dominique
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes,

jaimerais savoir comment vous gerer le fait de devoir passer tant de tps dans les hopitaux, de faire des piques tous les jours...et j'en passe..( sans compter la fatigue physique et morale) et le fait de devoir travailler..

Existe t'il des especes de " congés maladie" losque l'on fait tout ca pour avoir un bébé?

Merci de vos reponses car nous nous renseignons avec mon ami pour les inseminations et javous que ce coté la me fait un peu peur.

Merci de me faire part de vos experiences.

Coline

pomme
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes

Je vois que pour la plupart vous vivez pas trop mal vos traitements.
Pour ma part, je suis quelqu'un d'assez stressé par nature et les périodes de traitemnts sont difficiles à vivre. Je trouve très stressant de jongler avec tout et bien sûr le stress ne favorise pas la réussite de la fiv-icsi, ce qui me met encore plus la pression !
Pour m'aider, je prends de l'homéopathie et je fais quelques séances d'acupuncture. Ca me détend et me permet de ne pas être trop fatiguée.

Mais comme l'ont dit les autres filles, ça se fait et rien n'est insurmontable. Et puis il y a plein de témoignages de filles qui sont tombées enceintes après 1 ou plusieurs tentatives (parfois beaucoup). Elles disent toutes qu'il faut perséverer et ne jamais baisser les bras, car ça finit par marcher et le bonheur est immense.

Alors je m'accroche même si c'est dur !

Valérie, je vois que tu as peur de te lancer, ce qui est tout-à-fait normal. Peut-être as-tu encore besoin de temps pour te décider. Mais tant que tu ne vis pas les choses, tu ne peux pas savoir. Une fois qu'on sait comment ça se passe, on gère mieux le stress et l'appréhension.

Courage à vous toutes !

pomme, 31 ans
4 ans d'essais bébé (AMP depuis 2 ans : 2 fiv-icsi, 1 TEC)
coline
Portrait de cgelitti
SVP repondez moi..merci bcp
nat
Portrait de cgelitti
coline, je suis du même avis que celine et nanou : avec un peu d organisation, le traitement peut se faire tout en travaillant. Au début, pour ma part je me faisais faire les piqures de puregon par une infirmière. J'ai vite appris à me le faire moi meme pour mon confort personnel. En effet les infirmières consultent de 18 H à 19 H Horaires où j'aimais rester au travail pour terminer. Si tu as peur au début demande à une infirmière de t expliquer. Ce n'est pas douloureux et quand on connait l objectif on est motivée. c'est un rythme à prendre. Courage.
POUR VALERIE
Essaye la fiv si tu peux. C est contraignant certes mais une fois pris le rythme et aprés avoir compris le protocole, les injections et controles rentrent dans le quotidien. Il faut toujours rester positive et être soudée avec son epoux.
demain, j'ai mon 1ER transfert, je reste confiante et ne me pose pas trop de questions.
bises à plus
dominique
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Vos messages m'interpellent et me font réfléchir sur ma situation. J'ai un enfant de 3 ans que j'ai eu sans aucun problème. Je désire un 2ème bébé mais nous avons découvert l'hypofertilité de mon mari. Ce fut un choc, et j'ai beaucoup de mal à l'accepter. La solution qui s'offre à nous est la FIV ICSI. Mon gynéco bien que spécialiste n'est pas des plus psychologue et m'a sorti des énormités qui m'ont abattue. Néanmoins nous allons persister dans la démarche qui devrait aboutir à notre première fiv en juillet 2008. Cette méthode ne m'enchante guère car je vais devoir, comme vous, enmagasiner des tonnes d'hormones dont on ne connait pas les conséquences sur l'organisme, gérer l'attente et son lot d'angoisse et d'espoir, l'échec pointera peut être le but de son nez. Je ne sais pas quoi penser de la congélation des embryons; là aussi, si on regarde les études, cela n'a pas de conséquences sur l'enfant à naître mais... Je suis très mal car j'ai peur de beaucoup de choses; j'en veux à mon mari qui lui prend très bien la situation. J'ai l'impression d'être la seule à devoir gérer ces évènements. De plus, je suis prise par le temps car je ne veux pas que mes enfants aient trop d'écart d'âge; déjà 4 ans c'est pour moi énorme.
Je me rends compte que psychologiquement je ne suis pas prête mais pourtant je veux un 2ème bébé. La vie est injuste notammenet quand je vois la facilité de certains en la matière
valerie
Portrait de cgelitti
je me presente valerie j habite en belgique j ai lu tout vos temoinages avec attention et je vous admire car on a decouvert apres deux ans a essayer de faire un bebe naturellement que je suis atteinte d endometriose profonde j ai subi une operation en 2003 et je devais subir une seconde operation que j ai annulee depuis je nallais pas bien et je m etais persuadee que je ne voulais pas d enfant que j etais pas faite pour ca alors j ai decidee d alle voir un psycologue qui m a fait decouvrir que c est la peur qui m a fait reculee face au desire d enfant je n ai que la fiv en solution et on a aussi penser a l adoption je penche plus vers l adoption mais peut etre par peur de la fiv et de ses effets j espere que vous pourrez m aider par vos experiences je vous remercie
pomme
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes

