CERICE
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Mon ami est alcoolique. Nous vivions ensemble depuis 4 ans et je savais depuis le départ qu'il avait "un problème avec l'alcool" ans me poser plus de questions. Lorsque je suis tombé enceinte de notre fils, il a décidé d'arrêter l'alcool, mais la encore il pensait et moi aussi que se serait une formalité ... Après la naissance de notre fils, il a entamé une cure ambulatoire, à la maison. Et là la réalité m'a percuté de plein fouet : Il n'a pas un "problème avec l'alcool", il est alcoolique !

Ca s'est très mal passé : il a tenue un mois puis il a rechuté. Alors il a fait une cure en hopital où il a pris des médicaments tels que SERESTA, TERCIAN et autres ... Il en est devenu dépendant ... je l'ai soutenu, aidé, fait de mon mieu parce que l'aime profondément. A sa sortie de sa cure, il a fait une crise d'épilepsie car il n'avait plus de séresta, et rebelotte hopital ... Du coup il s'est remis à boire ! en prenant en plus les médicaments à outrance. Il est donc repartie en cure suivie d'une post-cure dans la drome, mais là encore il s'est fait renvoyé car il a bu une bière... Depuis son retour à la maison, il boit toujours les jours : Il n'y croit plus en sa chance de sortir de sa dépendance. Il doit reprendre le travail puisque pendant tout se temps il était en arrêt maladie.

Avant sa deuxième cure, il a fait un coma de trois jours après une tros grosse absorption de médicaments ...

Moi pendant tout ce temps, je m'occupais de notre fils qui a maintenant 9 mois, j'ai repris le travail mais ne peut plus donner le meilleur de moi-même puisque constamment il m'appelait pour pleurer au téléphone, pour me dire qu'il avait envie de se tuer ... Il m'appelait au moins 10 fois par jour avant d'aller en pos-cure. Aujourd'hui il dort toute la journée, et boit lorsqu'il se lève.

Même si j'était enthousiaste au début, je perds espoir quand à sa guérison mais je fais mon possible pour rester positive, dynamique pour le tier vers le haut, mais c'est épuisant et aujourd'hui je n'en peut plus. Je ne sais plus quoi faire ! toutes ces tentatives l'ont terrassé et moi avec. Mais avec un petit bout de chou je me doit de rester forte mais c'est tellement dur !!! je veux avoir le droit de dire ras le bol !mais je ne l'ai pas ...

Que faire ? comment puis-je l'aider ? j'ai l'impression qu'il ne voit pas ma soufrance, pour lui les alcooliques souffrent vraiment et pas les autres.

C'est la première fois que je parle de tout ça, parceque mon entourage, mon travail pense que mon conjoint à une maladie renale. Et oui ! comment leur dire qu'il est alcoolique ! et que tout ces moments d'hospitalisation, ces départs intempestifs de mon lieu de travail sont pour aller le voir à l'hopital, lui remonter le moral parce qu'il se sent seule au point de vouloir se suprimer ...

J'ai juste besoin d'en parler, parlez-moi aidez-moi !

