Kaykay1985
Portrait de cgelitti

Bonjour,

J'ai 27 ans et voilà près de 1 an maintenant que je suis arrêtée et que je souffre d'un "mal" qu'aucun spécialiste ou médecin n'a pu identifier jusqu'à maintenant. Si vous étiez en mesure d'éclairer mes lanternes ou de me lancer sur une nouvelle piste, ça serait plus qu'apprécié.

Je vous explique:

Je souffre d'étourdissements constant, du matin au soir, mais variables en intensité à travers les semaines et les mois (pour info, il n'a pas été possible jusqu'à maintenant de faire une relation avec ces variations et quoi que ce soit d'autre; à savoir, par exemple, un aliment, un événements, etc). Mes étourdissements se définiraient plus par une impression que c'est moi qui tourne plutôt que mon environnement, mais aussi par des pertes d'équilibre fréquentes, un peu comme si j'étais dans un bateau qui tangue d'un côté à l'autre... bref, c'est difficile à expliquer.

J'ai aussi une perception de l'espace confuse que je pourrais défénir de deux façons: 1) j'ai l'impression d'être reculée ou extérieur à l'espace que j'occupe 2) ma perception des distances est totalement "capoute" ce qui peu causer, par exemple, que j'entre en collision avec un objet ou un mur que je croyais plus loin ou, encore, une impression que tout est trop proche.

Je suis constamment épuisée et je m'essouffle au moindre effort, voir, au moindre mouvement selon les journées. Mon épuisement à entrainé un problème d'hypersomnie dès l'apparition des symptômes, soit du jour au lendemain. Je dormais en moyenne plus de 15 heures et rien ne pouvait me réveiller sauf une personne insistante. En réponse à se problème, mes médecins ont récemment modifié ma médication (antidépresseurs) en y intégrant des "excitants" afin de me permettre de fonctionner sur un rythme plus normal; reste que je me sent toujours épuisée.

Aussi, je souffre de nombreux maux de tête/migraines que je ne parviens pas à soulager avec des médications normales (ADVIL Migraine). J'éprouve le plus souvent, une pression juste au dessus des yeux, une intolérance aux variations d'éclairage, une pression au front et aux temples et, une vive douleur à l'arrière de la tête, à la base du crâne. Il s'en suit parfois des maux de coeur, mais je n'aie jamais été malade jusqu'à maintenant. Mon neurologue m'a prescrit des médications contre la migraine, mais jusqu'à maintenant, les résultats ne sont pas concluant.

Enfin, ma vue et ma concentration semblent aussi affectées. J'ai normalement une vue parfaite, cependant, depuis le début de l'apparition des symptômes, j'ai de la difficulté à lire à certaines distances et il arrive souvent que j'ai comme un philtre blanc qui obstrue ma vision lorsque mon état s'aggrave (variation/augmentation des étourdissements et autres symptômes). Pour ce qui est de ma concentration, elle est aussi variable mais, de façon générale, je peux affirmer que je ne suis pas capable de la soutenir, dans le cadre d'une tâche ou d'une rédaction comme celle que je fais en ce moment, plus de 1 à 2 heures (et encore là, je suis généreuse et loin de mon état normal).

Chronologie et médecins:

Tel que mentionné plus tôt, mon état est "apparu" du jour au lendemain; un matin j'allais bien, et l'autre, je tombais par terre en voulant me lever le matin (il ne s'agit pas d'une simple chute de pression suite à un mouvement brusque). Je suis donc, dès lors, aller consulté plusieurs médecins. Au début, ils ont pensés que c'était un état de fatigue soudain résultant de mon année qui avaient été très éprouvante et m'ont conseillés d'écouter mon corps et de me reposer; je suis donc tombée en arrêt médical pour cette raison et parce que j'étais physiquement incapable de faire quoi que ce soit (même marcher).

Vous penserez probablement d'abord à une dépression, mais j'aimerais préciser que ma dépression était déjà diagnostiqué depuis un certain temps lorsque je suis tombée malade et que ma médication à été écartée de l'hypothèse assez rapidement par les médecins.

Donc, suite à mon arrêt de travail, j'ai passé une batterie de tests et vue plusieurs spécialistes. Evidemment, tous mes résultats se sont avérés normaux. La seule chose "anormale" que mon médecin de famille à constaté il y a moins d'une semaine (suite aux résultats de mon IRM), c'est qu'il semblait y avoir des signes de sinusite aiguë malgré le fait que je n'aie aucun symptôme et que je n'aie pas été enrhumé au coure des derniers mois.

Pour info: j'ai passé des analyses sanguines (incluant la mono et la thyroïde), un scan cérébral et un IRM et, j'ai rencontré, entre autre, un interne et un neurologue.

J'ai parlé à mon pharmacien hier, et il m'a confirmé qu'un problème de sinusite aiguë peut entrainer des étourdissements et un état de fatigue, mais pendant un an, j'en doute sérieusement.

Mon neurologue envisage un problème de migraine, mais comme précisé plus tot, les résultats du traitement ne sont vraiment pas concluant.

Bref, je ne sais plus vers qui me tourner pour obtenir des réponses et vous demande si vous connaissez quelqu'un qui aurait connu des cas similaires ou si vous pourriez me lancer sur de nouvelles pistes de recherches que je pourrais élucider avec mes médecins. Je me retrouve dans un cul de sac en se moment.

Si vous avez une idée qui pourrait m'aider, ça serait plus que la bienvenue :)