math
Portrait de cgelitti
Bonjour

Dans le cadre de notre prochaine émission "C'est quoi l'amour" diffusée sur tf1 nous souhaiterions consacrer un reportage a des proches (enfant,frere ou soeur) de personne handicapée qui au quotidien leur apporte aide et soutient.

Si vous souhaitez me contacter pour en parler n'hesitez pas.

Cordialement.

Alexandra

01 55 04 76 82

alexandratdi@yahoo.fr

celine
Portrait de cgelitti
bonjour Édith,je suis fortement interessé par votre livre.comment se le procurer?En librairie ou par l'intermédiaire de l'asso.J'ai 3 garçons dont un fils handicapé.Je suis consciente que pour ses frères c'est lourd a vivre au quotidien et effectivement il n'existe rien a ma connaissance pour les aider.J'essaie de faire de mon mieux pour leur accorder de l'attention a chacun mais un enfant handicapé nous demande beaucoup de temps et d'énergie...Son petit frère de 5 ans ne comprends pas qu'on lui dise qu'il est le plus petit de la fratrie alors qu'il est plus autonome que son frère de bientôt 9 ans.Quand au grand il m'a déjà dit a plusieurs reprise qu'il aurait voulu que ce soit "lui "qui soit handicapé ,comme ça son frère ne souffrirait pas .Tout ça me fends le c?ur...Ils savent tout les 3 qu'avec leur papa on les aiment fort.Mais a vivre au quotidien c'est pas toujours facile a comprendre .
cordialement
math
Portrait de cgelitti
Bonjour
je suis la petite dernière d'une fratrie Mon frére deux ans plus vieux est
lourdement handicapé et vis toujours avec mes parents a 31ans
maintenant
J'ai grandi à côté lui avec beaucoup de force et mes parents ont toujours
tout fait pour que notre vie soit proche de celle des autres Bien sûre
parfois je me sentais délaissée car c'etait un fait tout le monde devait
s'occuper toujours de mon frére Et petit à petit, mes parents nous ont
enfermés dans la "prison" de la fratrie et n'ont pas supporté que j'ai envie
de vivre ma vie pas dans la même ville qu'eux Ils m'ont affreusement fait
souffrir en m'insultant ou m'ignorant quand j'ai fait mes choix de vie
Au final, la vie avec mon frére ne m'a pas fait souffrir par elle même mais
par les conséquences qu'elles a induite Je resens encore beaucoup de
culpabilité de vivre une vie normale et les différents messages que j'ai lu
m'ont fait beaucoup de bien car pour une fois j'avais l'impression qu'on
prenait en considération les frères et soeurs d'handicapés
j'aimerai lire ton livre car je pense qu'il peut m'aider
Edith Blais
Portrait de cgelitti
Bonjour Céline, d'abord Merci pour l'intérêt et la sensibilité que vous portez à l'expérience fraternelle particulière de vos enfants. Je vous encourage à lire le livre d'abord, puis selon l'âge de vos enfants, le lire avec eux ou encore les encourager à le lire eux-mêmes. J'y propose des exercices à faire avec vos enfants et des stratégies pour les frères et soeurs et d'autres pour les parents. Mon livre est disponible via la librairie de votre choix dans toute la francophonie, publié au Québec, disponible en France... Le titre entier est "Et moi alors? Grandir avec un frère ou une soeur aux besoins particuliers", 2002, Éditions de l'Hôpital Sainte-Justine. ISBN 2-922770-37-0
J'espère que vous trouverez!! Bonne chance!
Edith Blais
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Thérèse Guay] J'appelle à l'aide. Je comprends que les personnes handicapées ont des grands besoins. Cependant, moi je suis une soeur d'handicapés,je me suis fait tasser, je n'ai j'amais eu d'aide, je suis rien.
je suis rendue à 63 ans, bien sûr j'aide, je comprens, mais moi, je suis toujours seules, incapable de me construire une vie heureuse.
Les personnes handicapées sont souvent exigeantes et cruelles avec leurs proches,je dis ça avec amour, car le les aime quand même.
Je cherche un organisme qui viennent en aide aux frères et soeurs de personnes handicapées.[/QUOTE]
Thérèse Guay
Portrait de cgelitti
J'appelle à l'aide. Je comprends que les personnes handicapées ont des grands besoins. Cependant, moi je suis une soeur d'handicapés,je me suis fait tasser, je n'ai j'amais eu d'aide, je suis rien.
je suis rendue à 63 ans, bien sûr j'aide, je comprens, mais moi, je suis toujours seules, incapable de me construire une vie heureuse.
Les personnes handicapées sont souvent exigeantes et cruelles avec leurs proches,je dis ça avec amour, car le les aime quand même.
Je cherche un organisme qui viennent en aide aux frères et soeurs de personnes handicapées.
celine
Portrait de cgelitti
bonsoir Edith,

Milles merci pour ses renseignements que j'ai noté précieusement.Si la librairie ne l'a pas ,je pense qu'il y a possibilité de le commander.

