cgelitti
Portrait de cgelitti

J'aimerais faire partager mon experience, car celà peut aider d'autres personnes, voici mon parcours : opérée une première fois de la valve aortique, à Paris, on m'a placé une "homogreffe". Sept ans plus tard, cette greffe n'ayant pas tenu, j'ai été ré-opérée à Montpellier, où l'on m'a placé une valve mécanique. Trois ans plus tard, (en 2003) j'ai commencé à avoir de grosses crises de fibrillation auriculaire, ( la première ayant duré trois semaines !). Il ne se passait pas un mois sans crise qui duraient de 3 à 8 jours et, à chaque fois, ou presque, hospitalisation et choc électrique. En 2008, je décidais de faire faire une ablation de FA, à Nimes. Les crises ont continué. Sur le conseil du chirurgien, je faisais une seconde ablation, en octobre 2009. Entre temps, ma valve mitrale, puis la tricuspide se sont mises à fuir. D'après le chirurgien de Nimes, il me fallait une troisième opération pour opérer la mitrale. Je consultais à Montpellier où l'on refusa de m'opérer, étant donné le danger représenté par cette troisième opération (j'ai maintenant 71 ans) et l'on me dit que je devais vivre avec ...... mais qu' en cas d'urgence, ils le feraient !

J'étais donc livrée à moi même. Depuis la seconde ablation, mes crises étaient moins fortes et se transformaient soit en tachychardie, soit en arythmie, à raison d'une par semaine, environ, mais, à chaque fois, entrainaient une profonde fatigue ....

En avril de cette année 2012, je découvrais, sur internet, la méthode du Dr Servan Schreiber, la "cohérence cardiaque" et, n'ayant rien à perdre, je commençais à la suivre : 20 respirations profondes matin et soir, dans un endroit tranquille (pour la petite histoire, je pratique pendant que je suis aux toilettes, seul lieu où je ne risque pas d'être dérangée !). Au début, je sentais la tension dans mes épaules, puis, au bout de trois mois environ, miracle, plus de tension ! je continuais, chaque jour et même le midi quand j'y pense. Je n'ai plus, pour l'instant, qu'une petite crise de tachychardie de temps en temps (tout en continuant mes médicaments, bien sûr) et je me sens beaucoup, beaucoup moins, émotive et surtout moins fatiguée.

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'aucun médecin ne m'ait parlé de cette méthode ! celà est si simple ! Ce n'est peut être pas miraculeux mais celà aide tellement ! Au début, j'inspirais difficilement mais maintenant, j'ai l'impression que je pourrais inspirer à l'infini .... Alors pourquoi s'en priver et si celà peut aider quelqu'un d'autre, j'en serais très heureuse.

 

PUB
PUB