lolette
Portrait de cgelitti
je suis triste car j'ai une voisine de 60 ans qui a fait un malaise. Elle avait mal dans un bras, un côté de la bouche, le médecin référend a pensé à un petit bobo... Mais le mal s'aggravant, la personne étant seule est restée "désespérée" devant son petit bobo en attendant le retour de son mari. Elle n'a pas osé appeler, se plaindre quoi un bobo, vous pensez ! Résultat, elle a fait un début de rupture d'anévrisme = 8 jours d'hospitalisation. Si elle avait eu le choix d'appeler un autre médecin, cela aurait coûté moins cher à la sécurité sociale.

Nous habitons une petite ville, la nouvelle s'est vite propagée car ce n'est pas la première fois que cela se produit. Les médecins sont dépassés, il faut faire quelque chose...

garraty
Portrait de cgelitti
oui ,il faut :
prevenir le conseil de l'ordre des medecins de votre departement, et si besoin,que ce "medecin"se repose ou prenne sa retraite ou alors change de metier.
lolette
Portrait de cgelitti
Ma voisine va mieux rassurez-vous mais il lui reste des séquelles. Quand à ce médecin référent impossible de la mettre à la retraite car elle commence sa carrière. Peut-on lui en vouloir... cette nouvelle loi imposant un médecin référend risque de porter préjudice à bien des personnes raisonnables. Les risques de débordement des soins ne proviennent de ces personnes. On sait qui déborde, toujours les mêmes et le même système...
knauf
Portrait de cgelitti
Ce qui se passe actuellement avec les médecins est inadmissible, vous avez raison il faut faire quelque chose.
Sujet vérouillé