Céline, si je comprends bien tu as déjà fait 2 fiv-icsi qui ont abouti à 2 échecs.
Officiellement, on a droit à 4 fiv ou fiv-icsi remboursées par la sécu. Ensuite on peut continuer à en faire sur dérogation.
Si ça ne marche pas, il faut alors se tourner vers le don de sperme, le don d'ovocyte ou l'adoption.

Pour ma part, j'ai fait 2 fiv-icsi = 2 échecs, et 1 TEC (transplantation d'embryon congelé) avec les embryons qui restaient de la 2e fiv-icsi. Ce fut encore un échec.

En effet, c'est très dur d'encaisser les échecs et d'appréhender les nouvelles tentatives sereinement. Pour ma part, j'ai peur de tenter ma 3e fiv-icsi, je ne me sens pas encore prête. Mon dernier échec date du 13 octobre 2007.
Comme toi, je suis plutôt battante.
Je fais faire mes piqûres par une infirmière et moi aussi j'aimerais parfois me lancer à les faire moi-même. Mais j'ai peur de mal les faire et que ça me stresse.

A quand remonte ton dernier échec ?
Quand commences-tu ton ttt pour ta 3e fiv-icsi ?

Bon courage à toi.
CELINE
Portrait de cgelitti
BONJOUR A TOUTES
MOI JE SUIS SUIVIE PAR TRAITEMENT ICSI
EN EFFET LORS DES TRAITEMENTS JE SUIS OBLIGEE D'ATTENDRE CHAQUE SOIRS QUE L'INFIRMIERE SE DECIDE A VENIR ENTRE 18 ET 20H POUR L'INJECTION DE PUREGON
SI J'OSE POUR MA 3E TENTATIVE QUI VA DEBUTER BIENTOT J'AIMERAI FAIRE MOI MEME LES PIQURES
JE NE VOUS CACHE PAS MON APREHENSION
LES TEMOIGNAGES SONT TRES ENCOURAGEANTS MAIS JE VOUS AVOUE QUE JE SUIS DE + EN + PESSIMISTE FACE AU PROCHAIN TRAITEMENT,JE SUIS BATTANTE MAIS JE ME PREND UNE CLAQUE A CHAQUE FOIS ET DE + ELLE LAISSE DES SEQUELLES MORALES ET PHYSIQUES
J'AI ENCORE LE DROIT A 3 ESSAIS SINON LE TRAITEMENT ICSI SERA TERMINE ET ON PASSERA A LA FIV
ETES VOUS DANS CE CAS?
MERCI POUR VOS REPONSES ET PLEIN DE COURAGE A VOUS TOUTES

coline
Portrait de cgelitti
merci a toutes les deux, cest vrai que je me posais la question car moi je suis aide soignante en geratrie et lhopital ou je vais me faire suivre est a 1h de chez moi.. merci de vos reponses
a bientot
bise
Céline
Portrait de cgelitti
bonjour,
Tout à fait d'accord.j'ai ma 4ème FIV qui approche et j'espérai les vacances avec mon mari pour ne pas rester seule. C'est bon c'est pour le 24, jour de vacances pour moi. Le travail évite de penser et quand je suis arrêter après une ponction et me retrouve seule à la maison, le temps est long.
De même, on gère. Prise de sang et écho le matin trés tôt: je me lève à 5 heures pour pouvoir être à 8 heures au travail (70 kms pour rejoindre l'hôpital), les piqûres nous les faisons le soir avec mon mari à heure régulières. en fait le plus dur est l'attente d'un résultat et l'échec.
Voilà, à plus,
Céline
nanou
Portrait de cgelitti
Et bien ca se fait...
Pour ma part, je vais au laboratoire le matin à 7h30 pour les prises de sang. Pour les échos, j'essaye de les placer entre vers 7h30 / 8h00 ou pdt le midi.
Concernant les piqures pour stimulation, je les fais le soir tranquillement chez moi vers 21h00.
Bref, il n'y a rien d'insurmontable !
Le plus dure, c'est pour les déplacements professionnels : je m'arrange pour ne pas en avoir le jour des pds et des echos. Pour les autres jours, j'amène avec moi ma trousse à pharmacie pour les piqures.
Voilà, c'est sur c'est de l'organisation mais il n'y a pas de quoi se faire arreter. De plus, il vaut mieux ne pas trop focaliser la dessus alors pour éviter d'y penser, il n'y a rien de tel que le boulot.

Bon courage à toi

Anne
Sujet vérouillé