Fatigue ou dépression, comment savoir ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 08 Novembre 2011 : 17h34
Mis à jour le Mardi 15 Décembre 2015 : 16h44
-A +A

Des dizaines de milliers de Belges se plaignent d'être fatigués. Reflet de notre vie stressante, la fatigue semble parfois omniprésente. Parallèlement, la dépression est une maladie de plus en plus fréquente, dont la fatigue représente l'un des principaux symptômes. Alors comment être sûr que l'on souffre de fatigue et non d'une dépression? La réponse n'est pas aussi simple qu'il peut y paraître.

fatigue et dépression, deux états souvent liés l'un à l'autre

La fatigue est un des éléments qui peut mener à la dépression. Fatigue, stress, anxiété, rythme de vie intense, absence de recul, problème de sommeil, tout concourt à la dépression. Mais dans la dépression, la fatigue représente aussi un des principaux symptômes. Alors comment savoir si l'on souffre de fatigue ou s'il s'agit d'une dépression sous-jacente ?

Différencier objectivement ces deux états revêt beaucoup d'importance car s'il s'agit d'une véritable dépression, il convient de réagir de façon adéquate en se faisant traiter.

Dix critères pour flairer une dépression

Le Dr Daniel Scimeca, président du syndicat de la médecine homéopathique, propose une dizaine de critères pour "flairer la dépression derrière la fatigue, sur soi-même ou sur ses proches".

Répondez par oui ou par non :

1. Je suis plus fatigué le matin, dès le réveil.

2. Je dors progressivement de plus en plus mal.

3. Je ne trouve plus de goût aux choses qui m'amusaient beaucoup auparavant.

4. Je trouve que les histoires drôles que l'on me raconte sont nulles, que les comiques actuels sont minables.

5. J'ai tout le temps mal quelque part.

6. Je digère mal.

7. Je trouve qu'un verre d'alcool ou même deux, me donne un peu la pêche et le goût aux choses.

8. J'ai l'impression d'être soumis à des doubles contraintes ; si je fais blanc j'ai tort, mais si je fais noir, j'ai tort aussi.

9. J'ai des problèmes de planning ; je ne sais pas organiser mon temps ou je suis tout le temps débordé.

10. Je ne sais pas exactement ce que je voudrais ; je change d'avis tout le temps et ne parviens pas à prendre de décision.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 08 Novembre 2011 : 17h34
Mis à jour le Mardi 15 Décembre 2015 : 16h44
Source : "Plus jamais fatigué - 8 programmes anti-fatigue pour celles et ceux qui se sentent à plat et stressés", Dr Daniel Scimeca, Editions Alpen.
A lire aussi
Comment gérer le stress ? Publié le 04/06/2007 - 00h00

Nous sommes tous soumis au stress. Mais à la longue, il peut empoisonner la vie et mettre la santé en danger. Comment réagir et comment s'adapter ? Le Dr Daniel Gloaguen* nous indique les grands principes de la gestion du stress.

Le stress, ami ou ennemi ? Publié le 04/02/2007 - 00h00

A petite dose, le stress est un allié. Mais à l'excès, il empoisonne, voire handicape la vie quotidienne. Pour lui barrer la route, il faut apprendre à se connaître, analyser ses propres réactions et développer des stratégies. Mais avant tout, que savez-vous exactement sur le stress ?

Une bonne dispute, ça existe ? Publié le 02/02/2009 - 00h00

Se disputer, ca arrive à tous les couples. Parfois c'est même grave quand ca devient de plus en plus fréquent, quand les temps d'amour diminuent de plus en plus, et quand l'incompréhension s'installe durablement. Pourtant il arrive qu'une dispute soit saine, qu'elle aide à avancer, à mieux se...

Homéopathie : paroles de soignants Publié le 10/10/2017 - 16h12

L’homéopathie est dans la ligne de mire de nombreux supporteurs et détracteurs qui s’affrontent par médias et communiqués interposés. Nous avons voulu donner la parole aux professionnels de santé, médecins, pharmaciens, et sages-femmes qui, bien que formés à la médecine conventionnelle...

Plus d'articles