Etes-vous prêt(e) pour le tantra ?

Publié par Candice Leblanc, journaliste santé le Lundi 21 Septembre 2009 : 02h00
-A +A
Parfois galvaudé, souvent caricaturé, le tantra est pourtant une facon subtile de vivre et d'appréhender la sexualité. Est-il réservé aux seuls couples pour autant? Pas sûr...

Qu'est-ce que le tantra?

Né il y a plus de 6000 ans dans la vallée de l'Indus, le tantra n'est ni une religion, ni une philosophie, mais plutôt un art, une façon d'envisager l'amour et la sexualité. Il en existe plusieurs sortes, mais celui que nous connaissons et pratiquons (un peu) en Occident est le tantra rouge. Les tantrika (les personnes qui pratiquent le tantra) considèrent l'union sexuelle comme un moyen d'accéder au spirituel, au divin, à ce "grand Tout" qui, selon la tradition taoïste, relie les êtres vivants. Le tantra ne se base sur aucun texte ni doctrine: il s'appuie et se construit à partir de l'expérience personnelle de l'individu, de son ressenti, ici et maintenant. Concrètement, il s'agit de travailler son souffle, ses postures et d'affiner ses sens (odorat, ouïe, toucher, etc.). Comment? A travers des exercices de respiration, des postures de yoga, des massages et des rituels.

Pour apprendre le tantra: stages et massages

Pour en apprendre davantage, il y a la littérature, bien sûr, mais l'idéal est de suivre un stage de tantra ou de bénéficier d'un massage tantrique. Vous pouvez bien entendu vous y rendre en couple. Dans les centres de bien-être qui proposent des massages tantriques, l'homme et la femme choisissent d'être massés en même temps ou l'un après l'autre. Dans tous les cas, on leur apprend ensuite à se masser mutuellement afin qu'ils puissent emporter et pratiquer chez eux ce qu'ils ont appris. Parce qu'il implique une communication et un échange au sein du couple, le tantra peut (ré)instaurer un dialogue entre deux partenaires et redonner un coup de fouet à une libido en berne. Attention cependant, le tantra n'est pas contrôlé et est donc mentionné par des personnes qui ne sont pas toutes recommandables. Pour éviter sectes, gourous et autres maisons closes, renseignez-vous sur le sérieux et l'expérience des animateurs. Vous pouvez également vous adresser à un sexologue qui vous indiquera les lieux et les personnes de confiance.

Publié par Candice Leblanc, journaliste santé le Lundi 21 Septembre 2009 : 02h00
Source : (1) Marisa Ortolan et Jacques Lucas, Le Tantra, horizon sacré de la relation. 2005, éd. du Souffle d'Or, 14,50 euros.
A lire aussi
Sexualité : qui sont les hommes éjaculateurs précoces ? Publié le 10/03/2016 - 10h37

L’éjaculation précoce, c’est l’impossibilité de retenir l’éjaculation environ plus d’une minute après la pénétration vaginale. Une première depuis une quinzaine d’années en France, l’enquête d’envergure "Emoi" brosse le portrait de ces hommes souvent en détresse...

Pourquoi et quand aller voir un sexologue ? Publié le 26/05/2014 - 07h00

Décider d’aller voir un sexologue, il semble évident qu’il s’agit d'une décision prise en cas de problème sexuel. Mais pour quels types de problème, et à partir de quel moment faut-il vraiment se décider à consulter un sexologue ?

Le plaisir a besoin de temps Publié le 22/12/2004 - 00h00

Les hommes et les femmes ne vivent pas dans le même temps sexuel. Les hommes ont tendance à vivre un désir pulsionnel, une excitation rapide et une décharge orgasmique tout aussi rapide. Les femmes, elles, ont besoin d'un temps d'approche, de préliminaires qui durent, d'excitation longue avant...

Plus d'articles