Merci

CERICE
Portrait de cgelitti
MOI AUCI JE SUI UNE FILLE DACOOLIQUE a ma naisence je fesé 1kl je pouvé rentré dens une boite a chausure acosse de céte alacoole je nesé pas lire ni ecrire é maitenens jais une maladit rare je mesure 1mtre40 pour 37kilo vous voié les dégas que sa peus engendré je ne bois pas carre je dététe courage a tous
MC
Portrait de cgelitti
pour répondre à aldo13 en ce qui concerne les associations il y a sur internet www.vielibre.org où on trouve un forum, il y a également le site alanon (chercher par google) c'est un site pour les conjoints et enfants d'alcooliques. D'autres associations existent mais je connais surtout ces deux là. Bon courage à tous, l'essentiel est de tendre la main vous trouverez quelqu'un qui vous la prendra pour vous aider.Il ne faut pas rester seul car on tourne en rond. La solidarité existe toujours !
aldo13
Portrait de cgelitti
Pardon MC, j'ai cliqué trop vite et je n'ai cité que votre message.
Pouvez-vous citer des associations où nous pouvons trouver de l'aide. Merci.
marie
Portrait de cgelitti
comme je suis heureuse pour toi Joce..te voilà enfin dans ta vie...celle que tu mérites aussi avec retard Bravo et Joyeux Noel et profites bien de cette nouvelle liberté..chaque jour qui passe je me dis combien j'ai de la chance de vivre chaque jour sans l'ombre de l'alcool, de l'alcoolique et de ses humeurs.., c'est fini depuis 3ans et demi et pourtant je remercie le ciel chaque jour..car je me réveille sereinement et bien plus disponible pour les enfants qu'autrefois...je peux gérer mon temps comme ces fetes de fin d'année sans le stress dimaginer si ma famille passait dans quel état serait le malade et nous, les autres dont peu parlent, les conjointes et les enfants qui devraient légitimement se "lacher" et se laisser aller à l'ambiance "bonne enfant" pleine de paix et de sérénité qu'impose NOEL.... avant c'était l'angoisse et les questions et maintenant du temps pour aimer plus et toujours plus nos enfants, et nos amours...comme je suis libérée par ta liberté retrouvée...tu verras les problèmes matériels que tu rencontres ne sont rien au regard de la paix revenue dans ta maison..avoues vraiment que cela tombait bien pour ces fetes ..sois sure que ton nouveau bonheur innonde mon quotidien et est la promesse d'un avenir tellement vivifiant...tu verras,,!!avec le temps ma chère JOCE BONNE et Heureuse et Joyeuse année 2007...mille biz
david
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marie] je rejoins Céline...fuyez l'homme alcoolique car les séquelles de violence laissent des empreintes irreversibles chez les enfants et je sais de quoi je parle..malgré nos vingta années de souffrances il semblerait que l'alcool ne s'est pas encore avouée vaincue au sein de ma famille et que mes enfants doivent s'en protéger plus que d'autres..quant à moi je reste sur le "qui-vive" tant j'ai été traumatisé psychologiquement..malgré le bonheur d'etre remariée je reste fragile et stressée...aussi faites bien attention ..c('est de l'ingérable...car on veut toujours croire qu'on domptera cette maladie mais elle nous envahit tous...et d'y repenser cela m'effraie...FUYEZ[/QUOTE]

Bonjour marie,
J'espère qu'elle vous écoutera.

Moi je suis en train de le faire, et sûre de ne pas le regretter.

Bien à vous Marie.
Joce39
mimi
Portrait de cgelitti
J'aimerais répondre un peu à tout le monde. Mon ami et moi vivons chacun de notre coté. Depuis 2 ans, je me suis rendu compte qu'il s'alcoolisait très souvent jusqu'il y a un an ou là il a été hospitalisé. Depuis, c'est je bois, je ne bois pas. C'est très dur à vivre. En septembre il a fait une cure de 3 semaines. 3 semaines plus tard, il rebuvait. Il n'a rien bu depuis 1 semaine car ses enfants lui ont dit ce qu'ils ressentaient. Il a trouvé très dur de l'entendre. Je vais tous les lundi au Alanon depuis 1 mois. J'ai trouvé là des personnes qui vivent ou ont vécu la même chose et à chaque fois je me sens bien. A tous, je répète ce que Alanon me dit : "pense à toi, lache prise, car en fait tu deviens malade de l'alcool de l'autre". J'essaye de le faire et c'est vrai que je me libère l'esprit petit à petit.
Pour finir, je pense qu'il faut essayer de faire aussi confiance à l'autre. Il y en a qui s'en sorte. Mais si la force manque, alors il faut partir, car il ne faut pas gâcher sa vie. Je vous embrasse tous et surtout courage.
Céline
Portrait de cgelitti
Je rejoins totalement l'avis de Marie, et moi aussi je vous conseille de fuire tant qu'il en est encore temps.
marie
Portrait de cgelitti
quel bonheur de te lire Joce39 il y avait si longtemps ..j'espère que tu vas bien et surtout que tu es forte en ces temps de changement. Sois sure que jamais tu ne regretteras le choix que tu as fais..je regrette qu'une chose ; c'est d'avoir trop attendu pour me séparer..enfin la liberté est là et l'Amour aussi alors "hauts les coeurs.." et mon soutien affectueux
stella
Portrait de cgelitti
nanou
si tu n'as rien fondé encore avec lui, alors arrête tout, il va te détruire, tu finiras pas ne plus penser à toi, tu t'oublieras, et tout ne retournera plus qu'autour de la maladie et de lui, tu ne pourras jamais lui faire confiance , et si vous faites un enfant tu seras prise au piége. on fait un enfant dans une union et un couple stable, réfléchis avant tu as tout le temps pour voir, il t'isole de tout le monde et cela il le fait consciemment, comment feras-tu quand tu n'auras plus personne autour de toi ?
bon courage et surtout réfléchis bien ne te laisse pas tirer pas le bas
léa
Portrait de cgelitti
Manille, je t'invite à lire le forum "mon conjoint est alcoolique ; je vis l'enfer" qui témoigne de tant et tant de souffrances...la tienne semble ne pas etre éloignée...réfléchis..courage

Pages

Sujet vérouillé