêter une tâche car ils avaient besoin de mois, rabaissement psycologique, refus d'acheter du matériel pour me protéger des produits que je manipule et j'en passe...). Cela faisait plus de deux ans que ça duré. Mais en juin dernier j'ai découvert ma stérilité. Ce fut encore pire. Du moins jusqu'à ce que rencontre la psy du CECOS pour notre dossier IAD et qui nous a bloqué le dossier fin sept...

Comme pour moi le blocage (elle ne m'avait pas tout expliqué mais ç c'est une autre histoire) venait de ce pb, j'ai pris le taurau par les cornes et en deux semaines, j'ai réussi là où j'avais échouer pendant 2 ans: tapper du poing sur la table et mettre tout à plât... La semaine prochaine, je dois avoir une réunion avec tous le monde dont la direction pour enfin mettre par écrit mes tâches réelles et celles des profs...

Voilà, il ne faut pas baisser les bras, si tu le fais, c'est tes collègues qui auront le dessus et qui te détruiront comme elles disent. Je connais pas ta situation professionnelle, je ne peux pas te conseiller sur la marche à suivre ni dire si tu as raisons ou tord... Mais si tu es pas bien dans ton boulot, alors, passe à autre chose ou tappe du poing sur la table comme j'ai fait. Mais vu ce que tu dis, je te conseillerai la 1ere solution.

Le harcelèement moral est reconnu par le code du travail, et sache que si tu démissionne, elle peut devenir un licenciement devant les prud'hommes. Ce qui veut dire que tu auras droit au chomage le temps de trouver autre chose... Mais surtout ne démissionne pas comme ça, renseigne toi auprès de l'inspection du travail avant... Car, avant, il faut prouver qu'il y a bien harcèlement et là c'est le plus dur.

Courrage, Fabrice

PS: je trouve tes collègues de travail un peut dégu.... de te faire subir ça surtout si tu as des pbs de stérilité. C'est pas toi qui a choisi de les avoirs !!!
Lili
Portrait de cgelitti
Merci pour vos réponses. Il y a 2 semaines, j'ai demandé à être reçu par un responsable qui a reconnu le caractère urgent de mon changement. Mais rien n'a été fait aujourd'hui et j'ai l'impression que ça tomb e dans les oubliettes.
De toute façon, je ne changerai pas de bureau. Seulement de groupe de travail. Je serai tj avec les mêmes personnes. Et je serai tj isolée.
Je ne peux plus le supporter. J'ai rendez-vous avec mon docteur cet am. Je vais voir ce qu'il va me dire. Le temps de la FIV, je voudrais bien qu'il m'arrête. Et je me demande si je ne vais pas prendre contact avec la CPAM pour ne pas avoir de problèmes. Ils peuvent venir me contrôler. Mes seules sorties seront à la PMA.
Merci à vous deux pour vos réponses.
Sujet vérouillé