cordialement
Édith Blais
Portrait de cgelitti
Bonjour Thérèse,
Je suis sensible à votre expérience étant moi-même la soeur d'un frère handicapé. Je suis aussi l'auteure du livre Et moi alors? publié aux éditions de l'Hôpital Ste-Justine. Je vous invite à contacter l'association reliée au handicap de votre frère ou soeur pour peut-être y trouver un groupe de soutien ou d'autres personnes avec qui échanger sur votre expérience et les défis rencontrés. Je vous invite à lire mon livre, bien qu'il s'adresse aux 9-15ans, leurs parents et aux professionnels, j'ai eu la grande et heureuse surprise de recevoir des témoignages de frères et soeurs adultes qui enfin se reconnaissaient dans les personnages d'un livre. J'y propose aussi des exercices et stratégies. Enfin, bonne chance à vous!!
juju
Portrait de cgelitti
bonjour céline,
ce que tu me dis me vas droit au coeur et je suis contente que mon vécu puisse t'éclairer meme si c pas facile a lire.
Tu sais malgre tout les enfants se rendent compte de la difference et des besoins qu'a besoin l'enfant, le frere handicapé. Nous aussi on est trois, triplés de surcroit donc ma mere devait nous gérer en meme temps. Pas facile pour elle. Ce qu'elle a toujours fait et continue d'ailleurs, c'est de donner aux trois de la meme maniere, bien sur ma soeur a besoin de bcp plus de présence, mais on comprend c'est normal. Il y a eu de la jalousie car on voulait maman chacun pour soi, mais ca reste tout a fait normal aussi.

Je pense qu'il ne faut pas que le handicap soit la seule chose a voir. Tes deux autres enfants auront probablement besoin de plus d'ecoute, d'attention et de dialogue concernant leur vie de tous les jours ainsi que leur vision du handicap de leur frere. Il faut qu'ils puissent s'exprimer librement sans que vous culpabilisiez pour autant. J'ai eu des mots durs envers ma mere c'est certain, mais cela exprime un certain mal etre qui ne trouve pas forcément les bons mots..

Au jour d'aujourd'hui je réussi a vivre beaucoup mieux ma vie, j'ai appris a etre un peu plus egoiste, pour moi car en effet le handicap de ma soeur m'a rendu trop "généreuse", en fait c pas le bon mot, plutot a faire passer les autres avant moi. J'avais perdu de vue le sens de ma vie car je voulais prendre la souffrance et la douleur de ma soeur, de ma famille entiere sur mes petites epaules, car en tant qu'enfant j'ai toujours voulu protéger ma mere et ma famille quitte a en porter le fardeau. Ce raisonnement est légitime mais pas la bonne issue. C'est normal qu'un enfant veuille protéger les siens, petits on se sent indestructible...a tort. Il faut vraiment qu'ils comprennent que d'une ce n'est pas de leur faute ni encore moins de la votre, c la vie qui a voulu que l'on ait cette épreuve, qui nous rend plus fort, plus ouverts.. et que quoi qu'il en soit vous les aimez tous les trois pareil, il n'y a pas de différence....

ton témoignage, tes inquiétudes, montre a quel tu aimes tes enfants, et je suis sure qu'il le sente. Faites leurs pleins de calins. J'ai confiance en vous, comme eux ont confiance en vous. Vous allez y arriver c sur, parfois avec des hauts, parfois avec des bas. N'oubliez jamais tous ces moments de bonheur que vos trois enfants vous procurent. c'est une joie de tous les jours, meme quand c plus dur.

On m'a dit cette phrase un jour et elle me donne bcp d'espoirs...:
"C'est tous les jours qu'une maman apprend a etre maman."

bon courage, et un gros bisous a vos enfants.
celine
Portrait de cgelitti
merci juju de partager ton expérience...Quand je te lis,je me dis qu'il faut absolument que je puisse aussi les aider et être a leur écoute.Seulement,j'ai peur de rater des choses ,quand on est dans le tourbillon du handicap,parfois on fonce t^te baissé pour ne pas trop penser et en tant que parents on est pas toujours assez vigilant et disponible quand nos enfants sont en souffrance.
Je privilégie la communication mais je ne suis pas parfaite,et dois sans doute rater des choses,c'est indéniable...
En tout cas je suis très contente pour toi de voir que tu arrive a l'exprimer et que tu ai trouvé des personnes a ton écoute.Je te lis depuis le début mais j'avoue que je ne me suis pas sentis la force de te répondre.Car en te lisant c'est toutes mes inquiétudes et mes craintes vis a vis de mes enfants que je prenais en pleine figure.Et il m'est arrivé d'avoir les larmes aux yeux en te lisant.
Je te souhaite sincèrement que tu arrive enfin a te construire et je sais que tu y arrivera donne toi du temps...gros bisous
une maman de 3 petits monstres!lol
juju
Portrait de cgelitti
bonjour celine,
le message que vous avez posté le 05/01/08 concernant votre plus grand qui dit "j'aurais aimé avoir le handicap de mon frere pour ne pas qu'il souffre", et bien j'ai ressenti la meme chose pendant des années...a en perdre la construction de MA VIE.
J'ai laissé mes temoignages dans frere ou soeur d'handicapé.
Je vous souhaite bon courage a toute votre famille.
Cordialement

Pages

Sujet vérouillé