Femmes enceintes : hydratez-vous suffisamment !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 03 Août 2012 : 09h21
-A +A
Durant toute sa grossesse, la future maman a des besoins hydriques accrus, tant pour elle que pour son enfant. En effet, l'organisme se modifie afin de fournir au foetus l'eau et les éléments indispensables à son développement, ainsi qu'un environnement intra-utérin favorable à sa croissance. D'où l'importance de boire beaucoup, au minimum 1,5 litre d'eau, réparti du matin jusqu'au soir.

Le sang maternel alimente le placenta

Au cours de la grossesse, l'augmentation du volume plasmatique sanguin maternel (en moyenne de 40%) est un des facteurs essentiels pour apporter au placenta une irrigation suffisante.

En parallèle, la concentration plasmatique en sodium diminue progressivement et se maintient grâce à une diminution du seuil de la sensation de la soif : la soif se manifeste donc plus tôt qu'à l'accoutumé.

Les besoins en eau du fœtus

L'hydratation de la mère retentit directement sur le volume du liquide amniotique (en moyenne à terme : 0,8 à 1 litre). Une insuffisance de liquide amniotique peut entraîner un développement pulmonaire incomplet (hypoplasie pulmonaire), qui peut être parfois fatal, ou encore une diminution des mouvements fœtaux, responsable de déformation de la face et des membres.

La consommation d'eau est donc primordiale tout au long de la grossesse et est nécessaire à deux niveaux :

  • pour les tissus fœtaux, puisque l'eau constitue leur principal composant ;
  • pour le liquide amniotique, lequel joue un rôle fondamental tant pour le développement du fœtus que pour sa protection ; il constitue une triple barrière : mécanique, thermique et anti-infectieuse.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 03 Août 2012 : 09h21